Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bourse de Paris : Paris en panne d'inspiration après l'accord sino-américain

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
16/01/2020 | 17:58

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a fini très légèrement dans le vert jeudi (+0,11%), peinant à trouver une orientation franche au lendemain de la signature d'un premier accord commercial sino-américain.

L'indice CAC 40 a grignoté 6,42 points à 6.039,03 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,2 milliards d'euros. La veille, il avait fini en léger recul de 0,14%.

Après une petite hausse en début de séance, la cote Parisienne a passé l'essentiel de la séance à proximité de l'équilibre.

"Le marché est resté longtemps dans l'expectative de cet accord commercial, qui le rassure, mais qui n'apporte pas non plus la perspective d'une modification de la politique tarifaire et n'est donc pas de nature à faire monter les indices", a souligné auprès de l'AFP Frédéric Rozier, gérant de portefeuille à Mirabaud France.

Après plus de 18 mois de bras de fer commercial, les deux premières puissances mondiales ont signé un accord mercredi. Pékin s'est engagé à acheter pour 200 milliards de dollars de produits américains supplémentaires au cours des deux prochaines années, afin de réduire le déséquilibre commercial entre les deux pays, grande revendication de Washington.

L'accord contient également des dispositions relatives à la protection de la propriété intellectuelle et aux conditions de transfert de technologies, autres grandes exigences des États-Unis.

"Depuis six séances, le marché Parisien butte sur les 6.060 points et est désormais dans l'attente des résultats d'entreprises, après une première salve plutôt correctes pour les banques aux États-Unis", a poursuivi M. Rozier.

"C'est aussi assez logique que la cote qui a gagné quasiment 10% entre mi-octobre et fin décembre soit en mode pause avant des publications qui vont donner la direction, mais peuvent aussi générer de la volatilité pour les entreprises qui ne répondront pas aux attentes", a analysé l'expert.

L'automobile pénalisée

"Les statistiques du jour, toujours robustes aux États-Unis ont rassuré, mais pour le moment en Europe, les investisseurs n'ont pas envie d'aller plus haut", selon lui.

Du côté des indicateurs, la croissance chinoise sera supérieure à 6% pour 2019 et en Allemagne, le taux d'inflation est bien remonté à 1,5% sur un an en décembre.

Aux États-Unis, les ventes au détail ont progressé de 0,3% en décembre sur un mois, comme attendu par les analystes.

Les investisseurs ont également pris connaissance du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la BCE, la première sous la présidence de Christine Lagarde.

Les gouverneurs de la Banque centrale européenne se sont inquiétés en décembre des "effets secondaires" liés à la politique monétaire généreuse.

Sur le terrain des valeurs, l'automobile a souffert en dépit d'une progression du marché automobile européen en 2019 pour la sixième année de suite. Faurecia a reculé de 1,44% à 45,76 euros, Valeo de 1,72% à 30,79 euros tandis que Peugeot a perdu 0,20% à 19,92 euros et Renault 1,16% à 39,53 euros.

Mais les ventes mondiales de PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall), en cours de fusion avec Fiat Chrysler, ont chuté de 10% l'an dernier à 3,49 millions de véhicules, selon un communiqué publié jeudi.

Iliad a progressé (+1,30% à 120,95 euros) dans le sillage du résultat de son offre de rachat d'actions (OPRA), qui avait été annoncée en novembre.

Crédit Agricole a fini à l'équilibre (+0,08% à 12,78 euros). Le groupe a annoncé mercredi qu'il allait commencer à démanteler en mars, à hauteur de 35%, le mécanisme de garantie dit "Switch", mis en place avec les caisses régionales du groupe bancaire mutualiste.

abx/pid/LyS

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 -0.21%6098.76 Cours en temps réel.1.53%
FAURECIA 1.86%45.52 Cours en temps réel.-7.00%
ILIAD -0.15%135.8 Cours en temps réel.17.70%
PEUGEOT 0.85%19.665 Cours en temps réel.-8.45%
RENAULT 1.62%32.22 Cours en temps réel.-24.81%
VALEO 1.89%27.57 Cours en temps réel.-13.88%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
11:04CAC 40 : en légère baisse, mais les 6.100 pts sont encore là
CF
10:40Les investisseurs renouent avec la prudence face au coronavirus
RE
10:38ETF : Pour profiter du retour en grâce du Portugal
10:22Les Bourses d'Asie globalement bien orientées, coronavirus au 2e plan
AW
10:03BOURSE DE PARIS : Paris reprend un peu son souffle au lendemain d'un record
AW
09:50BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
09:47BOURSE DE LONDRES : Londres souffle au lendemain d'une nette hausse
AW
09:30Francfort sceptique sur la suite de l'épidémie Covid-19 (Dax:-0,16%)
AW
09:20EN DIRECT DES MARCHES : Airbus, Vallourec, Eramet, AXA, Accor, Nexans, Air France-KLM, UBS...
09:08Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris Jeudi 20 février 2020
AO
Dernières actualités "Marchés"