Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

Marketmind : Cinq vivants

06/12/2022 | 12:08
Job openings advertised at businesses in Cambridge

Un regard sur la journée à venir sur les marchés américains et mondiaux de Mike Dolan.

Avec un peu de décalage peut-être après le solide rapport sur l'emploi de vendredi, les marchés se rendent compte que l'économie américaine ne ralentit pas encore aussi vite qu'ils l'avaient supposé ou que la Réserve fédérale l'aurait souhaité.

Si l'évitement d'une récession en 2023 devrait ostensiblement être une bonne chose pour la plupart des gens, il soulève des scénarios d'inflation inconfortables qui remettent en question le niveau des taux d'intérêt de la Fed et la durée pendant laquelle ils doivent y rester. Et étant donné que les investisseurs se positionnent massivement en faveur d'un pic des taux d'ici le milieu de l'année et de réductions des taux de la Fed par la suite, les réactions de type "bonne nouvelle, mauvaise nouvelle" ont refait surface lundi.

Le dernier élément déclencheur a été des enquêtes montrant que le secteur des services américains avait repris de la vigueur en novembre, avec un rebond de l'emploi dans ce secteur - tout comme le rapport robuste sur les salaires de novembre l'avait indiqué vendredi.

Dans la perspective de la réunion de la Fed de la semaine prochaine, le S&P500 a enregistré sa pire journée depuis près d'un mois et l'indice de peur de la volatilité de Wall Street a rebondi de son plus bas niveau depuis 8 mois. Les marchés à terme ont repoussé leur "taux final" implicite de la Fed en mai prochain au-dessus de 5 %, alors qu'il n'était que de 4,85 % peu après le discours particulièrement dovish du président de la Fed, M. Jerome, la semaine dernière.

Les actions américaines à terme et les actions en Europe et en Asie sont restées stables mardi à la première heure. Le dollar s'est raffermi.

Le scénario de cauchemar pour certains investisseurs est que la Fed mette effectivement en pause sa campagne de hausse des taux au printemps prochain et que l'économie accélère - mais que l'inflation ne revienne pas près de l'objectif et que la banque centrale soit obligée de reprendre son resserrement plus tard dans l'année, poussant la récession sur le radar de 2024 également.

Les responsables de la Fed étant dans leur période d'interdiction avant les réunions, chaque point de données sera désormais très sensible au marché. Les sondages du commerce international de mardi pour le mois d'octobre seront scrutés à la recherche des premières indications du PIB du quatrième trimestre.

Même si certains supposent que l'Europe est déjà en récession, les chiffres de l'industrie allemande montrent qu'elle pourrait être plus superficielle que ce que l'on craignait au départ - avec ses propres implications pour l'inflation et les taux d'intérêt.

Les "colombes" de la Banque centrale européenne ont adopté un ton plus mitigé cette semaine, l'économiste en chef de la BCE, Philip Lane, déclarant que l'inflation est proche d'un pic même si d'autres hausses de taux sont nécessaires. Le chef de la banque centrale irlandaise, Gabriel Makhlouf, a conforté les prévisions du marché quant à un ralentissement des hausses de taux de la BCE, avec une augmentation de 50 points de base la semaine prochaine, mais a également déclaré que les taux pourraient devoir dépasser les hypothèses actuelles de taux final de 3 %.

La banque centrale d'Australie s'est montrée tout aussi peu accommodante mardi en relevant les taux d'intérêt à 3,1 %, leur plus haut niveau depuis 10 ans, et en maintenant sa prévision selon laquelle d'autres hausses sont nécessaires pour refroidir l'inflation - à la surprise des marchés.

Les nouvelles ont été bien meilleures sur les marchés du pétrole brut, où le Brent a encore dérapé pour passer sous la barre des 82,50 $, suite à l'entrée en vigueur du plafonnement du prix du pétrole et des sanctions russes - avec une chute de près de 7 % par rapport au pic de lundi. La hausse des prix du pétrole d'une année sur l'autre, qui était de près de 100 % en avril, est retombée à 10 %.

D'autres signes indiquent que les restrictions COVID de la Chine sont progressivement levées - bien que cela soit ambigu pour les perspectives d'inflation mondiale plus généralement.

L'attention sera également portée plus tard sur le second tour du Sénat américain en Géorgie - bien que les Démocrates contrôlent le Sénat quoi qu'il en soit.

Dans le domaine de la technologie, Meta Platforms, la société mère de Facebook, a menacé lundi de retirer les actualités de sa plateforme si le Congrès américain adopte une proposition visant à faciliter la négociation collective des organismes de presse avec des sociétés comme Alphabet, Google et Facebook.

Principaux développements qui pourraient orienter les marchés américains plus tard dans la journée de mardi :

* Balance commerciale internationale américaine d'octobre, balance commerciale canadienne d'octobre.

* Résultats des entreprises américaines : Autozone, Toll Brothers, MongoDB

* ECOFIN des ministres des finances de l'UE se réunissent à Bruxelles

* Résultats du second tour du Sénat américain en Géorgie GRAPHIQUES : Les surprises restent positives, https://fingfx.thomsonreuters.com/gfx/mkt/mypmonzoqpr/One.PNG GRAPHIQUES : La RBA poursuit ses hausses de taux modérées, https://www.reuters.com/graphics/AUSTRALIA-ECONOMY/RATES/mopakngzapa/chart.png GRAPHIQUE : La Fed rate le coche, https://www.reuters.com/graphics/FED-INFLATION/USFED-INFLATION/gdvzqyoeypw/graphic.jpg


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. 4.61%107.64 Cours en différé.18.76%
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) 1.01%0.6484 Cours en différé.0.74%
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) 0.97%0.6956 Cours en différé.1.54%
AUTOZONE, INC. -0.25%2419.81 Cours en différé.-2.74%
BRENT OIL 3.10%83.86 Cours en différé.-6.97%
BRITISH POUND / EURO (GBP/EUR) 0.23%1.12318 Cours en différé.-1.21%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) 0.15%1.20472 Cours en différé.-0.43%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) 0.33%0.695725 Cours en différé.0.28%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.36%0.74615 Cours en différé.1.04%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) -0.04%1.07262 Cours en différé.0.81%
INDIAN RUPEE / EURO (INR/EUR) -0.06%0.011258 Cours en différé.-0.20%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) -0.08%0.012078 Cours en différé.0.62%
META PLATFORMS, INC. 2.99%191.62 Cours en différé.54.61%
MONGODB, INC. 2.74%224.42 Cours en différé.12.77%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) 0.19%0.6323 Cours en différé.-0.36%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 3.57%423.0516 Cours en temps réel.-8.56%
TOLL BROTHERS, INC. 0.91%60.07 Cours en différé.19.25%
US DOLLAR / EURO (USD/EUR) 0.03%0.932323 Cours en différé.-0.80%
WTI 3.48%77.315 Cours en différé.-8.77%
Dernières actualités "Économie"
22:40Kiyv s'attend à ce qu'une vaste offensive russe vise Kharkov et Zaporijjia
RE
22:29Prudential Financial annonce une baisse de son bénéfice au quatrième trimestre
ZR
22:25Point marchés-Wall Street finit en hausse après les commentaires de Powell
RE
22:23La Russie accuse l'ambassade américaine de "fake news" à propos de l'Ukraine et menace d'expulsions.
ZR
22:22Chipotle rate les estimations de ventes trimestrielles
ZR
22:08Une forte croissance de base compense la baisse de la demande de COVID-19 pour Qiagen
ZR
22:00Factbox-Détails sur le nouveau financement des soins de santé par le gouvernement canadien
ZR
21:54Les États-Unis déclarent que l'associé de l'oligarque russe Vekselberg a été inculpé pour avoir contourné les sanctions.
ZR
21:50Le dollar se stabilise après les propos du patron de la Fed
AW
21:49L'offensive russe devrait inclure les régions de Kharkiv et de Zaporizhzhia, selon le chef de la sécurité ukrainienne.
ZR
Dernières actualités "Économie"