Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Opep-L'Iran et d'autres refusent d'augmenter la production-sces

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
13/06/2018 | 19:10

DUBAI/LONDRES, 13 juin (Reuters) - Au moins trois membres de l'Opep ne sont pas d'accord avec l'Arabie saoudite et la Russie sur la nécessité de pomper davantage de pétrole, apprend-on de sources de l'Opep, ce qui complique toute tentative d'augmenter l'offre, alors même que les pays consommateurs se plaignent d'une pénurie. En quête d'un compromis, l'Opep et ses alliés cherchent différentes solutions pour augmenter l'offre, selon les sources. Près de 18 mois après l'entrée en vigueur de l'accord de maîtrise de la production de l'Opep et ses alliés, l'Arabie saoudite et la Russie se sont dit prêts à produire davantage pour calmer les inquiétudes des pays consommateurs concernant l'offre et les prix, qui ont atteint 80 dollars le baril pour le Brent de la Mer du nord, en hausse de 70% depuis un an.

Mais l'Iran - ennemi juré de l'Arabie saoudite -, le Venezuela, l'Irak et d'autres plus petits producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, qui compte 14 membres, ne sont pas d'accord. La prochaine réunion des ministres de l'Opep et de ses partenaires, dont la Russie, a lieu les 22 et 23 juin à Vienne.

De sources proches du dossier, plusieurs options sont à l'étude, dont une augmentation de la production d'environ un million de baril par jour. Mais si les prix baissent, l'Opep+ pourrait ne prendre aucune décision.

"L'Iran, l'Irak, le Venezuela et quelques autres vont pousser pour maintenir le plafond de production jusqu'à la fin 2018", a dit une source de l'Opep sans citer les autres Etats membres concernés.

Une autre source a dit s'attendre à un accord sur une augmentation mais qui serait modeste. "Je pense qu'il y aura une augmentation marginale (...), qui sera progressive, calculée de près et dont l'impact sur le marché devra faire l'objet d'un suivi", a dit ce responsable. (Rania El Gamal et Alex Lawler, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
17:19Séisme de magnitude 7,2 à Lombok
RE
17:13Migrants-Le ministre italien des Transports invite l'UE à sanctionner Malte
RE
16:27Le président afghan décrète un cessez-le-feu pour l'aïd el Kébir
RE
16:11Du courrier en retard de huit ans remis aux postiers palestiniens
RE
15:23L'aide humanitaire, une activité de plus en plus risquée
RE
13:21Les résultats des législatives irakiennes validés
RE
12:46Les USA resteront en Irak "aussi longtemps que nécessaire"
RE
12:00Resume de l'actualite a 10H00 GMT (19/08)
RE
11:55Fin des opérations de recherche à Gênes, 43 morts
RE
11:00France-Les gros dossiers de la rentrée politique
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité