Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony
BONDAIN

Rédacteur en Chef

Du même auteur
Plus d'articles

Quand les poules auront des dents !

28/08/2020 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2

La Fed est sortie de sa réserve (fédérale) en dévoilant la nouvelle politique qu'elle peaufine depuis plusieurs mois. Les marchés ont pris acte de cette annonce attendue qui donne toutefois de la visibilité sur le très long terme, qui a de quoi séduire les investisseurs. Le mois d'août devrait sceller pour Wall Street un cinquième mois consécutif de hausse et de nouveaux records pour les indices.

Hier en direct distanciel depuis Jackson Hole, Wyoming, les marchés voulaient entendre la banque centrale américaine dire qu'elle ne relèvera pas ses taux d'ici les calendes grecques, et c'est exactement ce qui s'est passé. Jerome Powell a expliqué que la Fed maintiendra ses taux au plancher même si l'inflation dépasse la cible dogmatique des 2%, qui sera dorénavant abordée comme un objectif moyen et non comme un pallier de resserrement monétaire. En parallèle, le banquier central a aussi déclaré que l'emploi devenait la priorité et que tout sera mis en œuvre pour résorber le chômage. Si vous avez suivi, c'est un second argument fort en faveur du maintien d'une politique très, très accommodante, voire d'innovations en la matière.

En conclusion "nous n'allons vraiment, vraiment, vraiment pas augmenter les taux de sitôt", traduit le chef économiste d'ING James Knightley. Son compère Robert Carnell ironise même sur le fait que l'inflation core n'a touché les 2% que 11 fois sur les 120 derniers mois aux Etats-Unis, si bien que ce "de sitôt" ressemble presque à un "jamais". Ou quand les poules auront des dents (pour un florilège d'autres expressions du genre, c'est par ici). Plus sérieusement, la banque centrale américaine a "codifié une politique qu'elle avait déjà adoptée de facto", tempère l'économiste Sam Bullard, de Wells Fargo Securities. Dans le grand show de la politique monétaire, où le poids de mots a plus d'importance qu'ailleurs, il ne fallait pas décevoir le public et le one man show bien huilé de Jérôme Powell a atteint son objectif.

La réaction des marchés a été modérée hier, ce qui montre bien qu'ils prenaient pour acquis ce virage politico-monétaire. A deux séances de la fin du mois, août est bien parti pour gommer le coup de frein de juillet sur le marché parisien. A Wall Street, où l'on va plus vite qu'ailleurs, les trois grands indices s'apprêtent à enchaîner un 5e mois consécutif de progression après le plongeon de mars.

Le CAC40 gagnait 0,2% à 5026 points peu après l'ouverture. Les marchés japonais flanchent en fin de parcours après que NHK eut affirmé que le premier ministre Shinzo Abe allait démissionner pour raisons de santé. 

Les temps forts économiques du jour

En France, triple statistique à 8h45 avec la consommation des ménages et les prix à la production de juillet et les prix à la consommation d'août. Les indices de confiance européens (11h00) précèderont aux Etats-Unis la consommation et les revenus des ménages et les stocks des grossistes (14h30), l'indice PMI de Chicago (15h45) et l'indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan (16h00).

L'euro est ferme à 1,1833 USD. L'once d'or s'échange 1935 USD. Le pétrole remonte légèrement à 43 USD le baril de WTI et 45,10 USD le baril de Brent. Le rendement de la dette américaine à 10 ans a fait un bond à 0,78%. Le Bitcoin reste proche de ses niveaux récents à 11 383 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Accor : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 33 à 36 EUR.
  • Ahold Delhaize : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 25,50 à 27,50 EUR.
  • Alcon : Société Générale passe de conserver à vendre avec un objectif de cours réduit de 47 à 45 CHF.
  • Alstom : Credit Suisse reste à surperformance avec un objectif de cours relevé de 37 à 52 EUR.
  • Cassiopea : Research Partners passe d'acheter à conserver avec un objectif de cours relevé de 55 à 60 CHF.
  • Dürr : Baader Helvea relève d'accumuler à acheter en visant 34 EUR.
  • Eiffage : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours ajusté de 131 à 130 EUR.
  • Fraport : Deutsche Bank passe d'acheter à conserver en visant 35 EUR.
  • Global Fashion Group : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 5,50 EUR.
  • Groupe ADP : Deutsche Bank passe d'acheter à conserver en visant 90 EUR.
  • Kardex : UBS reste neutre avec un objectif de cours relevé de 139 à 177 CHF.
  • H. Lundbeck : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 240 à 230 DKK.
  • Prysmian : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 27,50 EUR.
  • Saint-Gobain : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours ajusté de 52 à 50,90 EUR.
  • Saipem : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 3,15 à 2,53 EUR.
  • Siemens Gamesa : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 23 à 25 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Publications de résultats

  • Clasquin : le chiffre d'affaires semestriel a progressé de 8,7% en données organiques, mais la marge commerciale brute s'est contractée de 7,4% à 36,1 M€. L'activité annuelle devrait être impactée conformément aux prévisions de l'OMC, qui anticipe une baisse des échanges de biens internationaux de 10 à 15% cette année.
  • Lacroix : la société a subi une baisse de 36,1% de ses ventes sur le troisième trimestre fiscal (avril à juin) à 80,1 M€. Mais la reprise a été rapide et la société est en mesure de confirmer pour l'exercice entier une baisse de l'ordre de 10% de son chiffre d'affaires, avec une marge opérationnelle courante qui dépassera 2%.
  • Plastiques du Val-de-Loire : sur les neuf premiers mois de l'exercice 2019/2020, les revenus ont reculé de 15,8% à 460,6 M€, dont une contraction de 50% sur le seul troisième trimestre. Les revenus du quatrième trimestre seront moins affectés, après la reprise constatée à partir du mois de mai, le management n'est pas en mesure de fournir des prévisions chiffrées pour l'exercice.
  • Ucar : le chiffre d'affaires semestriel a chuté de 44,5% à 10,7 M€ à cause du coronavirus. Le chiffre d'affaires annuel devrait être en baisse de l'ordre de 25%, tandis que le coronavirus aura un impact évalué à 1,3 à 1,5 M€ sur le résultat net. La société estime disposer d'une situation financière solide pour traverser la crise.
  • X-Fab : la société belge cotée à Paris a publié des résultats du second trimestre en bas de fourchette de prévisions pour le chiffre d'affaires mais au-dessus pour la marge d'Ebitda. Sur le trimestre en cours, les revenus devraient ressortir entre 91 et 97 M$, avec une marge d'Ebitda comprise entre 0 et 4%.

Sanofi lance son offre publique d'achat amicale sur Principia Biopharma. Une enquête de Bloomberg montre qu'Hari Nada a orchestré la chute de Carlos Ghosn (cf. lectures plus bas pour les détails). SunPower Corporation (Groupe Total) a finalisé la scission de Maxeon Solar Technologies, dont elle conservera 34,6%. Eurofins Scientific annonce que deux études, dont une interne, montrent que ses tests sérologiques démontrent leur capacité à identifier des anticorps neutralisants. Trigano prend le contrôle de l'équipementier pour véhicule de loisirs néerlandais CIMEG aux côtés du management. Figeac Aero contraint de licencier sur son site historique, avec 320 départs sur 966 salariés via un plan de départs volontaires puis un plan de sauvegarde de l'emploi. Avenir Telecom signe un accord de financement dilutif via des OCASBA avec Negma, en tranches successives pouvant aller jusqu'à 36 M€. Dietswell communique sur son actualité à fin juillet. Onxeo obtient une publication sur d'AsiDNA dans le British Journal of Cancer. Wavestone est citée par Bloomberg pour avoir mené les pentests qui ont contribué à hacker les emails de Carlos Ghosn, même si la mission de la société ne consistait apparemment qu'à tester les cyberdéfenses de Nissan. Susan Sarandon devient ambassadrice de la marque Fairmont d'Accor. Installux va passer sur Euronext Growth. Nacon et Cyanide annoncent Blood Bowl 3.

Dans le monde

Publications de résultats

  • Gap Inc : les résultats trimestriels ont d'abord fait progresser le titre après la séance, avant que le soufflé ne retombe. La perte du second trimestre fiscal était moins élevée que prévue.
  • HP Inc : le titre gagne près de 3 % après la séance, dans le sillage une publication trimestrielle plus solide que prévu.

Walmart s'allie à Microsoft dans les négociations pour racheter TikTok, que ByteDance valoriserait 30 Mds$ pour les seules activités américaines. Les résultats de Tiffany, qui ont mieux résisté que prévu au second trimestre, constitue un argument pour le maintien de l'offre de rachat de LVMH dans les conditions initiales, selon les analystes. Volkswagen a prévu d'émettre une obligation verte d'1 Md€ en septembre, indiqué son directeur financier. Bayer a concédé l'existence d'obstacles dans la mise en place de l'accord à 11 Mds$ conclu avec une majorité de plaignants dans le dossier Roundup aux États-Unis. Roche ferme son unité de production Diabete Care à Puerto Rico. Glencore préfère vendre sa participation majoritaire de 73,1% dans la mine de cuivre zambienne Mopani à la société d'état ZCCM-IH que d'en rester un actionnaire minoritaire, selon les rumeurs. Tencent propose 1,5 Md$ en numéraire pour racheter Leyou Technologies. Les États-Unis achètent 750 M$ de test rapides Covid à Abbott. SGS acquiert le français Groupe Moreau.

Ça publie. Ackermans, Zug Estates, Compagnie Financière Tradition, Recticel

Lectures


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABBOTT LABORATORIES -1.52%107.61 Cours en différé.25.80%
ACCOR 4.62%31.7 Cours en temps réel.-27.43%
ACKERMANS & VAN HAAREN NV -0.16%123.2 Cours en différé.-11.67%
AHOLD DELHAIZE N.V. 0.21%23.34 Cours en différé.4.46%
ALCON INC. -0.52%57.4 Cours en différé.5.29%
ALSTOM 3.78%42.87 Cours en temps réel.5.50%
AVENIR TELECOM -1.71%0.621 Cours en temps réel.-35.27%
BAYER AG 2.26%48.685 Cours en différé.-34.61%
CASSIOPEA S.P.A. -0.22%45.9 Cours en différé.9.52%
CLASQUIN 8.23%35.5 Cours en temps réel.-6.29%
COMPAGNIE FINANCIÈRE TRADITION SA 0.46%110 Cours en différé.5.87%
DOLFINES -3.65%1.32 Cours en temps réel.60.05%
DÜRR 8.55%31.24 Cours en différé.-5.27%
EIFFAGE 3.35%86.4 Cours en temps réel.-18.04%
EUROFINS SCIENTIFIC -1.80%67.55 Cours en temps réel.39.19%
FIGEAC AÉRO 17.53%4.56 Cours en temps réel.-58.28%
FRAPORT AG 5.04%49.56 Cours en différé.-37.74%
GAP INC 3.11%26.87 Cours en différé.47.40%
GLENCORE PLC 5.97%211.6 Cours en différé.-15.16%
GLOBAL FASHION GROUP S.A. -4.52%7.5 Cours en différé.238.58%
GROUPE ADP 1.77%114.8 Cours en temps réel.-35.95%
H. LUNDBECK A/S -1.68%189.9 Cours en différé.-24.08%
HP INC. 2.64%21.75 Cours en différé.3.11%
INSTALLUX S.A. 1.27%320 Cours en temps réel.-9.71%
KARDEX HOLDING AG -2.25%173.8 Cours en différé.9.08%
LACROIX GROUP 0.37%26.9 Cours en temps réel.-2.55%
LEYOU TECHNOLOGIES HOLDINGS LIMITED 0.00%3.3 Cours en clôture.41.63%
LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE 0.48%494.85 Cours en temps réel.18.90%
MAXEON SOLAR TECHNOLOGIES, LTD. 17.99%22.04 Cours en différé.0.00%
MICROSOFT CORPORATION 1.78%213.86 Cours en différé.33.41%
NACON -1.06%7.46 Cours en temps réel.0.00%
NISSAN MOTOR CO., LTD. 3.58%503.2 Cours en clôture.-20.89%
ONXEO S.A. 3.24%0.765 Cours en temps réel.33.51%
PLASTIQUES DU VAL-DE-LOIRE 1.86%5.47 Cours en temps réel.-22.40%
PRINCIPIA BIOPHARMA INC. 0.10%100.05 Cours en clôture.82.64%
PRYSMIAN S.P.A. -0.08%25.99 Cours en différé.21.03%
RECTICEL 0.53%9.55 Cours en différé.14.32%
SAINT-GOBAIN 2.34%40.59 Cours en temps réel.8.66%
SAIPEM S.P.A. 8.45%2.169 Cours en différé.-54.09%
SANOFI 0.14%84.21 Cours en temps réel.-6.17%
SGS AG -1.77%2613 Cours en différé.0.34%
SIEMENS GAMESA RENEWABLE ENERGY, S.A. -1.83%27.39 Cours en différé.78.45%
TENCENT HOLDINGS LIMITED -0.34%584 Cours en clôture.55.48%
TIFFANY & CO. 0.02%131.51 Cours en différé.-1.66%
TOTAL SE 5.66%38.165 Cours en temps réel.-26.59%
TRIGANO 0.08%132.4 Cours en temps réel.40.60%
VOLKSWAGEN AG 3.93%156 Cours en différé.-14.83%
WALMART INC. 0.28%151.36 Cours en différé.27.00%
WAVESTONE -1.17%25.3 Cours en temps réel.-1.54%
X-FAB SILICON FOUNDRIES SE 1.77%4.315 Cours en temps réel.1.68%
ZUG ESTATES HOLDING AG 0.50%2000 Cours en différé.-14.59%
Réagir à cet article
VONMISES - Il y a 2 mois arrow option
Pas quand les poules auront des dents mais quand la hausse des prix ruinera les salariés, les fonctionnaires, les retraités et les épargnants déclenchant une crise politique mondiale...
  
  
Marie72 - Il y a 2 mois arrow option
On s'invente des histoires et on fait semblant d'y croire pour justifier un peu plus de hausse. Cette annonce n'est pas un game-changer puisque depuis maintenant 12 ans ( bien davantage pour le Japon) il est impossible à une des principales BC de remonter ses taux de manière durable. Qui doutait sérieusement que nous étions réentrés dans une période longue de taux ultra-bas avec la crise de la COVID et tout ce qu'elle implique notamment sur l'accroissement de l'endettement et donc le potentiel de croissance des économies ? Je crois que ce petit jeu des pseudo-annonces avec roulement de tambour est au contraire inquiétant et ne sert qu'à masquer la réalité.
1
  
  • Publier
    loader