* Wall Street a fini mercredi en baisse

* Publication à 12h30 GMT du PIB américain au T1

* Pessimisme des entreprises sur les perspectives - Livre beige

* Le rendement des bons Treasuries à dix ans à un pic d'un mois

par Claude Chendjou

PARIS, 30 mai (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues de nouveau en baisse jeudi, les marchés d'actions étant susceptibles de continuer de souffrir des tensions dans l'obligataire sur fond d'incertitude sur le rythme de baisse des taux des grandes banques centrales.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait perdre 0,43% à l'ouverture. Le Dax à Francfort pourrait reculer de 0,45%, tandis que le FTSE 100 à Londres devrait abandonner 0,46%. L'indice EuroStoxx 50 est attendu en repli de 0,40%.

La correction des marchés actions pourrait se prolonger au moins jusqu'à la publication vendredi des indicateurs mensuels d'inflation en zone euro et aux Etats-Unis alors que les rendements obligataires longs des deux côtés de l'Atlantique sont à des sommets d'environ un mois.

"C'est un peu un choc psychologique pour les acteurs du marché qui n'ont pas vu les rendements augmenter de la sorte jusqu'ici", souligne Hiroshi Namioka, chef stratège chez T&D Asset Management.

La persistance de l'inflation et les propos restrictifs des banquiers centraux poussent désormais les traders à tempérer leurs prévisions de baisse des taux.

"La bataille sera rude pour ramener l'inflation à l'objectif de 2%", note Dylan Kremer, directeur des investissements chez Certuity.

Si une baisse des coûts d'emprunt en zone euro semble acquise pour le mois de juin, le flou demeure au-delà de cette échéance, tandis qu'aux Etats-Unis l'espoir d'un assouplissement monétaire en septembre s'éloigne au point que certains économistes commencent à tabler sur une absence d'assouplissement cette année de la part de la Fed.

Outre l'inquiétude sur la trajectoire des taux, l'évolution de la conjoncture retient également l'attention. La deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis sera publiée ce jeudi à 12h30 GMT. La veille, le Livre beige de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui sert de base de travail à son comité de politique monétaire, a montré que l'activité économique dans le pays avait continué de croître entre début avril et mi-mai mais que les entreprises étaient devenues plus pessimistes quant à l'avenir.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en repli mercredi avec les inquiétudes sur le rythme attendu de l'assouplissement monétaire de la Fed.

L'indice Dow Jones a cédé 1,1%, ou 411,32 points, à 38.441,54 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 39,09 points, soit 0,7%, à 5.266,95 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 99,3 points (-0,6%) à 16.920,58 points.

Le rendement des Treasuries à dix ans a atteint mercredi un pic de quatre semaines, à 4,6%.

"On continue de voir cette hausse des rendements obligataires, ce qui met la pression sur les actions", souligne James Abate, gestionnaire de fonds chez Centre American Select Equity.

Aux valeurs, ConocoPhillips a reculé de 3,08% après l'annonce du rachat de Marathon Oil, tandis que les compagnies aériennes ont souffert dans le sillage d'American Airlines (-13,5%), qui a réduit sa prévision de bénéfice pour le trimestre en cours.



EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei reflue de 1,28% à 38.064,28 points, après avoir touché en séance un plus bas d'un mois dans le sillage de Wall Street. Le Topix, plus large, cède 0,55% à 2.726,55 points.

Les valeurs japonaises liées à la "tech" comme Advantest(-6,43%), SoftBank Group (-2,58%) et Tokyo Electron (-2,29%) sont dans le rouge.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) perd 0,5%.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai fléchit de 0,25% et le CSI 300 abandonne 0,28%, avec notamment une chute du sous-indice de l'immobilier (-2,96%).

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE:

CHANGES/TAUX

Le dollar monte de 0,01% face à un panier de devises de référence, après avoir atteint un sommet de deux semaines.

L'euro recule de 0,06%, à 1,0793 dollar, tandis que la livre sterling s'échange à 1,2691 dollar (-0,13%).

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se replie légèrement, d'environ 1,5 point de base, à 4,6097%, mais reste à un niveau élevé, proche de son sommet depuis le 1er mai.



PÉTROLE

Le marché pétrolier observe une pause en attendant les données de l'American Petroleum Institute sur les stocks américains de brut la semaine dernière: le Brent reflue de 0,20% à 83,43 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,16% à 79,10 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 30 MAI : PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT EZ 09h00 Climat des affaires mai n.d. -0,53 EZ 09h00 Taux de chômage avril 6,5% 6,5% USA 12h30 Produit intérieur brut (PIB) T1 1,3% 1,6%

en rythme annualisé (2e

estimation)

USA 12h30 Inscriptions au chômage sem. au 25 218.000 215.000

mai (Rédigé par Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)