* Le S&P 500 est signalé en baisse de 0,18%

* En Europe, le CAC 40 gagne 0,28%, le Stoxx 600 recule de 0,1%

* Les minutes de la Fed attendues à 19h00 GMT, avant les résultats de Nvidia

par CORENTIN CHAPPRON

PARIS, 21 février (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse mardi, tandis que les Bourses européennes s'affichent dispersées à mi-séance, animées par quelques résultats d'entreprises avant la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) et des résultats de Nvidia.

Les futures sur indices new-yorkais suggèrent une ouverture en baisse de 0,17% pour le Dow Jones, de 0,18% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,35% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,28% à 7.817,33 points vers 11h10 GMT. Le Dax à Francfort s'octroie 0,42%, contre un recul de 0,81% pour le FTSE à Londres.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 se replie de 0,1%, contre 0,43% pour l'EuroStoxx 50 et 0,10% pour le Stoxx 600.

Quelques résultats d'entreprises animent les indices, comme ceux de Carrefour en France ou HSBC à Londres.

"Pour la première fois depuis 10 ans les entreprises européennes publient des résultats en dessous des attentes du consensus. Les surprises négatives se limitent à -2%, pas de panique donc, mais il parait opportun de s’interroger sur la soutenabilité des marges à ce moment du cycle", constatent les stratégistes d'Oddo BHF.

Dans un contexte pauvre en indicateurs, les marchés seront focalisés sur la publication du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, qui sera publié à 19h00 GMT.

Les investisseurs seront attentifs aux débats qui animent la banque centrale, alors que plusieurs séries de données ont montré ces dernières semaines que l'économie américaine demeurait résistante aux hausses de taux.

Les résultats de Nvidia, attendus après la clôture à Wall Street, seront l'autre rendez-vous clé pour les marchés. L'enthousiasme autour de l'intelligence artificielle explique une bonne part de la performance des marchés actions aux Etats-Unis, mais aussi en Europe, où le secteur de la "tech" a profité des avancées dans le secteur.

Mais l'entreprise de semiconducteurs américaine, au cœur des paris autour de l'IA, devra atteindre ou dépasser un consensus déjà très optimiste. Une mauvaise surprise pourrait suffire à faire reculer des indices qui ont atteint, en février, des records.

LES VALEURS A SUIVRE A WALL STREET

Amazon va intégrer dès le 26 février l'indice Dow Jones Industrial Average, en remplacement de Walgreens Boots Alliance, a annoncé mardi S&P Dow Jones Indices.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE

Carrefour avance de 5,79% après avoir fait état mardi d'une hausse de son chiffre d'affaires annuel et s'être dit confiant pour 2024.

Antin Infrastructure Partners perd 7,13% après que Citigroup a abaissé sa recommandation à "neutre" contre "acheter".

Nexans progresse de 6,46% à la faveur du relèvement par Oddo de sa recommandation à "surperformance" contre "neutre".

HSBC a fait état mercredi d'un bénéfice annuel record mais inférieur aux prévisions des analystes, une dépréciation de trois milliards de dollars liée à la participation du groupe dans une banque chinoise ayant atténué l'impact favorable de la hausse des taux d'intérêt. Le titre chute de 7,61%.

Glencore perd 3,46% après avoir vu son Ebitda fondre de moitié en 2023 en raison de la baisse des prix des matières premières.

TAUX/CHANGES

Les rendements et devises varient peu dans un contexte attentiste.

Le taux du Treasury à dix ans perd 1,5 pb à 4,2596%, tandis que le deux ans se replie de 2,3 pb à 4,5891%.

Le rendement du dix ans allemand est stable à 2,372%, celui du taux à deux ans est inchangé à 2,8%.

Sur le marché de changes, le dollar avance de 0,03% face à un panier de devises de référence, l'euro cède 0,04% à 1,0799 dollar, et la livre sterling se maintient à 1,2615 dollar.

PETROLE

Les cours du brut reculent alors que les marchés s'inquiétent d'une politique monétaire américaine qui demeurerait restrictive plus longtemps que prévu.

Le Brent décline de 0,41% à 82 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) abandonne 0,48% à 76,67 dollars.

PRINCIPAL INDICATEUR ÉCONOMIQUE À L'AGENDA DU 21 FEVRIER: PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT ZE 15h00 Confiance du consommateur fev.

(préliminaire) (Rédigé par Corentin Chappron, édité par Blandine Hénault)