Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
9
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Matières premières : Quand la Fed sort l’artillerie lourde, ça sent le gaz !

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
22/06/2020 | 15:36

Mi-mars 2020, au plus fort de la crise du Covid-19 sur les marchés, l'indice CRY des matières premières affichait une baisse de 67% par rapport à son sommet de 2011 et de 75% par rapport à son sommet de 2008, englué dans les abysses d’une décennie de marché baissier. Beaucoup anticipent une spirale déflationniste, ennemi numéro un des produits de base. L'hypothèse largement répandue est donc que les matières premières vont continuer à sous-performer à cause d’une demande mondiale fortement ralentie.

Les leçons du passé sont cependant importantes : suite à la crise de 2008, la réponse budgétaire mondiale est passée à la vitesse supérieure dès la mi-2009 et les matières premières ont flambé au cours des 18 mois qui ont suivi (l’indice CRY affichant une hausse de 83% sur la période).

Avance rapide jusqu'au printemps 2020 : les banques centrales sont terrifiées par la déflation et viennent de dégainer en un temps record la plus grosse artillerie financière et fiscale de l’histoire. Nous pensons que cette réponse coordonnée dont l’ampleur est totalement inédite va fortement bénéficier aux matières premières.

Nous aimons particulièrement le gaz naturel dans le contexte actuel : les investissements dans le secteur sont au point mort, de nombreux puits non-rentables aux niveaux actuels sont arrêtés et ce dans un contexte de demande mondiale en augmentation (le fameux concept de « réflexivité » de Soros). Pour parfaire le tableau, la Fed inonde les marchés de liquidités… Nous pensons que l’ensemble de ces éléments pourrait donner naissance à un short-squeeze d’anthologie sur le secteur du gaz.

D’un point de vue chartiste, on peut observer de belles divergences haussières entre les prix, le RSI et le MACD, qui laissent penser que les cours pourraient s’extraire prochainement à la hausse de leur canal baissier. A surveiller !

Divergences haussières en formation sur le MACD et le RSI sur le gaz naturel (CFD on Natural Gas 1 jour)

Divergences haussières en formation sur le MACD et le RSI sur le gaz naturel (CFD on Natural Gas 1 jour)

Réalisé en partenariat avec The Bear Traps Report / Bastien Chenivesse


Bastien Chenivesse
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
papyoslo - Il y a 1 semaine arrow option
Moi personnellement, il y a déjà longtemps que je n'utilise plus le GAZ de VILLE, beaucoup trop chère. J'ai investi dans une pompe à chaleur doublé d'une bonne isolation; j'ai divisé ma facture énergétique par DEUX.
  
  
papyoslo - Il y a 1 semaine arrow option
Aussi ce n'est pas avec moi qui vont gagner de l'argent ( Le contribuable "" TVA et la ribambelle de taxes aditionnelles "" ), GAZ de VILLE beaucoup trop CHER.
  
  
sosa - Il y a 1 semaine arrow option
gaf : le ..........' ' gaz...pard ' ............!
  
  
  • Publier
    loader