Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Powell double la mise pendant que l'Europe croûle sous les publications

25/02/2021 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Recevoir par email

Les angoisses de début de semaine ont l'air de s'être un peu estompées sur des marchés revigorés par les propos du patron de la Fed. Jerome Powell est revenu à la charge hier après avoir déjà mardi apaisé les investisseurs sur les intentions de la banque centrale. Pendant ce temps, la mitraillette à publication de résultats se déchaine en Europe, pendant que les financiers se ruent sur les valeurs cycliques et/ou décotées.

Après un début de semaine compliqué pour les valeurs technologiques, certaines d'entre elles ont rebondi hier, mais pas toutes. Sans empêcher toutefois les indices de clôturer assez fermement ancrés dans le vert. En revanche, souscrire à 100% à la théorie selon laquelle il y a une plus grande sélectivité des investisseurs face à l'exubérance de certaines valorisations relève encore du fantasme. J'ai vu hier des titres du numérique qui s'échangent sur des multiples raisonnables continuer à baisser, pendant que des dossiers très généreusement valorisés ont été repris d'un accès de fièvre.

Au milieu de la polémique sur ce qui est très cher ou très très cher, ce qui passe pour être bon marché reste le tube de l'hiver : les secteurs de l'énergie, de la finance, des matériaux de base et de l'industrie continuent à profiter d'un bel engouement, ce qui signifie en d'autres termes que les flux financiers sont massivement réorientés vers ces compartiments. Dans le même temps, les investisseurs prennent leurs distances – et leurs bénéfices - vis-à-vis des valeurs de la distanciation physique, qui ont tant progressé l'année dernière. Pas facile de retrouver ses petits. Gardez quand même à l'esprit que le marché joue clairement ce qui est en train de se dérouler au Royaume-Uni. Même si Israël est en avance en matière de vaccination, c'est ce qui se passe outre-Manche qui intéresse les investisseurs, puisque c'est la première grande économie à avoir officialisé un calendrier de sortie de crise.

Evoluer dans un tel contexte, notamment lorsqu'on est un investisseur particulier, peut mettre les nerfs à rude épreuve, surtout après une longue période durant laquelle la plupart des comportements de suivi de tendance ont fonctionné. Pour parler plus directement, il n'était pas bien compliqué de générer des gains. Actuellement, c'est un peu plus technique. C'est donc le bon moment pour ressortir du chapeau les bons vieux principes de gestion de portefeuille et pour garder à l'esprit que l'horizon d'investissement, c'est le long terme (à moins, bien sûr, que le trading court terme soit votre dada). N'oubliez pas qu'un investisseur surestime toujours sa capacité à être bon à court terme, mais sous-estime son potentiel à long terme. Si vous investissez sur des entreprises solides avec de belles perspectives, vous n'avez normalement pas à jeter des regards angoissés sur les cours de bourse 14 fois par jour.

En Europe, la journée sera encore dominée par les publications de résultats d'entreprises aujourd'hui, avec de bons baromètres sectoriels comme AXA dans l'assurance, Bayer et Arkema dans la chimie, Anheuser-Busch Inbev dans les boissons ou Safran et BAE Systems dans l'industrie aéronautique. Saint-Gobain, Anglo American, Teleperformance et les meilleurs amis du monde, Veolia et Suez, sont aussi de la partie. En tout une quarantaine des entreprises composant l'indice large européen STOXX Europe 600.

Le CAC40 gagne 0,44% à 5823 points à l'ouverture. Après avoir rassuré les marchés mardi lors de sa première audition au Capitole, Jerome Powell a enfoncé le clou hier au cas où il n'aurait pas été assez clair la veille, en évoquant une inflation qui "pourrait prendre plus de trois ans" à revenir sur les niveaux-cibles de la banque centrale. A défaut d'avoir détendu le taux de la dette américaine sur 10 ans, cela semble avoir apaisé les craintes d'une partie du marché.

Les temps forts économiques du jour

Parmi les principaux indicateurs du jour cap sur les Etats-Unis avec les commandes de biens durables, le PIB américain du T4 et les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), puis les ventes de l'immobilier ancien (16h00).

Il faut 1,21767 USD pour 1 EUR ce matin. L'once d'or a reculé sous les 1800 USD. Le pétrole baisse, un peu, en direction des 67 USD pour le Brent est légèrement au-dessus de 63,10 USD pour le WTI. Le T-Bond affiche un rendement en hausse à 1,4% sur 10 ans. Le Bitcoin reste au contact des 50 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Banco Bilbao Vizcaya Argentaria : Jefferies passe de conserver à acheter avec un objectif de cours relevé de 3,50 à 5,50 EUR.
  • Banco Santander : Jefferies reste à sousperformance avec un objectif de cours relevé de 1,85 à 2,50 EUR.
  • Basilea : Research Partners passe de conserver à acheter en visant 60 CHF.
  • BioMérieux : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 119 à 113 EUR.
  • Electricité de France : J.P. Morgan réduit son objectif de cours de 18,50 à 16,50 EUR.
  • Faurecia : Citigroup démarre le suivi à neutre en visant 49 EUR.
  • HeidelbergCement : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 75 à 77 EUR.
  • Kahoot : J.P. Morgan démarre le suivi à surpondérer en visant 137 NOK.
  • Kering : Bernstein reste à performance de marché avec un objectif de cours réduit de 600 à 550 EUR.
  • Klépierre : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours ajusté de 20,90 à 20,50 EUR.
  • M&C Saatchi : Liberum démarre le suivi à l'achat en visant 210 GBp.
  • Orange : LBBW passe d'acheter à conserver en visant 11 EUR.
  • Reckitt Benckiser : Jefferies passe de sousperformance à conserver en visant 5950 GBp.
  • Repsol : LBBW passe d'acheter à conserver en visant 11 EUR.
  • Royal Vopak : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 58 à 54 EUR.
  • Sanlorenzo : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 20 à 22,50 EUR.
  • Scor SE : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 30 à 29,50 EUR.
  • Telefonica Deutschland : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 2,40 EUR.
  • Valeo : Citigroup passe de neutre à vendre en visant 26 EUR.
  • Zur Rose : UBS passe de neutre à vendre et réduit son objectif de cours de 275 à 266 CHF.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des sociétés

  • Arkema : le chimiste prévoit d'améliorer son Ebitda cette année, et de renouer avec le versement d'un dividende de 2,50 EUR par action. Un programme de rachat d'actions de 300 M€ sera lancé.
  • AXA : le bénéfice net 2020 est élevé, à 3,16 Mds€, mais il est inférieur aux attentes du consensus. Un dividende de 1,43 EUR sera proposé.
  • Casino : le distributeur a vu ses résultats augmenter en 2020. Il n'y aura pas pour autant de dividendes. Le groupe confirme que son plan de cession atteindra à terme 4,5 Mds€. Il vise un cash-flow libre en progression cette année.
  • Eiffage : les résultats 2021 sont attendus en hausse après un exercice 2020 compliqué, comme il se doit. Un dividende de 3 EUR sera proposé, après une année blanche au titre de 2019.
  • Groupe Seb : les résultats sont naturellement en baisse sur 2020, le management visant un retour de la croissance organique et une progression du résultat opérationnel cette année. Un dividende de 2,14 EUR par action sera proposé, ainsi que le versement d'une action gratuite pour 10 détenues.
  • Safran : le chiffre d'affaires 2021 devrait reculer, la marge opérationnelle devrait reprendre son ascension. Les résultats 2020 sont plutôt meilleurs que prévu. Un dividende de 0,43 EUR par action sera proposé.
  • Valneva : le laboratoire disposait de 204,4 M€ de trésorerie fin 2020, supérieure aux prévisions initiales, pour un chiffre d'affaires qui a toutefois baissé. L'entreprise songe à une cotation sur le Nasdaq.
  • Veolia : le groupe vise une forte croissance de ses résultats cette année, après avoir dévoilé ses comptes 2020. Le management signale qu'il n'y a pas, actuellement, puis de nouveau contact avec Suez.

Annonces importantes

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • Adecco : le spécialiste des services à l'emploi a connu un exercice difficile, qui aboutit à une perte nette de 98 M€. La visibilité est insuffisante pour fournir des prévisions chiffrées, ce qui n'empêche pas l'entreprise de proposer un dividende de 2,50 CHF par action et d'annoncer la reprise de son programme de rachat d'actions.
  • Anglo American : le bénéfice net annuel est supérieur aux attentes de la place.
  • Anheuser-Busch Inbev : les résultats du T4 sont un peu meilleurs que prévu au niveau du bénéfice net, mais un peu en deçà des attentes au niveau de l'Ebitda.
  • Bayer : le groupe a annoncé viser un Ebitda ajusté 2021 compris entre 11,2 et 11,5 Mds€, plus que le consensus de 10,94 Mds€.
  • Booking : dans un contexte difficile pour la société, les résultats sont moins dégradés que prévu.
  • Nvidia : le titre perd 2,2 % hors séance après la publication des résultats du T4.
  • Qantas : la compagnie aérienne australienne accuse de lourdes pertes, sans surprise, au terme de son premier semestre fiscal.
  • SAP : le groupe propose un dividende de 1,85 EUR par action au titre de 2020.
  • Standard Chartered : après des résultats décevants au T4, la banque va prendre 500 M$ additionnels de charges de restructuration dans les années à venir, principalement sur 2021.
  • TechnipFMC : le groupe a publié ses résultats, alors que le spinoff Technip Energies l'avait déjà fait précédemment.
  • Tenaris : les résultats basculent dans le rouge en 2020, en particulier à cause d'une charge exceptionnelle de 622 M$.

Annonces importantes

  • Les informations de Bloomberg laissent penser que Mondi prépare une offre sur DS Smith.
  • Leonardo préparerait une entrée en bourse à Wall Street de sa filiale américaine DRS cette année, en plaçant 30% du capital, selon plusieurs sources.
  • Carnival étend le gel de ses opérations dans les ports des Etats-Unis jusqu'au 31 mai.
  • MicroStrategy investit 1 Md$ additionnel dans le Bitcoin.
  • Nouvel accès de fièvre pour l'action GameStop, dont le cours a doublé hier.
  • Facebook a prévu d'investir dans les contenus d'actualité.
  • Moderna va tenter de fournir 1 milliard de doses de vaccin Covid cette année.
  • Proximus finalise l'acquisition de BICS.
  • La Région Wallonne interjette appel du jugement homologuant le plan de réorganisation judiciaire d'ASIT biotech.
  • L Catterton, le fonds de capital-risque notamment alimenté par LVMH, serait proche d'un rachat de Birkenstock.

 

Ça publie aujourd'hui. Salesforce.com, Anheuser-Busch Inbev, Airbnb, Vale, Bayer, Safran, AXA, Moderna, DoorDash, Anglo American, Saint-Gobain, Etsy, Telefonica

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIRBNB, INC. -1.68%176.49 Cours en différé.20.22%
ANGLO AMERICAN PLC 0.18%3035.5 Cours en différé.24.93%
ANHEUSER-BUSCH INBEV -1.17%54.03 Cours en temps réel.-4.07%
ARKEMA 0.00%103.4 Cours en temps réel.10.70%
ASIT BIOTECH SA 5.51%0.268 Cours en temps réel.14.41%
ATARI S.A. -0.22%0.913 Cours en temps réel.159.35%
AURES TECHNOLOGIES 0.40%25.2 Cours en temps réel.17.29%
BASILEA PHARMACEUTICA AG -0.47%46.18 Cours en différé.-12.70%
BAYER AG -0.36%52.74 Cours en différé.9.94%
BIOMÉRIEUX 0.54%112.4 Cours en temps réel.-3.08%
BITCOIN - EURO 4.93%52726.17 Cours en temps réel.112.87%
BOOKING HOLDINGS INC. -1.67%2409.05 Cours en différé.8.16%
CARNIVAL CORPORATION & PLC -5.29%27.75 Cours en différé.28.12%
CLASQUIN 0.00%47 Cours en temps réel.28.07%
DOORDASH, INC. 5.22%147.83 Cours en différé.3.56%
ECONOCOM GROUP SE -1.19%3.33 Cours en temps réel.36.16%
EDEN INC. BERHAD 0.00%0.175 Cours en clôture.9.37%
ERYTECH PHARMA -1.01%5.91 Cours en temps réel.-16.03%
ETSY, INC. -0.20%218.13 Cours en différé.22.61%
EUROPCAR MOBILITY GROUP SA -0.73%0.2706 Cours en temps réel.-34.96%
FACEBOOK, INC. -0.29%311.54 Cours en différé.14.05%
GAMESTOP CORP. -10.91%141.09 Cours en différé.648.89%
HEIDELBERGCEMENT AG 1.05%78.96 Cours en différé.27.64%
HIPAY GROUP SA -0.30%13.2 Cours en temps réel.1.46%
HSBC HOLDINGS PLC -0.55%429.75 Cours en différé.14.17%
INVENTIVA -2.40%11.38 Cours en temps réel.-0.51%
KAHOOT! AS -7.45%82 Cours en clôture.-13.87%
KORIAN -1.25%31.52 Cours en temps réel.1.85%
M&C SAATCHI PLC 0.34%149 Cours en différé.77.63%
MICROSTRATEGY INCORPORATED 1.02%718.24 Cours en différé.84.85%
MINT 1.55%9.15 Cours en temps réel.-7.84%
MONDI PLC -0.11%1892.5 Cours en différé.10.18%
PRODWAYS GROUP 1.96%2.865 Cours en temps réel.22.71%
SALESFORCE.COM, INC. -1.09%228.76 Cours en différé.2.80%
SAP SE -0.16%111.16 Cours en différé.3.75%
SCOR SE -0.07%29.37 Cours en temps réel.11.24%
STANDARD CHARTERED PLC -0.26%495.5 Cours en différé.6.65%
STOXX EUROPE 600 NR 0.05%965.15 Cours en différé.9.72%
SUEZ -0.25%19.815 Cours en temps réel.22.47%
TECHNIP ENERGIES N.V. -0.41%12.1 Cours en temps réel.0.00%
TECHNIPFMC PLC -3.58%7.28 Cours en différé.-22.55%
TELEFÓNICA DEUTSCHLAND HOLDING AG 0.08%2.462 Cours en différé.9.18%
TENARIS S.A. -0.02%9.104 Cours en différé.37.59%
UBS GROUP AG -0.30%14.445 Cours en différé.18.89%
VALEO -0.07%27.36 Cours en temps réel.-15.12%
WTI 0.55%59.99 Cours en différé.23.59%
ZUR ROSE GROUP AG 2.82%347 Cours en différé.19.08%
Réagir à cet article
buffet7 - Il y a 1 mois arrow option
Si les investisseurs s'angoissent chaque fois que les indices perdent 2 %, je crains qu'ils soient angoissés de manière chronique car ne pas supporter une volatilité de 2 % sur les marchés actions est grotesque et le signe d'un amateurisme patent. Un marché sain doit retrasser réfgulièrement pour permettre à certains de sortir et d'autres d'entrer.
  
  
  • Publier
    loader