Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Pétrole: L'AIE revoit à la hausse sa prévision de demande pour 2020

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
10/07/2020 | 11:39
PÉTROLE: L'AIE REVOIT À LA HAUSSE SA PRÉVISION DE DEMANDE POUR 2020

par Noah Browning

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu en hausse vendredi ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour cette année, tout en mettant en garde contre l'incertitude causée par la propagation de l'épidémie de coronavirus.

La demande, qui a moins diminué que prévu au deuxième trimestre, devrait se situer à 92,1 millions de barils par jour (bpj), soit 400 000 bpj de plus que les projections du mois dernier, selon le rapport mensuel de l'AIE qui coordonne les politiques énergétiques des pays industrialisés.

"Alors que le marché du pétrole a indubitablement réalisé des progrès (...) le nombre important, et dans certains pays l'accélération, des cas de COVID-19 est un rappel inquiétant du fait que la pandémie n'est pas maîtrisée et que nos prévisions de marché risquent de se retrouver presque certainement à la baisse", a indiqué l'agence.

L'assouplissement des mesures de confinement dans de nombreux pays a entraîné une forte reprise des livraisons de carburant en mai, juin et probablement aussi en juillet, estime l'AIE.

Mais selon l'agence, l'activité de raffinage du pétrole en 2020 devrait connaître une baisse plus marquée que celle prévue par l'AIE le mois dernier et sa croissance devrait être moindre en 2021.

"Pour les raffineurs, les avantages apportés par l'amélioration de la demande seront probablement contrebalancés par les prévisions de contraction à venir sur le marché des matières premières. Les marges de raffinage seront également mises à mal par la quantité de stock excédentaire au deuxième trimestre de 2020", explique l'AIE.

(Version française Kate Entringer, édité par Jean-Stéphane Brosse)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
12:45STATISTIQUES SUR LE MARCHÉ MONÉTAIRE DE L'EURO : quatrième période de constitution des réserves de 2020
PU
12:22ALLEMAGNE : le moral des investisseurs en août au plus haut niveau depuis 2004
AW
11:55DEFR DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DE : Plusieurs milliards économisés en droits de douane grâce aux accords de libre-échange
PU
11:32ALLEMAGNE : Hausse surprise du moral des investisseurs en août
RE
11:25UNION PATRONALE SUISSE : Peu de marge pour des augmentations de salaires, mais hausse du pouvoir d'achat
PU
11:12LA MINUTE MACRO : la minute de fin
11:07L'euro se reprend face au dollar au lendemain d'une baisse
AW
09:59GB : L'emploi subit ses plus lourdes pertes depuis 2009
RE
09:37GB : pire chute en 11 ans du nombre de personnes employées entre mars et juillet
AW
07:11USA : Les firmes chinoises ne respectant pas les normes seront radiées de la Bourse
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"