Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

ORANO : Impact du Covid-19 contenu sur les opérations Situation de liquidité solide

31/07/2020 | 09:27
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Regulatory News:

Fin juin, retour à un niveau d’activité proche de celui d’avant la crise Covid-19 à l’exception des sites miniers maintenus à l’arrêt au Canada et ralentis au Kazakhstan, ceux-ci impactant plus fortement le second semestre

  • Chiffre d’affaires de 1 782 M€ en hausse de + 7,8 % par rapport au premier semestre 2019
  • Marge d’EBE à 22,8% malgré une performance opérationnelle pénalisée par la crise du Covid-19

Résultat net part du groupe impacté par la performance négative des marchés financiers dans le contexte de crise sanitaire

  • Résultat net part du groupe à - 212 M€, combinant une performance opérationnelle positive et un rendement des actifs dédiés de couverture des obligations de fin de cycle fortement négatif au premier semestre 2020
  • Résultat net part du groupe ajusté1 à + 17 M€ contre - 111 M€ au premier semestre 2019, traduisant la bonne tenue des activités opérationnelles malgré la crise

Cash-flow net positif et situation de liquidité solide

  • Cash-flow net de + 46 M€ contre -59 M€ au premier semestre 2019, les impacts cash de la crise du Covid-19 étant pour l’essentiel différés au second semestre
  • Endettement net stable sur le semestre à 2,2 Md€ et 1,8 Md€ de trésorerie au 30 juin

Ajustement des perspectives financières 20202

  • Légère décroissance du chiffre d’affaires
  • Marge d’EBE comprise entre 22 % et 25 %
  • Maintien d’un cash-flow net positif

Le Conseil d’Administration d’Orano, réuni hier, a arrêté les comptes clos au 30 juin 2020. A propos des résultats, Philippe Knoche, Directeur général, a déclaré :

« Dans ce contexte totalement inédit, la réactivité et l’implication de l’ensemble des équipes d’Orano ont permis d’assurer la continuité des activités industrielles et de services indispensables à la production d’électricité de nos clients. Grâce à l’engagement des femmes et des hommes d’Orano, notre groupe affiche des résultats opérationnels globalement préservés. Cette crise sans précédent a renforcé le rôle d’Orano comme l’un des acteurs industriels importants pour assurer la continuité de la production de nos clients. Crise sanitaire et économique, préservation du climat, sécurité d’approvisionnement, nous avons devant nous des défis majeurs à relever. Fort d’une situation financière solide et de la confiance de nos clients, Orano est plus que jamais mobilisé. »

I. Analyse des chiffres clés du groupe

Pendant la crise du Covid-19 d’ampleur mondiale au premier semestre, les activités industrielles et de services d’Orano essentielles pour répondre aux besoins stratégiques de ses clients ont continué d’opérer.

A fin juin, l’ensemble des installations industrielles ainsi que la plupart des activités de services, en France et dans le reste du monde, ont retrouvé leur niveau d’activité d’avant crise à l’exception :

  • Au sein du secteur Mines, des installations canadiennes mises à l’arrêt depuis fin mars en accord avec notre partenaire afin de protéger les communautés du nord employées sur ces sites et de certains investissements de développement au Kazakhstan ;
  • Au sein du secteur Aval, des activités de Démantèlement et Services en lien avec les restrictions d’accès à certains sites clients.

Aucun engagement contractuel du groupe n’a été remis en cause dans le cadre de la crise du

Covid-19. Des discussions ponctuelles sont parfois en cours avec des clients afin de réaménager certaines dispositions contractuelles sans préjudice pour les parties.

La crise du Covid-19 n’affecte pas la valeur des actifs industriels du groupe mais a défavorablement impacté le niveau d’activité et de performance opérationnelle, en particulier dans les secteurs Mines et Aval.

Tableau des chiffres clés

En millions d’euros

S1 2020

S1 2019

Variation

Chiffre d’affaires

1 782

1 654

+ 128 M€

Résultat opérationnel

158

179

- 21 M€

Excédent brut d’exploitation

406

404

+ 2 M€

Résultat net part du groupe ajusté

17

(111)

+ 128 M€

Résultat net part du groupe

(212)

259

- 471 M€

Cash-flow opérationnel

240

81

+ 159 M€

Cash-flow net des activités de l’entreprise

46

(59)

+ 105 M€

 

 

En millions d'euros

30-juin-20

31-déc-19

Variation

Carnet de commandes

28 862

29 944

- 1 082 M€

(Endettement net) / Trésorerie nette

(2 190)

(2 191)

+ 1 M€

Les indicateurs financiers sont définis dans le lexique financier en Annexe 2 – Définitions.

Carnet de commandes

Le carnet de commandes d’Orano s’élève à 28,9 milliards d’euros au 30 juin 2020, en retrait par rapport au 31 décembre 2019 (29,9 milliards d’euros). Le carnet de commandes représente près de 8 années de chiffre d’affaires.

Les prises de commandes pour le premier semestre 2020 s’élèvent à 774 millions d’euros et concernent principalement des contrats signés à l’export avec des clients asiatiques et américains. Ce montant permet de renouveler le carnet de commandes des activités de services à cycle court, le renouvellement de contrats pluriannuels importants n’intervenant pas chaque année.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires d’Orano atteint 1 782 millions d’euros au 30 juin 2020 contre 1 654 millions d’euros au 30 juin 2019 (+ 7,8 % ; + 7,6 % à données comparables), conformément aux anticipations du groupe en matière d’écoulement de son carnet de commandes. Cette hausse reflète notamment une saisonnalité plus favorable pour le secteur Mines et une progression pour le secteur Amont, en partie compensées par les impacts défavorables de la crise du Covid-19 sur le niveau d’activité du secteur Aval, en particulier dans Recyclage et Démantèlement et Services.

La part du chiffre d’affaires réalisée avec des clients localisés à l’international atteint 43,9 % sur les six premiers mois de l’année 2020 contre 41,4% au 1ier semestre 2019. La part du chiffre d’affaires avec des clients asiatiques est de 19,1% des ventes, en légère progression par rapport à la même période de 2019.

  • Le chiffre d’affaires du secteur Mines s’élève à 626 millions d’euros, en hausse de + 27,2 % par rapport au 30 juin 2019 (+ 27,0 % à données comparables). Cette évolution s’explique par une distribution du volume d’écoulement en carnet de commandes plus favorable sur la période.
  • Le chiffre d’affaires de l’Amont s’établit à 463 millions d’euros, soit une hausse de 25,6 % par rapport au premier semestre 2019 (+ 25,5 % à données comparables). Cette progression des ventes est tirée en grande partie par la hausse des volumes d’UTS (enrichissement) en lien avec l’écoulement du carnet.
  • Le chiffre d’affaires de l’Aval, qui inclut les activités Recyclage, Emballages Nucléaires et Services, Démantèlement et Services ainsi que Projets, ressort à 687 millions d’euros, en retrait de - 12,3 % par rapport au 30 juin 2019 (- 12,5 % à données comparables). Les ventes du semestre sont impactées par la crise du Covid-19 avec (i) la mise à l’arrêt partielle de l’usine de retraitement de La Hague pendant près de 1 mois et (ii) des difficultés d’accès sur les sites clients pour les activités de Démantèlement et Services. Toutefois, cette baisse significative est atténuée par une hausse de l’activité Emballages Nucléaires et services sur la période, notamment aux Etats-Unis.
  • Le chiffre d’affaires du Corporate et autres activités, qui comprend principalement Orano Med, s’élève à 6 millions d’euros contre 10 millions d’euros au 30 juin 2019.

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel d’Orano ressort à 158 millions d’euros soit une baisse de 21 millions d’euros, par rapport au 30 juin 2019. Cette évolution s’analyse, par activité, de la façon suivante :

  • Une hausse de + 30 millions d’euros du résultat opérationnel du secteur Mines, qui ressort à 209 millions d’euros, contre 179 millions d’euros au 30 juin 2019. Cette amélioration du résultat opérationnel est attribuable à l’augmentation du volume des ventes sur le semestre qui compense les impacts négatifs de la crise du Covid-19 sur les activités, en particulier au Canada.
  • Une stabilisation du résultat opérationnel de l’Amont, qui s’établit à 45 millions d’euros, contre 44 millions d’euros au premier semestre 2019. La hausse des volumes de ventes, notamment dans l’enrichissement est pondérée par des effets mix-prix moins favorables qu’au premier semestre 2019.
  • Une diminution de - 51 millions d’euros dans l’Aval, qui enregistre un résultat opérationnel de - 76 millions d’euros contre - 25 millions d’euros au 30 juin 2019. Les impacts de la crise du Covid-19 avec la mise à l’arrêt temporaire et partielle de l’usine de retraitement de La Hague et les difficultés d’accès sur les sites clients pour les activités Démantèlement et Services expliquent cette dégradation, en partie compensée par une contribution positive de l’activité Emballages Nucléaires et Services.
  • Une légère diminution de - 3 M€ du résultat opérationnel du Corporate et autres activités qui s’établit à - 21 millions d’euros à fin juin 2020 contre - 18 millions d’euros au premier semestre 2019. Cette évolution inclut les achats centralisés pour le groupe et certaines parties prenantes d’équipements de protection contre le Covid-19 pour un montant proche de 9 millions d’euros.

Résultat net part du groupe ajusté

La forte volatilité du résultat financier induite par l’application d’IFRS 9 au 1er janvier 2018 a conduit le groupe à se doter d’un nouvel indicateur de performance au 31 décembre 2018. Ce nouvel indicateur alternatif de performance, le résultat net part du groupe ajusté, permet de refléter la performance industrielle d’Orano indépendamment des impacts des marchés financiers sur le rendement des actifs dédiés (celui-ci devant être apprécié sur le long terme) et des évolutions réglementaires ou de taux d’actualisation liés aux obligations de fin de cycle. La définition du résultat net part du groupe ajusté est disponible en Annexe 2 de ce document.

Le résultat net part du groupe ajusté s’élève à 17 millions d’euros au 30 juin 2020, contre - 111 millions d’euros au 30 juin 2019.

Partant du résultat opérationnel commenté ci-avant et retraité de la quote-part des résultats des coentreprises pour 5 M€ et de la part des participations ne donnant pas le contrôle au résultat de la période pour -14 M€, le résultat net part du groupe ajusté est obtenu en ajoutant les principaux éléments suivants :

  • Le résultat financier ajusté s’élève à - 117 millions d’euros au 30 juin 2020, contre - 274 millions d’euros au 30 juin 2019. Cette amélioration s’explique pour l’essentiel par l’évolution à la hausse des taux d’actualisation nets d’inflation des provisions pour fin de travaux à long terme (hors provision fin de cycle) sur le premier semestre 2020 alors qu’ils étaient en diminution sur la même période en 2019.
  • La charge nette d’impôt ajustée ressort à - 15 millions d’euros, contre - 5 millions d’euros au premier semestre 2019.

Résultat net part du groupe

Le résultat net part du groupe s’établit à - 212 millions d’euros au 30 juin 2020 contre 259 millions d’euros sur la même période en 2019. Cette évolution s’explique principalement par le rendement négatif des actifs dédiés de couverture des obligations de fin de cycle reflétant la situation des marchés financiers dans le contexte de la crise sanitaire.

Le tableau suivant permet de réconcilier le résultat net part du groupe ajusté avec le résultat net part du groupe publié, en réintégrant les impacts financiers liés aux obligations de fin de cycle :

En millions d'euros

30-juin-20

30-juin-19

Variation

Résultat net part du groupe ajusté

17

(111)

+ 128 M€

Désactualisation des passifs de fin de cycle

(142)

(150)

+ 8 M€

Impact des changements de taux d'actualisation des OFC

177

(9)

+ 186 M€

Rendements des actifs dédiés

(264)

548

- 812 M€

 

Effets impôt des ajustements

0

(19)

+ 19 M€

 

Résultat net part du groupe publié

(212)

259

- 471 M€

Cash-flow opérationnel

L’excédent brut d’exploitation (EBE) d’Orano au 30 juin 2020 s’affiche à 406 millions d’euros, stable par rapport au 30 juin 2019 où il s’établissait à 404 millions d’euros. En dépit des fortes perturbations induites par la crise du Covid-19, les 3 secteurs Mines, Amont et Aval contribuent positivement à l’EBE du groupe sur le semestre. L’EBE par activité est présenté en Annexe 1.

La variation du BFR opérationnel s’établit à + 41 millions d’euros, en amélioration de + 138 millions d’euros par rapport au premier semestre 2019, en raison principalement (i) de la baisse des stocks dans les activités minières en lien avec l’arrêt des installations canadiennes et dans l’Amont notamment pour la Conversion et (ii) de la contribution de contrats à l’export dans l’Aval au sein des activités Recyclage et Emballages Nucléaires et Services.

Les investissements nets sont en légère baisse de 18 millions d’euros hors résultat sur cession pour atteindre 205 millions d’euros au 30 juin 2020, contre 223 millions d’euros au 30 juin 2019, en raison notamment des perturbations de la crise du Covid-19 sur certains projets.

Le cash-flow opérationnel d’Orano est ainsi positif à 240 millions d’euros sur le premier semestre 2020, en forte progression de + 159 millions d’euros par rapport à 2019 à la même date.

Cash-flow net des activités de l’entreprise

Partant du cash-flow opérationnel, dont la composition est expliquée ci-dessus, le cash-flow net des activités de l’entreprise est obtenu en ajoutant notamment :

  • Le coût cash sur les opérations financières pour - 109 millions d’euros, en hausse par rapport à fin juin 2019 (- 87 millions d’euros), en lien avec le paiement à la date anniversaire du coupon de la nouvelle souche obligataire de 750 millions d’euros émise en avril 2019 ;
  • Les dividendes versés aux minoritaires du groupe dans les activités minières sur le premier semestre 2020 pour - 24 millions d’euros contre aucun versement sur la même période en 2019;
  • La consommation de cash liée aux opérations de fin de cycle pour - 9 millions d’euros (contre - 1 million d’euros au 30 juin 2019) ;
  • Un cash d’impôts de - 12 millions d’euros (contre - 21 millions d’euros au premier semestre 2019) ;
  • D’autres éléments, d’un montant total de - 40 millions d’euros, en hausse par rapport à fin juin 2019 (-32 millions d’euros), en partie attribuable au versement d’une avance à un prestataire du groupe.

Le cash-flow net des activités de l’entreprise ressort ainsi à + 46 millions d’euros au premier semestre 2020, contre - 59 millions au premier semestre de l’année précédente.

Endettement financier net et trésorerie

Au 30 juin 2020, Orano dispose d’un montant de trésorerie de 1,8 milliards d’euros, composé de 1,5 milliard d’euros de disponibilités et équivalents de trésorerie auquel il convient d’ajouter 0,3 milliard d’euros d’actifs financiers courants de gestion de trésorerie.

Cette position de trésorerie est renforcée par une ligne de crédit syndiqué, confirmée et non tirée, d’un montant de 940 millions d’euros, signée auprès de 11 partenaires bancaires début 2019. La maturité de cette facilité a été étendue de juillet 2022 à juillet 2023 avec l’accord unanime des prêteurs.

La situation de liquidité du groupe lui permet de faire face à ses engagements à moyen terme et en particulier au remboursement du solde de souches obligataires pour un montant de 402 millions d’euros en septembre 2020 et de 715 millions d’euros en mars 2021.

L’endettement financier net total du groupe s’élève à 2,2 milliards d’euros au 30 juin 2020, stable par rapport à la situation au 31 décembre 2019.

II. Faits marquants depuis la dernière publication

  • Le 24 mars 2020, Orano Canada Inc et Cameco ont pris la décision de suspendre temporairement la production de la mine de Cigar Lake (opérée par Cameco) et de l’usine de McClean Lake (opérée par Orano) qui traite le minerai de la mine de Cigar Lake. Cette mesure a été prise afin de préserver la santé et la sécurité des employés, des prestataires et des communautés locales de la pandémie, dans le contexte particulier de sites opérant en « Fly-In/Fly-out », et dont une part significative des salariés est issue des communautés isolées du Nord de la Saskatchewan. Une reprise des activités interviendra en septembre 2020 si les conditions sanitaires le permettent.

Au Kazakhstan, et en coordination avec notre partenaire Kazatomprom, les activités de forage et de développement des champs de puits de la mine de Katco ont été suspendues à partir du mois d’avril 2020 afin de diminuer fortement les effectifs sur site et concentrer l’exploitation sur les champs existants. Les forages reprendront vraisemblablement en août. Compte-tenu de la dynamique d’exploitation de la mine, les pertes de production liées à ce retard de développement n’affectent pas le premier semestre, mais seront visibles au second semestre.

  • Orano DS, filiale de l’activité « Démantèlement et Services » d’Orano, a acquis le 30 juin 2020 auprès du groupe allemand KSB, trois sociétés spécialisées en maintenance industrielle (robinetterie, machines tournantes, chaudronnerie) : KSB Service Energie (KSE), KSB Service Cotumer (KSC) et Société de Travaux d’Ingénierie Industrielle (STII). Acteurs reconnus auprès du parc nucléaire français et dans l’industrie, ces sociétés complètent l’offre de services d’Orano en ressources spécialisées et complémentaires des métiers de maintenance nucléaire où le groupe est déjà présent. Cette acquisition s’inscrit dans la volonté de développement d’Orano dans certains métiers de services et consolide également la présence d’Orano auprès d’exploitants nucléaires en France et à l’international.

Perspectives financières pour 2020

Le groupe a suspendu ses perspectives 2020 le 20 mars dernier au moment du déclenchement de la crise sanitaire.

Malgré une bonne résistance des résultats du groupe à la crise du Covid-19 sur le semestre écoulé et compte tenu des impacts à venir et des incertitudes résiduelles sur le second semestre, le groupe révise ses perspectives pour l’année 2020 de la manière suivante :

  • Légère décroissance du chiffre d’affaires ;
  • Marge d’EBE comprise entre 22 % et 25 % ;
  • Maintien d’un cash-flow net positif.

Ces perspectives restent néanmoins dépendantes d’une évolution maîtrisée de la pandémie en France et dans les pays où le groupe opère, notamment dans le domaine minier.

Ces perspectives à l’horizon 2020 n’incluent pas le projet d’usine chinoise de traitement et recyclage des combustibles usés, pour lequel les négociations se poursuivent.

À propos d’Orano
Orano valorise les matières nucléaires afin qu’elles contribuent au développement de la société, en premier lieu dans le domaine de l’énergie.
Le groupe propose des produits et services à forte valeur ajoutée sur l’ensemble du cycle du combustible nucléaire des matières premières au traitement des déchets. Ses activités, de la mine au démantèlement en passant par la conversion, l’enrichissement, le recyclage, la logistique et l’ingénierie, contribuent à la production d’une électricité bas carbone.
Orano et ses 16 000 collaborateurs mettent leur expertise, leur recherche permanente d’innovation, leur maîtrise des technologies de pointe et leur exigence absolue en matière de sûreté et de sécurité au service de leurs clients en France et à l’international.
Orano, donnons toute sa valeur au nucléaire.

Calendrier prévisionnel

31 juillet 2020 – 09:00 CEST Webcast et conférence téléphonique

Résultats semestriels 2020

Pour accéder à la présentation des résultats qui se tient ce jour à 9h00 (heure de Paris), vous pouvez suivre les liens ci-dessous :

Version française : https://webcast.orano.group/20200731/resultats_semestriels_2020/startup.php
Version anglaise : https://webcast.orano.group/20200731/2020_half_year_results/startup.php

Nota bene

Statut des comptes semestriels 2020 à l’égard de l’audit :

Les procédures de revues sur les comptes consolidés semestriels sont terminées et le rapport d’examen limité a été émis.

Informations importantes

Ce document et les informations qu’il contient ne constituent ni une offre de vente ou d’achat ni la sollicitation de vente ou d’achat de titres de créance d’Orano dans une quelconque juridiction.

La diffusion, la publication ou la distribution de ce document dans certains pays peut constituer une violation des dispositions légales et réglementaires en vigueur. En conséquence, les personnes physiquement présentes dans ces pays et dans lesquels le présent communiqué de presse est diffusé, publié ou distribué doivent s’informer et se conformer à ces lois et règlements.

Le présent document constitue une communication à caractère promotionnel et non pas un prospectus au sens du Règlement (UE) 2017/1129 du Parlement européen et du Conseil du 14 juin 2017.

Le présent document ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières ou la sollicitation d’une offre d’achat de valeurs mobilières aux Etats-Unis. Les valeurs mobilières mentionnées dans le présent document n’ont pas été, et ne seront pas, enregistrées au titre du U.S. Securities Act of 1933, tel que modifié (le « Securities Act »), et ne peuvent être offertes ou vendues aux Etats-Unis en l’absence d’enregistrement ou de dispense d’enregistrement au titre du Securities Act. Orano n’a pas l’intention d’enregistrer une offre en totalité ou en partie aux États-Unis ni de faire une offre au public aux États-Unis.

Ce document contient des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats, aux opérations, à la stratégie et aux perspectives d’Orano. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits et des services futurs ou les performances futures. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots « s'attendre à », « anticiper », « croire », « planifier », « anticiper », « pourrait », « prévoir », ou « estimer », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que la direction d’Orano estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les porteurs de titres de créance Orano sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d’Orano, qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics d’Orano, y compris ceux énumérés dans le Rapport Annuel d’Activité 2019 d’Orano (consultable en ligne sur le site internet d’Orano à l’adresse : www.orano.group). L’attention des porteurs de titres Orano est attirée sur le fait que la réalisation de tout ou partie de ces risques est susceptible d’avoir un effet défavorable significatif sur Orano. Ces déclarations prospectives ne constituent donc pas des garanties quant à la performance future d’Orano. Ces déclarations prospectives ne peuvent être appréciées qu’à la date du présent document. Orano ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives à l’exception de ce qui est requis par les lois et règlements applicables.

Annexe 1 – EBE par activité

L’excédent brut d’exploitation (EBE) d’Orano au 30 juin 2020 s’affiche à 406 millions d’euros, stable par rapport au 30 juin 2019 où il s’établissait à 404 millions d’euros. Cette variation se décompose de la façon suivante :

  • Une hausse de + 9 millions d’euros dans le secteur Mines (280 millions d’euros contre 271 millions d’euros au 30 juin 2019) en lien avec la hausse des volumes vendus qui efface les impacts négatifs de la crise sur les activités, en particulier au Canada.
  • Une augmentation de + 11 millions d’euros dans l’Amont (112 millions d’euros contre 101 millions d’euros au 30 juin 2019) sous l’effet d’une hausse du volume des ventes d’UTS (Enrichissement).
  • Une diminution de - 32 millions d’euros dans l’Aval (28 millions d’euros contre 60 millions d’euros au 30 juin 2019) compte tenu de l’arrêt partiel de la production dans le Recyclage et de la baisse d’activité de Démantèlement et Services en lien avec la crise du Covid-19, en partie atténué par le remboursement d’avoirs résiduels au titre de passifs sociaux externalisés.
  • Une amélioration de + 13 millions d’euros du « Corporate et autres activités » (- 14 millions d’euros contre - 27 millions d’euros 30 juin 2019) avec la fin des dépenses sociales de restructuration en 2019.

Annexe 2 – Définitions

  • A données comparables / à p.c.c. : à périmètre et taux de change constants.
  • Besoin en fonds de roulement opérationnel (BFRO) :

Le BFRO représente l’ensemble des éléments d’actifs circulants et des dettes directement liées aux opérations. Il comprend les éléments suivants :

  • stocks et en-cours,
  • clients et comptes rattachés,
  • avances versées,
  • actifs sur contrats
  • autres créances d’exploitation, produits à recevoir, charges constatées d’avance,
  • instruments dérivés de couverture et éléments couverts relatifs aux opérations commerciales.
  • moins : fournisseurs et comptes rattachés, passifs sur contrats, autres dettes d’exploitation, charges à payer.

NB : il n’inclut pas les créances et dettes hors exploitation, telles que notamment les dettes d’impôt sur les sociétés, les créances sur cessions d’immobilisations et dettes sur acquisitions d’immobilisations.

  • Carnet de commandes :

Le carnet de commandes est valorisé sur la base des commandes fermes, à l’exclusion des options non confirmées, déterminées en utilisant, pour la composante fixe du carnet de commandes, les prix fixés contractuellement et, pour la composante variable, les prix de marché basés sur les courbes prévisionnelles de prix établies et mises à jour par Orano. Les commandes en devises faisant l’objet d’une couverture de change sont évaluées au taux de change de couverture ; les commandes en devises non couvertes sont évaluées au taux de change du dernier jour de la période considérée. En ce qui concerne les contrats à long terme, comptabilisés selon la méthode de l’avancement, en cours de réalisation au moment de la clôture, le montant inclus dans le carnet de commandes correspond à la différence entre, d’une part le chiffre d’affaires prévisionnel du contrat à terminaison, et d’autre part le chiffre d’affaires déjà reconnu sur ce contrat ; il inclut par conséquent les hypothèses d’indexation et de révision de prix contractuelles prises en compte par le groupe pour l’évaluation du chiffre d’affaires prévisionnel à terminaison.

  • Cash-flow net des activités de l’entreprise :

Le cash-flow net des activités de l’entreprise est égal à la somme des éléments suivants :

  • cash-flow opérationnel,
  • cash-flow des opérations de fin de cycle,
  • variation des créances et dettes non opérationnelles,
  • résultat financier payé,
  • impôt sur le résultat payé,
  • cash-flow des dettes de location
  • dividendes payés aux actionnaires minoritaires des filiales consolidées,
  • cash-flow net des activités cédées, abandonnées et destinées à être cédées, et cash-flow résultant de la cession de ces activités,
  • acquisitions et cessions d’actifs financiers courants et non courants à l’exception des dépôts bancaires constitués au titre des appels de marge sur instruments dérivés ou de collatéraux adossés à des financements structurés et des actifs financiers de gestion de trésorerie.

Le cash-flow net des activités de l’entreprise correspond ainsi à la variation de dette nette (i) à l’exception des transactions avec les actionnaires d’Orano SA, des intérêts courus non échus de l’exercice et des écarts de conversion et (ii) y compris les intérêts courus non échus de l’exercice N-1.

  • Cash-flow opérationnel (CFO) :

Le cash-flow opérationnel (CFO) représente le montant des flux de trésorerie générés par les activités opérationnelles avant impôts sur les sociétés. Il est égal à la somme des éléments suivants :

  • l'EBE,
  • augmenté des moins-values ou minoré des plus-values sur cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles incluses dans le résultat opérationnel,
  • augmenté de la réduction ou minoré de l'augmentation du besoin en fonds de roulement opérationnel entre l’ouverture et la clôture de l’exercice (hors effet des reclassements, des écarts de conversion et des variations de périmètre),
  • minoré du montant des acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles, net des variations des comptes fournisseurs d'immobilisations,
  • augmenté des cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles incluses dans le résultat opérationnel, nettes des variations des comptes de créances sur cessions d'immobilisations,
  • augmenté des avances clients sur immobilisations reçues au cours de l’exercice,
  • augmenté des acquisitions (ou cessions) de sociétés consolidées (hors entreprises associées) nettes de la trésorerie acquise.
  • Dette nette (ou endettement net) :

La dette nette est définie comme la somme des dettes financières courantes et non courantes, minorée de la trésorerie, des équivalents de trésorerie, des instruments financiers comptabilisés à l’actif du bilan couvrant les dettes financières, des dépôts bancaires constitués au titre des appels de marge sur instruments dérivés ou de collatéraux adossés à des financements structurés et des actifs financiers de gestion de trésorerie.

  • Excédent brut d’exploitation (EBE) :

L’EBE est égal au résultat opérationnel augmenté des dotations, nettes des reprises aux amortissements et provisions opérationnels. L’EBE est retraité de façon à exclure le coût des opérations de fin de cycle des installations nucléaires (démantèlement, reprise et conditionnement des déchets) effectuées au cours de l’exercice. Pour mémoire, les flux de trésorerie liés aux opérations de fin de cycle sont présentés séparément.

  • Flux des opérations de fin de cycle :

Cet indicateur traduit l'ensemble des flux de trésorerie liés aux opérations de fin de cycle et aux actifs de couverture de ces opérations. Il est égal à la somme des éléments suivants :

  • revenus du portefeuille d'actifs de couverture, trésorerie issue des cessions d'actifs de couverture,
  • soultes reçues au titre du démantèlement des installations,
  • minorés des acquisitions d'actifs de couverture,
  • minorés des dépenses relatives aux opérations de fin de cycle effectuées au cours de l'exercice,
  • minorés des soultes versées au titre du démantèlement des installations.
  • Résultat net part du groupe ajusté :

Cet indicateur est utilisé pour refléter la performance industrielle d’Orano indépendamment des impacts des marchés financiers et des évolutions réglementaires liés aux obligations de fin de cycle. Il correspond au résultat net part du groupe, ajusté des éléments suivants :

  • rendement des actifs dédiés,
  • effets des changements de taux d’actualisation et d’inflation,
  • charges de désactualisation sur opérations de fin de cycle (périmètre loi),
  • impacts significatifs des changements règlementaires sur les devis des obligations de fin de cycle (ajustement impactant le résultat opérationnel),
  • effets d’impôts associés.

Annexe 3 – Compte de résultat

En millions d'euros

30/06/2020

30/06/2019

Var. S1 2020/
S1 2019

Chiffre d’affaires

1 782

1 654

+ 128 M€

 

 

Coût des produits et services vendus

(1 571)

(1 335)

- 236 M€

Marge brute

211

318

- 107 M€

 

 

Frais de Recherche et Développement

(51)

(47)

- 4 M€

Frais commerciaux

(17)

(18)

+ 1 M€

Frais généraux et administratifs

(52)

(52)

0 M€

Autres charges et produits opérationnels

67

(22)

+ 89 M€

Résultat opérationnel

158

179

- 21 M€

 

 

Quote-part des résultats des coentreprises et entreprises associées

5

7

- 2 M€

Résultat opérationnel après quote-part des résultats des coentreprises et entreprises associées

163

186

- 23 M€

 

 

Produits de trésorerie et d’équivalents de trésorerie

11

11

0 M€

Coût de l’endettement financier brut

(81)

(128)

+ 47 M€

Coût de l’endettement financier net

(70)

(117)

+ 47 M€

Autres charges et produits financiers

(276)

232

- 508 M€

Résultat financier

(346)

115

- 461 M€

 

 

Impôts sur les résultats

(15)

(24)

+ 9 M€

 

 

Résultat net d’impôt des activités poursuivies

(198)

277

- 475 M€

 

 

Résultat net d’impôt des activités cédées, abandonnées ou destinées à être cédées

0

0

+ 0 M€

Résultat net de la période

(198)

277

- 475 M€

 

 

Dont Résultat net part des minoritaires

14

18

- 4 M€

Dont Résultat net part du groupe

(212)

259

- 471 M€

 

 

Annexe 4 – Tableau des Flux de Trésorerie consolidés

En millions d’euros

30/06/2020

30/06/2019

Var. S1 2020
/ S1 2019

Capacité d’autofinancement avant intérêts et impôts

295

414

- 119 M€

Intérêts nets et impôts versés

(90)

(82)

- 8 M€

Capacité d’autofinancement après intérêts et impôts

205

332

- 127 M€

Variation du Besoin en Fonds de Roulement

32

(95)

+ 127 M€

Flux net de trésorerie généré par l’activité

237

237

0 M€

Flux net de trésorerie lié aux opérations d’investissement

(70)

(589)

+ 519 M€

Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement

(164)

420

- 584 M€

Impact du changement de classification des fonds non monétaires

0

(460)

+ 460 M€

Impact des variations de taux de change

(9)

2

- 11 M€

Augmentation (diminution) totale de la trésorerie

(5)

(390)

+ 385 M€

Trésorerie nette à l’ouverture de la période

1 420

1 953

- 533 M€

Trésorerie nette à la clôture de la période

1 414

1 563

- 149 M€

Concours bancaires courants et comptes courants financiers créditeurs

77

63

+ 14 M€

Trésorerie et équivalents de trésorerie

1 492

1 626

- 134 M€

Dettes financières courantes

1 358

943

+ 415 M€

Trésorerie nette disponible

134

683

- 549 M€

Annexe 5 – Bilan simplifié

En millions d'euros

30-juin-20

31-déc-19

Ecarts d’acquisition nets

1 248

1 247

Immobilisations corporelles et incorporelles

9 379

9 626

Besoin en fonds de roulement opérationnel actif

2 897

2 742

Trésorerie

1 492

1 492

Actifs d’impôts différés

109

109

Actifs fin de cycle

7 217

7 592

Autres actifs

646

774

Total actif

22 988

23 582

Capitaux propres et intérêts minoritaires

1 011

1 248

Avantages au personnel

1 109

1 111

Provisions pour opérations de fin de cycle

7 660

8 010

Autres provisions

2 335

2 319

Besoin en fonds de roulement opérationnel passif

5 252

5 109

Dettes financières

4 075

4 153

Autres passifs

1 546

1 631

Total passif

22 988

23 582

Annexe 6 – Chiffres clés Orano

En millions d’euros 30/06/2020 30/06/2019

Var. S1 2020 /
S1 2019

Chiffre d’affaires

1 782

1 654

+ 128 M€

dont :

 

 

 

Mines

626

492

+ 134 M€

Amont

463

369

+ 94 M€

Aval

687

783

- 96 M€

Corporate & autres activités (*)

6

10

- 4 M€

Excédent brut d’exploitation

406

404

+ 2 M€

dont :

 

 

 

Mines

280

271

+ 9 M€

Amont

112

101

+ 11 M€

Aval

28

60

- 32 M€

Corporate & autres activités (*)

(14)

(27)

+ 13 M€

Résultat opérationnel

158

179

- 21 M€

dont :

 

 

 

Mines

209

179

+ 30 M€

Amont

45

44

+ 1 M€

Aval

(76)

(25)

- 51 M€

Corporate & autres activités (*)

(21)

(18)

- 3 M€

Cash-flow opérationnel

240

81

+ 159 M€

dont :

 

 

 

Mines

157

173

- 16 M€

Amont

221

119

+ 102 M€

Aval

(53)

(156)

+ 103 M€

Corporate & autres activités (*)

(85)

(54)

- 31 M€

 
  • Evolution du chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constants (p.c.c) :

En millions d’euros

30/06/2020

30/06/2019

Var. S1 2020/
S1 2019

Var. S1 2020/
S1 2019

en %

en % à p.c.c.

Chiffre d’affaires

1 782

1 654

+ 7,8%

+ 7,6%

dont :

 

 

 

 

Mines

626

492

+ 27,2%

+ 27,0%

Amont

463

369

+ 25,6%

+ 25,5%

Aval

687

783

- 12,3%

- 12,5%

Corporate & autres activités (*)

6

10

- 35,3%

- 35,3%

(*) « Corporate & autres activités » inclut notamment les activités Corporate et Orano Med.

Annexe 7 – Sensibilités

  • Mise à jour de la sensibilité de la génération de cash-flow net d’Orano aux indicateurs de marché

Dans le cadre de l’actualisation de ses trajectoires, le groupe a mis à jour ses sensibilités relatives à la génération de cash-flow net des activités de l’entreprises, qui s’établissent telles que présentées ci-dessous :

En millions d'euros
sur les périodes concernées

Période
2020 - 2022

Période
2023 - 2028

Evolution de la parité
dollar américains / Euro :
+/- 10 cents

+ 71

- 67

+ 395

- 399

Sensibilités amorties par les
couvertures de change
souscrites

Evolution du prix
de la livre d'uranium :
+/- 5 USD / lb

+ 36

- 39

+ 306

- 293

Sensibilités amorties par le carnet de commandes

Evolution du prix de l'unité de
service d'enrichissement :
+/- 5 USD / UTS

+/- 5

+/- 26

Sensibilités amorties par le carnet de commandes

Ces sensibilités ont été évaluées indépendamment les unes des autres.

Annexe 8 – Effets des ajustements sur les composantes du Résultat Net Ajusté

En millions d'euros

30/06/2020

30/06/2019

Var. S1 2020/ S1 2019

Résultat opérationnel publié

158

179

- 21 M€

Quote-part de résultat net des coentreprises et entreprises associées

5

7

- 2 M€

Résultat financier ajusté

(117)

(274)

+ 157 M€

Impôt sur le résultat ajusté

(15)

(5)

- 10 M€

Résultat net - part des minoritaires

(14)

(18)

+ 4 M€

 

 

 

 

Résultat Net part du groupe ajusté

17

(111)

+ 128 M€

 

 

 

 

 

Détail du RN Ajusté avant impôt

 

 

 

 

Résultat Financier publié

(346)

115

- 461 M€

 

 

Variation de juste valeur par résultat des actifs financiers de couverture

(303)

377

- 680 M€

Dividendes reçues

37

166

- 129 M€

Rémunération des créances et produits de désactualisation des actifs financiers de couvertures

2

5

- 3 M€

Effet des changements de taux d'actualisation et d'inflation

177

(9)

+ 186 M€

Charges de désactualisation sur opérations de fin de cycle

(142)

(150)

+ 8 M€

 

 

Total des éléments d'ajustement du Résultat Financier

(229)

389

- 618 M€

 

 

 

 

 

 

Résultat Financier ajusté

(117)

(274)

+ 157 M€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Impôt sur les résultats publié

(15)

(24)

+ 9 M€

 

 

 

Effet des ajustements sur l'impôt

0

19

- 19 M€

 

 

 

Impôt sur les résultats ajusté

(15)

(5)

- 10 M€

 

 

 

 

--------------------------------------------------

1 Voir définition en annexe 2
2 Par rapport à celles communiquées le 28 février 2020 et sous réserve d’une évolution maîtrisée de la pandémie


© Business Wire 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
22:37BOURSE DE WALL STREET : Wall Street dans le rouge avec les inquiétudes sur le 'tapering', Omicron
RE
22:36Coronavirus-Des cas du variant Omicron au Brésil, une première en Amérique latine
RE
22:31Marché Goodfood Corp. annonce le renouvellement des régimes d'aliénation des titres automatique par le chef de la direction et président du conseil d'administration et le président et chef des opérations
GL
22:31Marché Goodfood Corp. annonce le renouvellement des régimes d'aliénation des titres automatique par le chef de la direction et président du conseil d'administration et le président et chef des opérations
GL
22:21CNIM GROUPE : Information relative à l'évolution de la situation financière du Groupe CNIM
PU
22:21CNIM GROUPE : participe à la 14e conférence « Energy-from-Waste » – 1-2 décembre 2021 - Londres
PU
22:21CNIM GROUPE : Retrouvez CNIM sur le salon WNE 2021 - Du 30 novembre au 2 décembre 2021 - Paris Nord Villepinte
PU
22:17Le chiffre d'affaires trimestriel d'Allbirds augmente de 33 % grâce à une demande plus forte
ZR
22:16GlobalFoundries enregistre une hausse de 56 % de son chiffre d'affaires trimestriel en raison de l'explosion de la demande de puces.
ZR
22:12L'inflation aux Etats-Unis risque de durer plus que prévu, prévient Powell
AW
Dernières actualités "Sociétés"