Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

OTAN en emporte la hausse ?

16/11/2022 | 09:05
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

L'optimisme qui s'est réinstallé sur les marchés boursiers depuis quelques séances a été contrarié hier par une explosion survenue en Pologne en marge du conflit russo-ukrainien. L'avenir dira si c'est un feu aux poudres ou un feu de paille. A ce stade, les investisseurs continuent à regarder vers le haut après avoir décelé les premiers signes d'une décrue de l'inflation, en tout cas aux Etats-Unis. On parle ce matin d'OTAN, de Trump, d'indices boursiers, d'Elon Musk et de résultats d'entreprises.

La vie est parfois cruelle. J'avais préparé une petite chronique de derrière les fagots hier soir, espérant bien glandouiller ce matin en sirotant mon infusion à la verveine. Mais les caprices de synchronisation du nuage informatique ont envoyé mon papier dans l'espace et me laissent fort dépourvu. J'avais le choix entre essayer de le reconstituer et écrire autre chose. Ma cervelle de bulot me pousse à opter pour la seconde solution, en commençant par les marchés boursiers. La séance de la veille s'est achevée en hausse sur la plupart des places occidentales, où la grosse déprime de fin d'été a cédé la place à une belle bamboche automnale, qui a ramené les actions au-dessus de leurs deux derniers pics sans lendemain. En Europe, le rebond modéré s'est poursuivi hier, hormis à Zurich, trop défensif, et à Londres, plombé par la chute de Vodafone, confronté à des soucis opérationnels (qui pourrait d'ailleurs assez vite concerner ses petits camarades d'Europe continentale), et d'Ocado après deux journées d'explosion à la hausse.

Outre-Atlantique, on s'est employé à effacer la marche arrière de lundi, qui avait suivi, je le rappelle deux séances de gala à Wall Street. Toutefois, les gains américains initiaux ont été rabotés par l'annonce de la mort de deux personnes dans un village polonais proche de la frontière ukrainienne, après une explosion. Selon les premiers éléments, un tir de roquette est en cause, ce qui a ouvert la boîte à spéculation. La Pologne a laissé entendre que l'engin est de fabrication russe, mais les Etats-Unis pensent qu'il peut s'agir d'un missile-antimissile ukrainien qui a manqué sa cible. Quoi qu'il en soit, cela lance un processus d'enquête à forte charge symbolique et juridique, puisqu'un pays de l'OTAN a été touché à l'intérieur de ses frontières. De quoi réveiller des démons que l'on croyait profondément enfouis, et de quoi faire remonter la prime de risque géopolitique d'un cran, au moins le temps que les zones d'ombres soient dissipées.

Cet événement est la fausse note de la veille, dans une actualité qui n'a pas réservé de grosses surprises par ailleurs : Donald Trump est candidat à l'élection présidentielle américaine de 2024 et les prix à la production américains d'octobre se sont plus détendus que prévu. Ce sont ces dernières données qui continuent à porter les marchés, parce que c'est un terreau favorable à un assouplissement à venir de la politique monétaire. Je rappelle que c'est le futur prix de l'argent qui motive pour l'instant les investisseurs, sans doute plus que les perspectives économiques à venir. La banque centrale américaine doit être soulagée par les dernières données, même si elle risque de faire poireauter un peu le marché avant d'infléchir son discours, histoire de ne pas baisser la garde trop tôt. Les prévisions ne vous disent pas ce que la Fed va faire, mais simplement ce qu'elle aimerait que les marchés croient, souligne ce matin à juste titre l'économiste d'ING Robert Carnell.

Côté société, Elon Musk tente de faire main basse sur l'actualité ce matin, souvent à son corps défendant. Comme la petite Martine de la série belge bien connue de Delahaye et Marnier, les aventures d'Elon se déclinent aujourd'hui en "Elon devant la justice à cause de son salaire", "Elon essaie de casser son jouet à 44 Mds$", "Elon a des problèmes avec sa Tesla" et "Elon cherche des sous pour SpaceX". Pas étonnant qu'il dise qu'il est fatigué, le petit loulou. Si vous préférez la version déMuskée, Estée Lauder a mis la main sur Tom Ford pour 2,3 Mds$. La société du créateur américain était aussi convoitée, dit-on, par le français Kering. Côté résultats, plusieurs entreprises suisses ont publié leurs derniers trimestriels (Alcon, SGS), de même qu'Alstom en France. Nvidia et Cisco sont attendues aux Etats-Unis. En ce qui concerne la macro, l'agenda est bien fourni cet après-midi aux Etats-Unis, où des statistiques médiocres pourraient renforcer la théorie d'une Fed qui approche de son pivot monétaire.

Les marchés d'Asie Pacifique ne savent pas trop sur quel pied danser ce matin. Le Japon avait par exemple ouvert en baisse après les informations en provenance de Pologne, mais la tendance s'est inversée après que les renseignements américains eurent laissé fuiter l'information selon laquelle l'explosion survenue en Pologne pourrait avoir été provoquée par un engin de défense antimissile ukrainien. En fin de parcours, le Nikkei est repassé légèrement dans le vert. L'Inde gagne aussi un peu de terrain. En revanche, l'Australie et la Corée du Sud sont en léger repli, pendant que la Chine baisse plus franchement, après trois séances de vive hausse. Les indicateurs avancés européens sont baissiers, mais la situation pourrait évoluer selon les informations qui tomberont sur l'incident polonais. Le CAC40 démarre la séance en hausse de 0,1% à 6649 points. 

Les temps forts économiques du jour

Encore une journée dense aux Etats-Unis avec les ventes de détail (14h30) et la production industrielle d'octobre (15h15), avant les prix immobiliers de la NAHB de novembre (16h00). Tout l'agenda macro ici. Ce matin, l'inflation britannique est annoncée à 11,1% en octobre, soit une nouvelle accélération.

L'euro est solide face au dollar, à 1,0373 USD. L'once d'or reste proche de ses meilleurs niveaux récents à 1773 USD. Le pétrole se stabilise, avec un Brent de Mer du Nord à 93,23 USD le baril et un brut léger américain WTI à 86,24 USD. Le rendement de la dette américaine sur 10 ans a reculé à 3,77% hier, mais remonte autour de 3,82% ce matin. Le bitcoin varie peu, juste sous 17 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Adesso : Kepler Cheuvreux passe de conserver à acheter en visant 164 EUR.
  • Ambu : Handelsbanken passe d'acheter à conserver.
  • ArcelorMittal : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours réduit de 31,40 à 30,20 EUR.
  • Billerud : Jefferies passe de conserver à sousperformance en visant 130 SEK.
  • Chargeurs : Kepler Cheuvreux reste à l'achat avec un objectif réduit de 22 à 20 EUR.
  • Cicor : AlsterResearch démarre le suivi à l'achat en visant 70 CHF.
  • Coltene : Crédit Suisse reste neutre avec un objectif de cours réduit de 105 à 96 CHF.
  • Crédit Agricole : Citigroup passe d'acheter à neutre en visant 10,20 EUR.
  • Delivery Hero : HSBC passe de conserver à acheter en visant 65 EUR.
  • Evotec : Deutsche Bank passe d'acheter à conserver en visant 21 EUR.
  • Iberdrola : Société Générale passe d'acheter à conserver en visant 11 EUR.
  • Infineon : Crédit Suisse reste à surperformance avec un objectif relevé de 42,50 à 47,40 EUR.
  • Komax : Crédit Suisse reste à surperformance avec un objectif de cours réduit de 302 à 300 CHF.
  • Laboratorios Farmaceuticos Rovi : Kepler Cheuvreux reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 87,60 à 76 EUR.
  • National Grid : Société Générale passe de conserver à acheter en visant 1210 GBp.
  • Nordex : Jefferies reste à l'achat avec un objectif relevé de 13 à 14 EUR.
  • Scor : AlphaValue passe d'acheter à accumuler en visant 22,80 EUR.
  • Spie : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 32 à 33 EUR.
  • Technicolor Creative Studio : Kepler Cheuvreux passe d'acheter à "sous revue".
  • Zealand Pharma : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 235 DKK.

En France

Résultats d'entreprises

  • Alstom : vise 5,1 à 5,3% de marge ajustée et 100 à 300 M€ de cash-flow libre sur l'exercice clos fin mars, et confirme ses prévisions de moyen terme.

Annonces importantes (et moins importantes)

Dans le monde

Résultats d'entreprises

  • Alcon : resserre ses prévisions de bénéfices par action pour l'ensemble de l'année et abaisse ses prévisions de revenus pour 2022.
  • Comet : abaisse ses objectifs annuels mais maintient ses prévision de long terme.
  • Experian : a affiché un bénéfice semestriel plus élevé mercredi.
  • SGS : ajuste ses objectifs annuels à la hausse.
  • Zurich Insurance : a dévoilé ses objectifs 2025.

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Broadcom demande l'approbation antitrust de l'UE pour racheter VMware pour 61 Mds$.
  • Estée Lauder rachète Tom Ford pour 2,3 Mds$, sur la base d'une valorisation totale de 2,8 Mds$.
  • Le fonds Elliott s'est renforcé dans Pinterest au 3e trimestre.
  • Rohm et Suzuki Motor se joignent à l'offre de rachat de Toshiba, selon Nikkei.
  • Apple va s'approvisionner en puces dans une usine de l'Arizona.
  • Jim Farley, directeur général de Ford, pense qu'il faudra fabriquer davantage de composants pour les véhicules électriques en interne pour éviter des licenciements.
  • Tesla signale deux nouveaux accidents mortels impliquant des systèmes d'assistance au conducteur.
  • La FDA homologue un test de Roche pour détecter le virus de la variole du singe.
  • Galenica se renforce dans le cannabis à usage médical.
  • SpaceX discuterait d'une levée de fonds sur la base de 150 Mds$ de valorisation.
  • Principales publications du jour : Nvidia, Tencent, Cisco, Lowe's, Target, Experian, Copart, Alstom, SSE... Tout l'agenda ici.

Lectures


© Zonebourse.com 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ADESSO SE 3.73%150 Cours en différé.13.81%
AIR FRANCE-KLM 2.57%1.577 Cours en temps réel.28.11%
ALCON INC. 2.33%70.36 Cours en différé.11.36%
ALSTOM 3.63%28.3 Cours en temps réel.24.01%
ALTHÉORA -0.83%1.2 Cours en temps réel.12.68%
APPLE INC. 3.71%150.82 Cours en différé.16.08%
ARCELORMITTAL 0.49%28.46 Cours en temps réel.15.81%
BROADCOM INC. 0.50%605.77 Cours en différé.7.80%
BROADPEAK 3.54%5.881 Cours en temps réel.3.54%
CHARGEURS 2.95%15.7 Cours en temps réel.11.51%
CISCO SYSTEMS, INC. 1.54%49.32 Cours en différé.3.53%
COLTENE HOLDING AG 0.00%75.1 Cours en différé.-1.44%
COMET HOLDING AG 6.12%225.5 Cours en différé.15.17%
CRÉDIT AGRICOLE S.A. 1.03%11.188 Cours en temps réel.13.80%
DELIVERY HERO SE 7.25%57.68 Cours en différé.28.81%
ESTEE LAUDER -4.41%268.41 Cours en différé.8.18%
EVOTEC SE 8.36%19.37 Cours en différé.26.93%
FONCIÈRE VOLTA 1.19%8.5 Cours en temps réel.2.41%
FORD MOTOR COMPANY 3.84%14.32 Cours en différé.18.57%
GALENICA AG -0.63%71.05 Cours en différé.-5.96%
GAZTRANSPORT & TECHNIGAZ -3.17%97.8 Cours en temps réel.-2.00%
GECINA 4.87%114.1 Cours en temps réel.19.92%
GROUPE PAROT 7.11%2.11 Cours en temps réel.-1.40%
IBERDROLA, S.A. -0.09%10.74 Cours en différé.-1.74%
INFINEON TECHNOLOGIES AG 7.96%36.06 Cours en différé.26.84%
KERING 5.13%592.3 Cours en temps réel.24.56%
L'ORÉAL 1.34%377.4 Cours en temps réel.13.13%
LABORATORIOS FARMACEUTICOS ROVI, S.A. 2.17%39.62 Cours en différé.9.87%
LOWE'S COMPANIES, INC. 3.75%221.56 Cours en différé.7.19%
NATIONAL GRID PLC 2.31%1042.5 Cours en différé.4.52%
NORDEX SE 1.68%14.185 Cours en différé.7.46%
OBER 1.27%8 Cours en temps réel.1.27%
PINTEREST, INC. 8.99%29.1 Cours en différé.19.85%
PRECIA 0.00%32.9 Cours en clôture.13.84%
RENAULT 1.63%39.025 Cours en temps réel.24.78%
ROUGIER 1.15%17.6 Cours en temps réel.0.00%
SCOR SE -0.77%21.99 Cours en temps réel.2.33%
SGS SA 1.47%2278 Cours en différé.5.95%
SPIE SA 1.41%25.86 Cours en temps réel.6.16%
SSE PLC 2.27%1753.5 Cours en différé.2.42%
TARGET CORPORATION 2.22%181.02 Cours en différé.18.81%
TECHNICOLOR CREATIVE STUDIOS 1.74%0.2452 Cours en temps réel.9.61%
TENCENT HOLDINGS LIMITED 0.37%384.4 Cours en différé.14.67%
VODAFONE GROUP PLC 4.01%94.84 Cours en différé.12.58%
VOLTALIA SA 3.48%17.82 Cours en temps réel.4.45%
ZURICH INSURANCE GROUP LTD -2.75%438.6 Cours en différé.-0.84%
Plus d'actualités
Powell, c'est flou
Powell, c'est flou
Pas de blague, hein ?
Pas de blague, hein ?
Un peu de tension avant la Fed
Un peu de tension avant la Fed