Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Migrants-La justice italienne désavoue Salvini, autorise l'Open Arms

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
14/08/2019 | 18:13

ROME, 14 août (Reuters) - Le navire humanitaire espagnol Open Arms avec à son bord 160 migrants récupérés en Méditerranée au large de la Libye doit être autorisé à entrer dans les eaux territoriales italiennes contrairement à ce que dit le ministre de l'Intérieur, a décidé mercredi la justice administrative italienne.

Le ministre, Matteo Salvini, a fait savoir mardi qu'il bloquerait l'Open Arms, ainsi que l'Ocean Viking, un navire affrété par les ONG Médecins sans Frontières (MSF) et SOS Méditerranée. Ce dernier navire a pour sa part recueilli quelque 350 migrants, également au large de la Libye.

L'association humanitaire espagnole Open Arms avait saisi la justice pour demander à ce que son navire soit autorisé à entrer en Italie sur la base du droit maritime international.

Dans sa décision, le juge administratif déclare que la plainte d'Open Arms "ne semble pas être totalement dénuée de fondement juridique" et que le navire est confronté à une situation "exceptionnellement grave".

De ce fait, le bateau doit être autorisé à pénétrer dans les eaux italiennes et doit recevoir une "assistance immédiate" pour les personnes sauvées "qui en ont le plus besoin".

Les magistrats ne précisent toutefois pas si le bateau doit être autorisé à accoster ni si les migrants peuvent débarquer.

Matteo Salvini, qui est également vice-président du Conseil, n'a pas fait de commentaire.

Il a présenté ce mois-ci une nouvelle loi qui prévoit une amende pouvant aller jusqu'à 1 million d'euros pour les navires qui entrent dans les eaux italiennes sans autorisation. (Crispian Balmer; Danielle Rouquié pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
14:28BELGIQUE : Le PIB pourrait se contracter de 8% en 2020
RE
14:13BANQUE DE FRANCE : La crise liée à l'épidémie en cours amène la Banque de France à aménager, de façon exceptionnelle, sa procédure de cotation pour 2020
PU
13:29L'Iran exhorte le FMI à accéder à sa demande de prêt d'urgence
RE
13:15Air France adapte ses vols vers la Chine pour continuer le transport de matériel médical
RE
13:08IMPACT ÉCONOMIQUE DE LA CRISE SANITAIRE « COVID-19 » : un scénario
PU
12:56CORONAVIRUS : bouclage levé à Wuhan, la récession se confime en Europe
AW
12:32L'OCDE prédit pour mars la pire chute du PIB jamais enregistrée
RE
11:28ALLEMAGNE : le PIB risque de s'effondrer de près de 10% au 2e trimestre
AW
11:22L'euro patine après une réunion de l'UE sans accord sur un soutien économique
AW
11:13PARLEMENT EUROPÉEN : PROPOSITION DE RÉSOLUTION sur l'interdiction de la vente de produits biologiques cultivés sous serres chauffées en dehors de leur saison de récolte - B9-0141/2020
PU
Dernières actualités "Economie / Forex"