Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Naval Group: bénéfice net en hausse de 6% en 2019

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
21/02/2020 | 13:23

Paris (awp/afp) - Le spécialiste français de l'industrie navale de défense Naval Group a "légèrement" dépassé ses objectifs en 2019, dégageant entre autres un bénéfice net en hausse de 6% à 188,2 millions d'euros, selon des résultats publiés vendredi.

Le groupe a enregistré des prises de commandes record à 5,3 milliards d'euros (+44%), portées notamment par l'international (3 milliards).

"Nous bénéficions d'une dynamique de marché positive et, malgré une concurrence toujours plus vive, nous avons remporté les appels d'offre pour plus de 20 navires dans cinq nouveaux pays", a déclaré le PDG de Naval Group Hervé Guillou, qui doit quitter ses fonctions fin mars, atteint par la limite d'âge.

Le groupe a notamment remporté le contrat pour la fourniture de 12 navires chasseurs de mines pour la Belgique et les Pays-Bas et la commande de deux corvettes "par un pays du Proche-Orient", s'est félicité Frank Le Rebeller, directeur général finance, juridique et achats.

En France, les prises de commandes ont concerné la notification du sixième sous-marin nucléaire d'attaque Barracuda et des contrats de maintien en condition opérationnelle des sous-marins nucléaires d'attaque et lanceurs d'engins.

Ces prises de commandes portent à 15,1 milliards d'euros (+9%) le carnet de commandes de l'entreprise, héritière des arsenaux créés par Richelieu, dont 38% à l'international.

"Notre objectif est de faire croître ce carnet de commandes à l'international qui ne reflète pas le potentiel du contrat australien, pour lequel nous avons pris cette année une prise de commande de l'ordre de 400 millions d'euros", pour une première phase de design, a affirmé M. Le Rebeller lors d'une conférence de presse.

Naval Group a été choisi en 2016 par l'Australie pour la conception et la construction de 12 sous-marins de nouvelle génération sur un modèle dérivé du Barracuda. Le montant de ce "contrat du siècle" est de 50 milliards de dollars australiens (35 milliards de dollars américains) sur 50 ans pour les sous-marins d'attaque, la maintenance et la formation des équipages.

Le premier sous-marin Barracuda français, le Suffren, a été officiellement lancé en juillet 2019 et doit prendre pour la première fois la mer "dans les prochains jours", selon Hervé Guillou.

afp/jh

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
GOLD 0.29%1616.4 Cours en différé.6.23%
SILVER -0.41%14.3875 Cours en différé.-18.93%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
00:02Le PDG d'Axa veut un mécanisme mutualisé pour créer un "régime d'assurance
AW
00:02L'Etat apportera les moyens financiers pour éviter le "naufrage" de l'économie
AW
04/04VIRUS : plus de 7.500 morts en France, pas de relâchement malgré les vacances
AW
04/04CORONAVIRUS : Fedex mis en demeure par l'Inspection du travail pour son hub de
AW
04/04USA : 5,4 mrd USD de prêts sollicités par les PME dans le cadre du plan d'urgence
AW
04/04VIRUS : grands moyens pour tuer toute velléité de départ en vacances
AW
04/04CORONAVIRUS : le principal sponsor des Girondins suspend provisoirement son
AW
04/04FRANCE : feu vert à un essai clinique avec du sang de ver marin pour malades du
AW
04/04VIRUS : contrôles renforcés et locations interdites en France pour éviter les
AW
04/04USA : 5,4 md USD de prêts sollicités par les PME dans le cadre du plan d'urgence
AW
Dernières actualités "Sociétés"