Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bourse de Paris : Paris optimiste à l'entame du nouveau trimestre (Bourse Hebdo)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
31/03/2017 | 18:30

Paris (awp/afp) - Poursuivant sur sa lancée, la Bourse de Paris devrait entamer le mois d'avril sur une note optimiste, comme ses voisines européennes, à l'entame d'un trimestre marqué notamment par la tenue des élections françaises.

Calme et bien orientée: selon des analystes, la cote parisienne devrait conserver sa bonne tenue de la semaine écoulée dans un environnement économique favorable, le risque politique en Europe ne semblant guère peser sur les marchés désormais.

"Les prochains jours devraient rester dans une logique de faible volatilité", relève ainsi auprès de l'AFP Marco Bruzzo, directeur général délégué de Mirabaud AM France.

"L'échec du parti populiste aux Pays-Bas (le 15 mars) a un peu rassuré les investisseurs", poursuit-il, lesquels semblaient également moins préoccupés par une victoire potentielle d'un parti extrême à la présidentielle française.

Ajouté à de bons indices d'activité publiés récemment, cela donne "des investisseurs américains qui arbitrent vers l'Europe", explique-t-il.

Même constat pour Wilfrid Galand, responsable de la stratégie marché chez Neuflize OBC. "La situation politique semble un peu stabilisée, ce qui a probablement aidé les marchés à se calmer. Le deuxième débat de la présidentielle, le 4 avril, pourrait faire bouger les choses. Nous allons suivre cela pour savoir si les tendances sont confirmées", estime-t-il.

Si le thème politique ne s'effacera donc pas totalement la semaine prochaine, plusieurs statistiques seront en outre scrutées, en particulier les chiffres mensuels du chômage aux Etats-Unis, marqueur traditionnel de la santé de l'économie américaine.

S'y additionneront les données des commandes industrielles américaines, à observer de près selon Wilfrid Galan.

"Ce sera l'occasion de regarder si, du côté de l'investissement, il va y avoir une accélération qui permettrait aux données économiques dures de rejoindre les données de confiance du consommateur", commente-t-il.

L'Allemagne publiera elle aussi ses commandes à l'industrie, ainsi que le niveau de la production, tandis qu'outre-Manche, quelques indicateurs de second plan seront également publiés, avec la balance commerciale et la production industrielle en février.

- Rattrapage -

Les économistes sont encore relativement optimistes pour l'économie britannique en 2017, tout en anticipant un essoufflement, alors que le pouvoir d'achat des ménages est contraint par la poussée de l'inflation et les incertitudes liées au Brexit.

Pourtant, le déclenchement officiel de l'article 50 du traité de Lisbonne, mercredi, a laissé les marchés de marbre, même à la Bourse de Londres. Car l'événement avait largement été anticipé par les investisseurs, qui vont désormais s'intéresser de près aux négociations.

Pour M. Bruzzo, cette absence de mouvement est aussi le signe "qu'il existe un +momentum+ sur les marchés européens, qui font mieux que le marché américain".

D'ailleurs, ajoute-t-il, les marchés ont aussi "fait abstraction de l'échec du président américain Donald Trump à faire adopter sa réforme de l'Obamacare" récemment.

Le CAC 40 a même retrouvé des niveaux qu'il n'avait plus atteints depuis août 2015, tandis que l'indice vedette Dax a navigué tout près de ses records historiques.

"La confiance de l'industrie allemande concernant la conjoncture se répercute en toute logique sur un Dax orienté à la hausse", a expliqué Robert Halver, analyste de la banque Baader.

"Les marchés européens ont pris en compte à la fois la possible accélération de la croissance européenne et le fait qu'il y a peut-être eu une crainte excessive quant au risque politique en Europe. Cela donne un léger effet de rattrapage", résume M. Galand.

"La semaine a été très porteuse. Des seuils techniques ont été nettement franchis sur le CAC 40, ce qui milite pour le maintien de cette clémence des marchés", anticipe même M. Bruzzo.

afp/rp

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Indices / Marchés"
18:30 EUROPE : Les Bourses européennes en ordre dispersé
18:22 CAC40 : 5 sur 5 à la hausse, +1,3% hebdo, W-Street lâche rien
18:22 Les valeurs à suivre lundi 25 septembre 2017 à la Bourse de Paris
18:16 Bourse Zurich: juste dans le vert, Adecco et Nestlé en point de mire
18:14 Wall Street fragilisée par les tensions avec la Corée du Nord
18:10 BOURSE DE PARIS : Entre Fed et BCE, la Bourse de Paris toujours accro aux banques centrales
18:03 BOURSE DE PARIS : Paris finit en petite hausse après de bons indicateurs
18:00DJLe CAC 40 dans le vert vendredi après les bonnes statistiques européennes
17:50 La Bourse de Francfort sur la réserve avant les élections (Dax: -0,06%)
17:46 CGG : Décryptage du palmarès du SRD à la clôture - Vendredi 22 septembre 2017 La plus forte baisse
Dernières actualités "Indices / Marchés"
Publicité