Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Quarante Touaregs tués au Mali, les djihadistes montrés du doigt

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
28/04/2018 | 22:06

BAMAKO, 28 avril (Reuters) - Quarante Touaregs, en majorité de jeunes hommes, ont été tués ces derniers jours dans deux attaques dans la région de Ménaka, dans le nord du Mali à la frontière du Niger.

Le gouverneur de la région

Le gouverneur de Ménaka, Daouda Maïga, a précisé que les attaques avaient eu lieu vendredi à Awakassa et jeudi à Anderanboucane. Il a dit estimer que ces meurtres avaient sans doute pour objectif de provoquer un conflit ethnique entre Peuls et Touaregs.

Le maire de Ménaka, Nanout Kotia, a confirmé l'attaque.

Les groupes djihadistes sont considérés comme la principale menace au Sahel. Ils ont montré qu'ils pouvaient exploiter les tensions entre groupes ethniques pour semer la discorde, comme celles entre Touaregs et Peuls sur la question de l'accès à l'eau.

La branche saharienne de l'État islamique est active dans la région de Ménaka. Elle est dirigée par un arabophone nord-africain du nom d'Adnan Abou Walid al Sahraoui, mais la majorité de ses combattants sont Peuls.

"Les morts étaient pour la plupart des jeunes, pas de femmes ou d'enfants, surtout en âge de porter des armes", a déclaré le gouverneur Maïga.

Les victimes étaient pour beaucoup membres du Mouvement pour le salut de l'Azawad (MSA), organisation touarègue créée en septembre 2016.

"Le MSA combat les groupes islamistes, qui sont principalement composés de Peuls", a déclaré le gouverneur Maïga. "Donc, ces deux attaques étaient des représailles contre eux. Ils veulent transformer le conflit en quelque chose d'intercommunautaire." (Tiemoko Diallo Danielle Rouquié pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
21/02Trump et Erdogan discutent du retrait américain de Syrie
RE
21/02L'appli JOOM cible la France pour défier Amazon en Europe
RE
21/02Les profits des banques US ont totalisé 59,1 milliards de dollars au quatrième trimestre
RE
21/02L'euro se stabilise face au dollar, la livre hésite
AW
21/02La Fed d'Atlanta réduit sa prévision de croissance du T1 à 1,4%
RE
21/02Telecom Italia entend faire croître son bénéfice à partir de 2020
RE
21/02Reprise des discussions sur le commerce entre Chine et USA
RE
21/02TELECOMS-Telecom Italia entend faire croître son bénéfice à partir de 2020
RE
21/02Onze diplomates vénézuéliens ont fait défection aux Etats-Unis
RE
21/02Algérie-Bouteflika en Suisse pour des examens médicaux
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité