* En Europe, le CAC 40 gagne 0,08% et le Stoxx 600 0,43%

* Wall Street dans le vert à mi-séance

*

L'inflation en zone euro, les nouvelles constructions de logements US encouragent les marchés



* L'attentisme demeure

PARIS, 19 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé dispersées mardi, après un indicateur d'inflation en zone euro en repli pour novembre et de nouvelles constructions en hausse aux Etats-Unis, qui font espérer qu'un atterrissage en douceur des économies développées reste possible.

À Paris, le CAC 40 a pris 0,08% à 7.574,67 points, tandis que le Dax allemand s'octroyait 0,56% et le Footsie britannique 0,31%.

L'indice EuroStoxx 50 a terminé la séance sur une hausse de 0,35%, contre 0,4% pour le FTSEurofirst 300 et 0,43% pour le Stoxx 600

.

Les investisseurs ont salué un indicateur d'inflation plus faible qu'estimé en décembre pour la zone euro, une décrue qui vient conforter la Banque centrale européenne dans sa dernière décision de politique monétaire, et qui alimente les paris sur une baisse imminente des taux directeurs en zone euro.

Aux Etats-Unis, le nombre de nouvelles constructions de logement a surpris à la hausse et a atteint un plus haut depuis un an et demi, une situation paradoxale alors que les taux de la Réserve fédérale demeurent à leur niveau le plus haut pour ce cycle de resserrement monétaire.

Les marchés y voient la confirmation que l'activité pourra ralentir sans accident aux Etats-Unis, ramenant l'inflation sous contrôle sans dégradation trop importante de l'économie.

Ce scénario d'atterrissage en douceur encourage la prise de risque, malgré une remontée des tensions géopolitiques.

Les investisseurs attendront cette semaine la confiance du consommateur mercredi, le PIB définitif pour le troisième trimestre jeudi et, vendredi, l'inflation PCE, la consommation de biens durables et l'indice de sentiment définitif du Michigan aux Etats-Unis. L'inflation au Royaume-Uni est attendue mercredi.

VALEURS

Virbac a grimpé de 12,01% en tête du SBF120 après que le spécialiste de la santé animale a relevé ses perspectives de chiffre d'affaires et de ratio de bénéfice d'exploitation à la faveur d'un "important rebond des ventes observé au troisième trimestre et qui se poursuit au quatrième trimestre".

Casino a chuté de 8,24%, en queue du SBF120, alors que le groupe discute avec Les Mousquetaires et Auchan pour céder ses super et hypermarchés.

Sodexo a annoncé mardi que la cotation en Bourse de Paris de sa division d'avantages sociaux Pluxee aurait lieu le 1er février 2024, ce qui a fait reculer le groupe de 0,71%.

Legrand a reculé de 1,75%, en queue du CAC 40, après qu'UBS a abaissé sa recommandation d'"achat" à "vente".

A WALL STREET

Wall Street progresse à l'heure de la clôture en Europe, mais les gains demeurent modérés avant la publication de nombreux indicateurs cette semaine.

A l'heure de la clôture en Europe, les échanges à la Bourse de New York indiquaient une hausse de 0,56% pour le Dow Jones , contre 0,44% pour le Standard & Poor's 500 et 0,49% pour le Nasdaq Composite .

TAUX

Les rendements déclinent après des données encourageantes des deux côtés de l'Atlantique, qui font espérer que les banques centrales ont remporté leur lutte contre l'inflation.

A la clôture des marchés de taux en Europe, le rendement du Treasury à dix ans reculait de 4,3 pb à 3,9126%, contre une baisse de 1,5 pb pour le taux à deux ans , à 4,4415%.

Le rendement du dix ans allemand a abandonné 5,4 pb à 2,02%, tandis que celui du taux à deux ans s'est érodé de 2,9 pb à 2,518%.

CHANGES

Le dollar décline dans un contexte de retour de l'appétit pour le risque et alors que le scénario d'un atterrissage en douceur semble de plus en plus probable.

Le dollar cède 0,46% face à un panier de devises de référence , tandis que l'euro s'octroie 0,49% à 1,0976 dollar. La livre sterling se renforce de 0,87% à 1,2752 dollar.

PÉTROLE

Le brut est en hausse, les marchés s'inquiétant de la situation en mer Rouge qui pourrait forcer les navires commerciaux à éviter la zone et avoir un impact sur les chaînes logistiques.

Le Brent avance de 1,91% à 79,44 dollars le baril , le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 2,08% à 73,98 dollars .

A SUIVRE MERCREDI : (Rédigé par Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)