* Le CAC 40 attendu en hausse de 0,2%, le Stoxx 600 de 0,23%

* La Bourse de New York a fini mardi en ordre dispersé

* L'inflation reste faible en Chine

par Diana Mandia

PARIS, 12 juin(Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en léger rebond mercredi à l'ouverture après deux séances d'affilée de baisse en raison des inquiétudes suscitées par les turbulences politiques en France, et alors que les marchés attendent la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) plus tard dans la journée.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,2% à l'ouverture.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une ouverture en hausse de 0,25% pour le Dax à Francfort, de 0,4% pour le FTSE à Londres, de 0,28% pour l'EuroStoxx 50 et de 0,23% pour le Stoxx 600.

Les indices actions européens tenteront de se reprendre mercredi après avoir été secoués par les inquiétudes politiques en France avec la convocation d'élections législatives anticipées et la perspective d'un éventuel gouvernement dirigé par l'extrême droite du Rassemblement national (RN).

Ces inquiétudes ont entraîné notamment un recul des banques françaises et une hausse des rendements des obligations souveraines de la France, ainsi que des avertissements des agences de notation financière Moody's et Fitch sur la note de crédit du pays et l'incertitude en matière de fiscalité et de réformes.

Les marchés restent par ailleurs prudents avant les données sur l'inflation américaine en mai, attendues à 12h30 GMT, et l'annonce de politique monétaire et des perspectives de la Fed.

Un statu quo sur les coûts d'emprunt est attendu ce mercredi mais le discours du président de la Fed, Jerome Powell, sera suivi avec attention pour tenter de déterminer la trajectoire à court terme pour les taux d'intérêt.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini mardi en ordre dispersé, avec de nouveaux records en clôture pour le Nasdaq et le S&P 500.

L'indice Dow Jones <.DJI a cédé 0,3%, le Standard & Poor's 500, plus large, a pris 0,3% et le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,9%.

Apple, qui vient de dévoiler de nouvelles fonctions d'intelligence artificielle, a bondi de 7,26% et signé un nouveau record mardi après avoir reculé la veille, contribuant largement à la hausse du Nasdaq.

EN ASIE

Les Bourses asiatiques sont sans direction mercredi après que les données du Bureau national des statistiques (BNS) ont montré que les prix à la consommation en Chine sont restés faibles en mai, reculant de 0,1% sur un mois, alors que le consensus attendait une croissance nulle.

Le sentiment est également atténué par une information de Bloomberg qui a rapporté mardi, en citant des personnes familières avec le sujet, que l'administration américaine envisageait d'imposer de nouvelles restrictions sur l'accès de la Chine à la technologie des puces utilisée pour l'intelligence artificielle.

En Chine, l'indice CSI 300 des grandes capitalisations continentale recule de 0,01% et l'indice composite de la Bourse de Shanghai prend 0,21%.

La Bourse de Hong Kong perd 1,41%.

La Bourse de Tokyo recule également mercredi sous la pression du repli de certains poids lourds du marché, dont Fast Retailing, alors que la prudence prévaut avant les décisions de politique des banques centrales américaine et japonaise.

Le Nikkei abandonne 0,55% après deux sessions consécutives de gains.

TAUX / CHANGES

Le rendement des Treasuries à dix ans est plutôt stable à 4,40%, tout comme le deux ans, qui évolue à 4,83%.

Sur le marché des changes, le dollar gagne 0,06% face à un panier de devises de référence tandis que l'euro, malmené par les inquiètudes politiques en Europe, perd 0,03% à 1,0736 dollar.

PÉTROLE

Les prix du pétrole progressent mercredi, soutenus par les prévisions optimistes concernant la demande mondiale de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) et de L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), ainsi que par les données industrielles montrant que les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont baissé plus que prévu la semaine dernière.

Le Brent prend 0,49% à 82,32 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) avance de 0,64% à 78,40 dollars.



PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU MERCREDI: PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT DE 06h00 Indice IPC des prix à la mai

consommation (définif)

-sur un mois 0,1% 0,1%

-sur un an 2,4% 2,4% GB 06h00 Production industrielle avril

-sur un mois -0,2% 0,3%

-sur un an 1,6% 2,3% GB 06h00 PIB avril

- en rythme séquentiel sur 3 0,7% 0,6%

mois

-sur un mos 0,0% 0,4% USA 12h30 Indice IPC des prix à la mai

consommation

-sur un mois 0,1% 0,3%

-sur un an 3,4% 3,4%

Indice IPC "core" mai

- sur un mois 0,3% 0,3%

- sur un an 3,5% 3,6% (Rédigé par Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)