Connexion
Votre identifiant ou mot de passe est incorrect
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
80
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

OPA : le coronavirus fait craquer les prix planchers

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
03/03/2020 | 10:19

Depuis quelques jours, les repères de prix constitués par les OPA récentes sont fragilisés par la chute boursière provoquée par le coronavirus. Un phénomène révélateur de l’opportunisme des investisseurs qui deviennent actionnaires d’une société une fois une OPA lancée. Mais cela ne fonctionne pas forcément à tous les coups. Quelques exemples.

Dans une déclaration d’intention publiée ce 2 mars sur le site de l’AMF, le fonds spéculatif anglais Polygon se dit désormais prêt à revendre sa participation de plus de 10% dans le spécialiste des tonneaux et des bouchons Oeneo à 13,50 EUR à Caspar, initiateur d’une OPAS à 13,50 EUR qui s’est achevée le 19 février dernier.

Extrait de la déclaration de Polygon parue sur le site de l’AMF le 2 mars 2020

Extrait de la déclaration de Polygon parue sur le site de l’AMF le 2 mars 2020

Pourtant, il y a encore quelques jours, avant la chute des bourses mondiales liée à la propagation du coronavirus, le fonds achetait encore sur le marché des titres à un prix supérieur à 13,50 EUR.

Exemples de déclarations parues sur le site de l’AMF en février 2020

Exemples de déclarations parues sur le site de l’AMF en février 2020

Ce phénomène montre que la violence de la baisse des marchés la semaine dernière a fait sauter les planchers à la baisse que pouvaient constituer les prix d’OPAS n’ayant pas débouché sur une OPR faute d’une offre jugée suffisamment généreuse.

Cours d'Oeneo

Cours d’Oeneo 

Un phénomène semblable est en train de toucher Le Bélier, équipementier automobile sur lequel une OPAS à 38,18 EUR est, en l’occurrence, attendue dans les prochains mois. Cette opération étant initiée par un équipementier chinois, Wencan, on peut comprendre que le titre cote plutôt autour de 35 EUR depuis quelques jours, qu’à proximité des 37 EUR où il s’était installé après l’annonce de l’offre jusqu’à la fin janvier. Cela traduit de la part des opérateurs le risque que l’opération n’aboutisse pas. Mais cela augmente en même temps la probabilité que, si l’opération est bel et bien lancée, elle aboutisse à une OPR, les détenteurs d’actions étant alors plus à même d’apporter à une offre significativement supérieure au dernier cours de Bourse.

Cours Le Bélier

Cours de Le Bélier

 

Le hedge fund parisien Syquant capital, qui avait accumulé plus de 1% du capital de Le Bélier depuis l’annonce de l’intention d’OPAS semble d’ailleurs avoir cessé ses achats sur le marché depuis le 23 janvier.

Extrait d'une déclaration de Syquant

Extrait d’une déclaration d’achats à 36,2 EUR de CFD Le Bélier portant sur des actions Le Bélier (source AMF le 23/1/20)

Nous pourrions également citer Evolis, qui a fait l’objet d’une OPAS à 30 EUR qui n’a pu déboucher pour l’instant sur une OPR compte tenu d’un prix proposé par les managers jugé insuffisant. Le titre cote actuellement juste en dessous des 30 EUR, soutenu par la poursuite récente d’achats de dirigeants à 30 EUR.

Enfin, citons parmi les nombreuses offres publiques récentes (liste ci-dessous) celle initiée par Capgemini sur le titre Altran, à 14 EUR dans un premier temps avant d’être relevée à 14,5 EUR sous la pression d’actionnaire activistes, le fonds Elliot en particulier. Alors que Capgemini détenait à l’issue de l’offre environ 54% du capital, Elliot, qui achetait encore début février des titres au-dessus de 14,5 EUR, pointe à plus de 16% du capital avec l’intention de les conserver. Mais rien ne garantit que les 14,5€ qui servent actuellement de plancher au titre Altran ne finissent, eux aussi, par craquer. A la faveur de Capgemini.

La baisse récente des actions peut aussi créer des opportunités pour certains prédateurs à l'affût. A l’image de l’opération annoncée vendredi sur EOS Imaging

 

Cours d'Altran

Cours d’Altran

Récapitulatif des Offres publiques récentes (Source : Portzamparc)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALTRAN TECHNOLOGIES -0.87%14.77 Cours en temps réel.4.31%
CAPGEMINI SE -0.94%110.45 Cours en temps réel.1.42%
EVOLIS SA 0.00%30 Cours en temps réel.-4.46%
LE BÉLIER 0.00%37.9 Cours en temps réel.4.12%
OENEO 1.45%11.2 Cours en temps réel.-18.72%

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
lu44 - Il y a 6 mois arrow option
Certain spécule avec le Coronavirus...quand d'autres investissent.
1
  
  • Publier
    loader