Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Plus c'est gros, plus c'est bon

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
8
23/05/2019 | 14:16

Dans son excellente rubrique "Valuation Wise", le bureau d'études AlphaValue revient sur la "concentration extrême" des performances de certains marchés sur une poignée d'actions à très grosses capitalisations. Le débat n'est pas nouveau et défraie même la chronique depuis un moment aux Etats-Unis, avec la rapide prise de poids des "GAFA" ces dernières années. En Europe, plusieurs indices sont concernés par cette "GAFAïsation".

Prenons le SMI par exemple. Même capées à 20%, Nestlé, Novartis et Roche pèsent plus de la moitié de l'indice suisse de 20 titres. En France, le CAC40 n'est pas aussi concentré mais le poids des "KHOL" (LVMH, Hermès, Kering et L'Oréal) n'a cessé de progresser, jusqu'à en représenter le quart. Le poids croissant de certains dossiers rend la performance indicielle de plus en plus corrélée à une poignée de titres. Les surperformances relatives du SMI et du CAC40 vis-à-vis de leurs homologues européens ne sont pas du tout étrangères à ce phénomène, vous l'aurez compris.
 
Pour élargir un peu le débat, AlphaValue a étendu sa réflexion aux 17 plus grosses capitalisations de son univers de couverture (Total, Airbus, Royal Dutch Shell, BHP Group, BP Plc, Siemens, Anheuser-Busch Inbev, LVMH, Roche, Nestlé, Novartis, Diageo, L'Oréal, Unilever, Sanofi, HSBC et SAP). Il apparaît que depuis le début de l'année 2018, ces dossiers ont surperformé le STOXX Europe 600 NR, un indice déjà performant, de 17%. Sur cette période, "il devient évident que l'argent était positionné sur des méga-caps liquides en une sorte d'auto-alimentation, probablement magnifiée par les ETF"… et il est aussi évident que les gérants n'avaient pas en portefeuille une exposition de plus de 10% à Nestlé pour capter sa hausse de 27%. Pour en profiter, la gestion passive via des ETF semble la seule alternative possible… ETF qui va participer à son tour à la hausse du titre.
 
Moralité ? "La force relative des indices européens doit être prise avec des pincettes".
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIRBUS SE 0.91%126.06 Cours en clôture.50.52%
ANHEUSER-BUSCH INBEV 1.37%86.76 Cours en différé.48.46%
BHP GROUP PLC -0.55%1723.2 Cours en différé.5.04%
BP PLC 1.28%499.45 Cours en différé.-0.52%
CAC 40 1.57%5428.46 Cours en temps réel.12.05%
DIAGEO 0.78%3477.49 Cours en différé.23.18%
HERMÈS INTERNATIONAL 2.55%626.2 Cours en temps réel.25.95%
HSBC HOLDINGS PLC 0.92%602.4 Cours en différé.-7.73%
KERING 0.98%438.95 Cours en temps réel.5.64%
L'ORÉAL 1.95%241 Cours en temps réel.17.50%
LVMH MOËT HENNESSY VUITTON SE 3.64%368.65 Cours en temps réel.37.76%
NESTLÉ S.A. 0.94%108.96 Cours en différé.35.29%
NOVARTIS 0.58%88.35 Cours en différé.17.97%
ROCHE HOLDING LTD. 0.20%273.55 Cours en différé.12.16%
ROYAL DUTCH SHELL 1.18%25.395 Cours en différé.-2.14%
SANOFI 0.55%77.48 Cours en temps réel.1.85%
SAP AG 2.47%109.5 Cours en différé.22.93%
SIEMENS AG 2.12%89.14 Cours en différé.-10.43%
SMI 0.84%9852.12 Cours en différé.15.41%
TOTAL 1.65%44.38 Cours en temps réel.-5.45%
UNILEVER PLC 0.75%5110 Cours en différé.23.40%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
8
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader