Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Pourquoi l'action Boeing a-t-elle tant d'influence sur le Dow Jones ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
11/03/2019 | 15:09

La séance du lundi 11 mars est atypique aux Etats-Unis, et pas seulement parce qu'elle a débuté une heure plus tôt qu'à l'accoutumée, à cause du passage à l'heure d'été traditionnellement plus précoce aux Etats-Unis qu'en Europe. Après quelques minutes de cotations, le Dow Jones perd en effet 0,6% tandis que le S&P500 progresse de 0,5% et que le Nasdaq reprend 0,9%. Un décalage dû exclusivement à l'action Boeing.

Le titre de l'avionneur chute en effet de 11% dans les premiers échanges, passant de 422,54 USD à la clôture précédente à 376,20 USD au début de la séance à Wall Street. Deux autres titres baissent sur le Dow Jones, United Technologies et Unitedhealth. Mais les 27 autres sont en hausse. Comment expliquer alors que l'indice historique du marché américain baisse ?

Parce que son calcul est archaïque. Contrairement à la plupart des indices modernes, qui prennent en compte la capitalisation boursière, le DJIA est principalement basé sur le prix des actions. Apple a beau peser plus de 800 milliards de dollars et Boeing moins de 300, l'industriel pèse beaucoup plus lourd dans cet indice parce que son action cote, malgré la baisse du jour, 372,20 USD contre 176,94 USD à celle d'Apple.
 
Pour résumer l'influence de chaque titre, nous avons pris une photographie du poids théorique de chaque dossier sur la base des cours avant la purge qui a frappé le titre Boeing aujourd'hui.
 

Poids de chaque valeur dans le DJIA sur la base des cours du 9 mars 2019 (Source Zonebourse)
 
Boeing est attaqué en bourse après le crash d'un B737MAX d'Ethiopian Airlines hier, la seconde catastrophe impliquant le monocouloir de dernière génération en quelques mois. En Europe, Safran en subit le contrecoup (-3%) en tant que fournisseur des réacteurs de l'appareil, même s'il est évidemment beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions sur les responsabilités des uns et des autres dans la catastrophe aérienne. Une chose est sûre, le best-seller de l'Américain est sous surveillance accrue alors que plusieurs régulateurs, notamment en Chine, ont cloué au sol les appareils de même type.  
 

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
APPLE 2.35%198.45 Cours en différé.22.92%
BOEING COMPANY (THE) 5.37%373.96 Cours en différé.10.05%
SAFRAN 2.21%131.85 Cours en temps réel.22.39%
UNITED TECHNOLOGIES CORPORATION 1.92%126.62 Cours en différé.16.67%
UNITEDHEALTH GROUP -0.11%245.7 Cours en différé.-1.26%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader