Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Nucléaire: La visite en Iran du coordinateur de l'UE a été "positive", dit Borrell

13/05/2022 | 23:33
NUCLÉAIRE: LA VISITE EN IRAN DU COORDINATEUR DE L'UE A ÉTÉ

WEISSENHAUS, Allemagne (Reuters) - Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a déclaré vendredi que le déplacement effectué cette semaine à Téhéran par le coordinateur de l'Union européenne pour les négociations sur le nucléaire iranien avait permis de relancer les discussions après deux mois de blocage.

S'exprimant devant la presse en marge d'une réunion du G7 dans le nord de l'Allemagne, Josep Borrell a estimé que l'Iran avait apporté une réponse "suffisamment positive" à la préoccupation exprimée par le coordinateur européen, Enrique Mora, sur le fait que le statu quo ne pouvait durer.

Il a cependant ajouté que les points de désaccord entre l'Iran et les Etats-Unis ne pourraient pas se régler "du jour au lendemain" pour remettre l'accord sur le nucléaire de 2015 sur les rails.

"Disons que les négociations étaient bloquées et qu'elles ont été débloquées et cela signifie qu'il y a un espoir de parvenir à un accord final", a dit Josep Borrell.

Un haut responsable européen a toutefois modéré ces déclarations.

"Des obstacles se dressent encore sur la voie d'un accord", a-t-il estimé, ajoutant que l'Iran et les Etats-Unis restaient engagés dans le processus. Un deuxième responsable européen a indiqué qu'aucune date n'avait été fixée pour la reprise des négociations indirectes.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amirabdollahian, a déclaré que la visite d'Enrique Mora était l'occasion d'explorer les moyens de régler les questions encore en suspens.

"Un accord convenable et fiable est à portée de main, si les Etats-Unis prennent une décision politique et respectent leurs engagements", a-t-il dit.

Un porte-parole du département d'Etat américain a annoncé qu'un accord n'était pas certain.

"L'Iran doit décider s'il insiste sur des conditions supplémentaires ou s'il veut conclure un accord rapidement. C'est à l'Iran de décider", a déclaré ce porte-parole qui préfère conserver l'anonymat.

(Reportage de John Irish, version française Tangi Salaün et Camille Raynaud, édité par Bertrand Boucey)


© Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
02:04La Chine va autoriser les citoyens américains à se rendre en Chine via le transit
ZR
00:35La Cour suprême de l'Ohio maintient l'interdiction de l'avortement à six semaines.
ZR
00:12Le groupe médiatique de Trump reçoit des citations à comparaître liées à l'enquête Digital World - dépôt
ZR
01/07Séisme de magnitude 6,0 dans le sud de l'Iran-CSEM
RE
01/07L'administration Biden propose un plan de forage offshore axé principalement sur le Golfe américain
ZR
01/07La Fed se dote d'un nouveau responsable politique, alors que les craintes d'inflation et de récession s'intensifient.
ZR
01/07Les États-Unis envoient à l'Ukraine deux systèmes de missiles sol-air -Pentagon
ZR
01/07Les marchés regagnent un peu de terrain, espoir d'un resserrement monétaire
AW
01/07Les investisseurs se préparent à un mois de juillet décisif après un premier semestre catastrophique.
ZR
01/07Des manifestations contre les coupures d'électricité touchent les villes libyennes, montrant la colère contre les dirigeants des factions.
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"