Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Marre de la tech ? Essaie le pétrole

05/10/2021 | 07:44
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

Le rouge était encore de mise hier sur les marchés financiers, à de rares exceptions près. Octobre démarre dans la douleur après un mois de septembre pénible, qui a pleinement justifié sa mauvaise réputation en bourse. Pour les amateurs de vaticination calendaire, octobre est au contraire statistiquement favorable, très favorable même puisqu'il est le dauphin du mois d'avril, qui dépasse tous les autres en matière de hausse sur l'histoire récente.

Pour être à l'abri en ce moment, il faut miser sur les acteurs du secteur pétrolier et plus largement de l'énergie pas forcément propre au sens du XXIe siècle. Ce retour en grâce avait été pronostiqué par quelques grincheux qui riaient sous cape en regardant la finance laver plus vert que vert. Hier, l'Opep+ a décidé de ne rien changer à son dispositif de contrôle de la production, dont l'assouplissement aurait pu contribuer à atténuer la flambée des cours pétroliers et par ricochet celle du marché de l'énergie dans son ensemble. Mais il fallait être un peu naïf pour penser que l'organisation se tirerait une balle dans le pied en ouvrant plus grandes les vannes pour garantir des prix bas aux gentils consommateurs occidentaux, comme le premier Michel-Edouard Leclerc venu. Un cartel reste un cartel. La brièveté de la réunion organisée hier montre que la décision de statu quo n'a pas due être très compliquée à prendre, même si quelques membres un peu gredins avaient laissé entendre la semaine dernière qu'un effort était possible sur la production. Le baril de Brent a accroché brièvement 82 USD hier, un pic de près de trois ans, tandis qu'il faut remonter à 2014 pour retrouver le brut léger américain sur ses niveaux actuels, proches de 78 USD. Comme à chaque fois que le pétrole flirte avec les 80 USD, les articles sur le cap des 100 USD vont refleurir parce que les marchés aiment les chiffres ronds et les jalons psychologiques.

Cette flambée des prix de l'énergie ne fait qu'accentuer les scénarios inflationnistes. Les investisseurs ont désormais pleinement conscience que le cycle monétaire est en train d'entrer dans une nouvelle ère. Jusqu'ici, ils se berçaient d'illusions sur une politique ultra-accommodante intarissable. En un sens, ils n'ont pas complètement tort puisque les banques centrales vont être forcées de rester généreuses. Mais les conditions idéales qui dominaient jusque-là vont s'estomper. Pour l'heure, on ne peut pas dire que le marché obligataire est entré en transe, même si les rendements sont logiquement orientés à la hausse. Mais la menace d'une accélération brutale suffit à rendre les financiers nerveux, eux qui savent s'adapter à tout, du moment que les changements ne sont pas trop foudroyants. Les promesses d'une aube faite de rendements obligataires sur la pente ascendante sont une mauvaise nouvelle pour les secteurs à maturité longue, comme l'alimentaire, et pour les secteurs richement valorisés, comme la technologie, souligne Kepler Cheuvreux dans un document publié lundi. La technologie qui a payé un lourd tribut hier aux Etats-Unis. Mais le bureau d'études rappelle que le secteur a fait mieux que les indices sur la période 2016 / 2018 alors que les taux réels étaient en phase ascendante : son parcours dépend aussi du caractère graduel ou pas de la hausse des rendements et de la dynamique des résultats des sociétés.

Il me reste à ajouter que la Chine continue à distribuer les punitions. Pékin va interdire aux banques et aux assureurs de financer la spéculation sur les matières premières et sur certains produits de luxe. Dans un autre registre, le promoteur Fantasia Holdings a manqué une échéance de paiement. Tout le monde s'en ficherait en temps normal dans la mesure où la société ne pèse que 400 M$, mais la nouvelle a fait un peu de bruit car elle vient s'ajouter aux déboires de China Evergrande Group. La mauvaise passe de Facebook se confirme puisque le réseau et ses satellites WhatsApp et Instagram ont connu une panne inédite par son ampleur et sa durée, a priori à cause d'un micmac interne. Enfin et pour remonter au niveau macroéconomique, les investisseurs attendent de pied ferme les indicateurs PMI des services du mois de septembre.

Les indicateurs avancés ont l'air légèrement haussiers ce matin en Europe, même si la nervosité ambiante et la baisse marquée enregistrée au Japon laissent planer quelques incertitudes. Hong Kong évolue en revanche proche de l'équilibre, tandis que Shanghai est toujours en vacances pour la "golden week" chinoise.

Les temps forts économiques du jour

Les indicateurs PMI définitifs de septembre seront annoncés tout au long de la journée depuis le Japon (2h30) jusqu'aux Etats-Unis (15h45). Parmi les autres indicateurs, citons la production industrielle française (8h45), l'indice des prix à la production européens (11h00) et la balance commerciale américaine (14h30). Et l'indice ISM des services, concurrent de l'ISM, à 16h00. Ce matin, la banque centrale australienne n'a rien changé à sa politique monétaire conformément à ce qui était prévu.

L'euro se négocie juste sous la barre de 1,16 USD. L'once d'or remonte légèrement à 1760 USD. Le pétrole garde le vent en poupe, à 81,60 USD le baril de Brent et 77,82 USD le baril WTI. Le rendement de la dette américaine à 10 ans remonte à 1,50%, tandis que celui du Bund s'établit à -0,22%. Le bitcoin s'échange autour de 49 300 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aluflexpack : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 37 CHF.
  • Beiersdorf : LBBW passe de conserver à acheter en visant 105 EUR.
  • DFS Furniture : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 340 à 365 GBp.
  • Electricité de France : Morgan Stanley reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 17 à 19 EUR.
  • Essity : Société Générale passe d'acheter à conserver en visant 301 SEK.
  • HeidelbergCement : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 115,30 à 100,50 EUR.
  • Johnson Matthey : Liberum reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 3150 à 2900 GBp.
  • SMCP : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 9,40 EUR.
  • UPM : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 33,80 à 34 EUR.
  • Solaria Energia : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 26 à 20 EUR.
  • Vallourec : Exane BNP Paribas reprend le suivi à neutre en visant 8,50 EUR.
  • Voestalpine : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 29 EUR.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Crédit Agricole lance un programme de rachat d'actions doté de 500 M€.
  • L'activité de la raffinerie de TotalEnergies à Feyzin, près de Lyon, a dû être réduite après un incendie survenu au cours de la nuit.
  • Eurazeo renforce l'allocation bas carbone de son portefeuille private equity et rejoint l'initiative One Planet Summit.
  • Eramet rembourse par anticipation ses ODIRNAN émises en 2016.
  • OVH Cloud fixe une fourchette de prix de 18,50 à 20 EUR pour son IPO, en vue de lever 350 M€.
  • Erytech détermine la dose maximale tolérée dans le cadre de son essai de phase I avec eryaspase dans le cancer du pancréas.
  • Biophytis tire de nouvelles tranches de financement sur son ORNANE.
  • SES-imagotag va équiper Unicoop Tirreno en Italie.
  • AB Science reçoit l'autorisation de la FDA pour lancer une phase II avec masitinib dans le syndrome d'activation des mastocytes (MCAS).
  • Leroy Merlin propose en partenariat avec Voltalia une nouvelle offre de toitures solaires pour les particuliers.
  • Altheora dévoile un plan 2026.
  • Mauna Kea communiquera sur les atouts du Cellvizio lors de l'ERS 2021.
  • Spartoo, Bilendi ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Facebook et ses services Instragram et WhatsApp victimes d'une vaste panne due à une "erreur de configuration".
  • Anheuser-Busch InBev songe à vendre de ses marques de bière allemandes pour un montant d'environ 1 Md€, selon Bloomberg.
  • Fitch abaisse à "CCC-" la note crédit du promoteur chinois Fantasia Holdings (415 M€ de capitalisation) en raison du risque de défaut de paiement, après le non-paiement d'une échéance.
  • Le patron de SK Innovation pense que les pénuries de batteries se poursuivront aux États-Unis jusqu'en 2025.
  • Qantas songe à acheter une centaine d'avions l'année prochaine, principalement des monocouloirs.
  • Tesco va payer 100 M£ pour régler les dernières réclamations des actionnaires concernant le scandale comptable de 2014.
  • Lululemon Athletica ajoute 500 M$ à son plan de rachat d'actions.
  • GlobalFoundries a déposé son projet d'entrée en bourse à Wall Street.
  • Swiss Re évalue à 750 M$ les demandes liées à l'ouragan IDA.
  • SoftwareOne rachète Centiq.
  • E.ON remporte un contrat au Royaume-Uni pour approvisionner les clients des fournisseurs d'énergie ayant fait faillite.
  • Principales publications de résultats : PepsiCo, Hon Hai Precision, Greggs, Grenke

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AB SCIENCE 0.99%12.29 Cours en temps réel.-38.20%
ALTHÉORA 2.21%1.85 Cours en temps réel.-6.98%
ALUFLEXPACK AG -0.86%23.1 Cours en différé.-29.91%
ANHEUSER-BUSCH INBEV 4.58%52.04 Cours en temps réel.-12.45%
BEIERSDORF AG 2.14%89.78 Cours en différé.-6.63%
BILENDI 2.40%21.3 Cours en temps réel.108.84%
BIOPHYTIS S.A. -3.35%0.4475 Cours en temps réel.-46.25%
BITCOIN (BTC/EUR) -0.05%43522 Cours en temps réel.113.08%
BITCOIN (BTC/USD) -0.32%49063 Cours en temps réel.98.34%
BNP PARIBAS 2.08%57.34 Cours en temps réel.30.96%
CHINA EVERGRANDE GROUP -19.56%1.81 Cours en clôture.-87.85%
CRÉDIT AGRICOLE S.A. 0.62%12.316 Cours en temps réel.18.60%
DFS FURNITURE PLC -0.20%245 Cours en différé.12.27%
E.ON SE 2.64%11.04 Cours en différé.18.67%
ELECTRICITÉ DE FRANCE 1.51%12.74 Cours en temps réel.-3.61%
ERAMET 1.80%70.55 Cours en temps réel.64.26%
ERYTECH PHARMA S.A. 2.88%2.325 Cours en temps réel.-67.93%
ESSITY AKTIEBOLAG 1.75%290 Cours en différé.8.96%
EURAZEO SE -0.14%72.7 Cours en temps réel.34.32%
FACEBOOK INC 2.79%315.4 Cours en différé.12.33%
FANTASIA HOLDINGS GROUP CO., LIMITED -7.35%0.315 Cours en clôture.-76.67%
GREGGS PLC 1.55%3084 Cours en différé.69.66%
GRENKE AG 0.43%30.53 Cours en différé.-20.58%
HEIDELBERGCEMENT AG 1.66%61.18 Cours en différé.-1.34%
HON HAI PRECISION INDUSTRY CO., LTD. 1.43%106.5 Cours en clôture.15.76%
ISTOXX FP GR DEC 2.54 (EUR) 0.71%42.49 Cours en différé.0.00%
JOHNSON MATTHEY PLC 0.93%2062 Cours en différé.-15.75%
LONDON BRENT OIL 1.21%72 Cours en différé.36.29%
LULULEMON ATHLETICA INC. -4.23%417 Cours en différé.28.85%
MORGAN STANLEY 1.74%99.87 Cours en différé.43.31%
OVH GROUPE S.A. 2.61%21.6 Cours en temps réel.0.00%
PEPSICO, INC. 1.03%166.46 Cours en différé.8.00%
QANTAS AIRWAYS LIMITED 0.40%4.98 Cours en clôture.2.68%
S&P 500 1.21%4592.82 Cours en différé.20.15%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 3.29%375.041 Cours en différé.37.26%
S&P GSCI PETROLEUM INDEX 2.87%251.1942 Cours en différé.37.41%
SES-IMAGOTAG -4.26%67.4 Cours en temps réel.90.01%
SK INNOVATION CO., LTD. 0.00%204500 Cours en clôture.7.63%
SMCP S.A 2.86%7.56 Cours en temps réel.47.77%
SOLARIA ENERGIA Y MEDIO AMBIENTE, S.A. 4.14%16.355 Cours en différé.-33.06%
SPARTOO -2.07%4.26 Cours en temps réel.0.00%
TESCO PLC 0.20%280.65 Cours en différé.21.05%
TESLA, INC. -1.61%995.6114 Cours en différé.53.70%
TOTALENERGIES SE 2.61%43.44 Cours en temps réel.19.05%
UPM-KYMMENE OYJ -1.89%32.65 Cours en différé.9.22%
VALLOUREC 3.60%8.195 Cours en temps réel.-17.87%
VOESTALPINE AG 0.60%30.38 Cours en différé.4.98%
VOLTALIA SA 0.31%19.2 Cours en temps réel.-25.96%
WTI 1.36%68.41 Cours en différé.37.48%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader