Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Où placer son argent en 2020 ?

18/10/2019 | 15:06
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Tout le monde se pose toujours la question de savoir où placer son épargne. Alors que les investissements les plus sécurisés ne rapportent plus rien… et ne sont pas forcément sans risque, la réponse est encore plus difficile. Si vous en avez assez du Livret A ou de l'Assurance-vie, Zonebourse vous apporte la solution.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Cette phrase accompagne en France toute promotion d'un produit financier, pour que l'investisseur garde à l'esprit que le parcours d'un actif est soumis à certains aléas qui rendent les performances incertaines. Généralement, plus le rendement est attractif, plus le risque est élevé.

Les actions entrent dans la catégorie des actifs plutôt risqués. Un placement monétaire est plus sûr qu'un placement obligataire à notation élevée, qui lui-même est plus sûr qu'un placement en actions. Les matières premières et l'immobilier font aussi partie de la liste classique des placements, avec des atouts et des inconvénients propres. La plupart des matières première sont volatiles, donc risquée, tandis que l'immobilier apparaît moins risqué, mais s'avère moins souple.

Les actions, le meilleur placement

L'avantage des actions, c'est qu'elles offrent le meilleur couple risque / rendement possible avec un tel degré de liquidité et des frais aussi faibles. La statistique généralement citée à l'appui de cette affirmation est la hausse moyenne de l'indice phare américain, le S&P500, entre 1957 et 2018 : près de 8% par an (7,55% en incluant l'inflation et les dividendes). Sur la période plus récente (1998 à 2018), la performance annualisée est un peu moins élevée : 6,16% (5,90% avec l'inflation et les dividendes), mais elle intègre deux krachs majeurs : la bulle internet et la crise des subprimes. Pour le CAC40 sur les 20 dernières années, le rendement annuel atteint 5,45% dividendes réinvestis, malgré les deux mêmes crises.

Cette solide tenue des actions dans le temps est souvent reléguée au second plan par la frénésie médiatique entourant les krachs boursiers, ces événements brutaux qui secouent les cycles économiques à intervalles plus ou moins réguliers. L'être humain a un goût prononcé pour la dislocation des systèmes.

Pour autant, les économies des actionnaires de long terme sont préservées des remous boursiers. Il est prouvé qu'il est nettement plus judicieux de rester positionné quand les marchés tanguent que de capituler en pleine tempête et de revenir trop tard, sauf à souscrire au mythe de l'investisseur parfait, celui qui vendrait au plus haut et se repositionnerait au plus bas. Le problème, c'est qu'il n'existe pas.

La panique est mauvaise conseillère

Pour se persuader de l'intérêt de rester investi sur le long terme, observons un modèle éprouvé. La banque américaine Charles Schwab a simulé l'épargne accumulée par trois types d'investisseurs sur la période 1978 à 2017. Chacun commence à placer de l'argent au début de sa carrière (10% de ses revenus annuels, évalués à 18 580 USD à l'époque), d'abord avec une allocation risquée (100% actions) puis progressivement avec une allocation plus conservatrice (pour terminer au bout de 30 ans avec 60% d'actions, 5% de cash et 35% d'obligations).

Trois profils, trois performances boursières différentes (Zonebourse d'après Charles Schwab)

Le profil A (en vert) a toujours investi une proportion égale de son salaire, quelles que soient les circonstances. Il a accumulé 1,19 M$ in fine avec son portefeuille. Le profil B (en rouge) est resté discipliné jusqu'en 2008, lorsqu'il a retiré ses billes. Il a continué à épargner 10% de son salaire, mais sans l'investir. Son bilan final est de 0,557 M$. Le profil C (en bleu) a retiré son argent après chaque année de rendement négatif, puis l'a réinvesti à chaque fois après s'être assuré de deux ans de hausses. Il a continué à épargner 10% de son salaire et se retrouve avec un portefeuille de 0,762 M$. Moralité ? Rester investi, même en marché baissier, est la stratégie la plus pertinente, et de loin. "Rester positionné, c'est mauvais pour vos nerfs mais c'est bon pour votre portefeuille", résume Charles Schwab.

Des outils pour investir en 2020

Il ne suffit évidemment pas de prendre des positions à la légère pour bonifier son épargne. Il faut aussi être sélectif et se positionner sur des dossiers offrant de solides perspectives de long terme. Pour les trouver, les outils de sélection Surperformance développés par Zonebourse vous ouvrent accès à la totalité de la cote mondiale, avec un système synthétique de recherche et d'identification des meilleures opportunités, de classement et de gestion de l'exposition.

A l'heure où les fonds en euro sont moribonds, l'investissement en actions reste le meilleur placement pour l'épargnent de long terme.

 

© Zonebourse.com 2019
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 1.50%6552.73 Cours en temps réel.16.29%
DJ INDUSTRIAL 0.49%34082.14 Cours en différé.13.00%
NASDAQ 100 0.32%15047.715804 Cours en temps réel.18.97%
NASDAQ COMP. 0.44%14765.753756 Cours en temps réel.16.73%
S&P 500 0.48%4369.8 Cours en différé.18.02%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
19:22ALTAMIR : La société ThoughtWorks, détenue par Altamir via le fonds Apax IX LP, a été introduite en bourse avec succès
PU
19:22ALTAMIR : fait débouter Moneta Asset Management en appel et la fait condamner à la dédommager pour harcèlement
PU
19:12TRAITEMENT DE LA MALADIE D'ALZHEIMER : L'étude clinique de phase ii de medesis pharma autorisée par l'ansm
PU
19:12NRJ : et iHeartMedia signent un partenariat stratégique et exclusif sur les Podcasts
PU
19:07JPMorgan Chase rachète une plateforme de conseils financiers pour les étudiants
AW
19:07TAUX : petite tension sur les T-Bonds à la veille du FOMC FED
CF
19:05MICROPOLE : Groupe Micropole : Nette progression du chiffre d’affaires et de la rentabilité au premier semestre 2021
AN
19:01CRISE D'EVERGRANDE : un scénario à la "Lehman" peu probable
AW
19:00ALTAMIR : La société ThoughtWorks, détenue par Altamir via le fonds Apax IX LP, a été introduite en bourse avec succès
AN
18:56EEII : échec de la prise de la majorité par Nacala Worldwide
AW
Dernières actualités "Sociétés"