Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Raiffeisen fait amende honorable suite aux conclusions de la Finma

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
14/06/2018 | 08:10

Zurich (awp) - Raiffeisen reconnaît les manquements soulevés par l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) dans l'affaire Pierin Vincenz, l'ancien directeur général du groupe bancaire saint-gallois. L'établissement souligne avoir déjà ordonné une série de mesures qui vont dans le sens de celles demandées par la Finma, dont le renouvellement du conseil d'administration.

Le gendarme financier a publié jeudi les conclusions de la procédure d'examen approfondi ("enforcement") lancée en octobre 2017. Dans un communiqué distinct, la banque dit adhérer aux conclusions de l'autorité de surveillance.

Raiffeisen a ainsi "gravement violé l'obligation de supervision" et s'est "insuffisamment penchée sur les lacunes graves dans la gouvernance d'entreprise". "Nous allons veiller à ce que de tels manquements ne se reproduisent pas", affirme le vice-président Pascal Gantenbein, cité dans le communiqué.

Les mesures que la Finma appelle de ses voeux ont déjà été initiées il y a deux ans, assure la coopérative saint-galloise. Elles ont permis une réduction substantielle des conflits d'intérêt. La transformation de Raiffeisen en société anonyme est à l'étude.

Les cinq démissions annoncées ou effectives au conseil d'administration dans le sillage de l'affaire Vincenz constituent la preuve du renouvellement en cours au sein de cette instance. Deux nouveaux administrateurs seront proposés à l'élection lors de l'assemblée générale de samedi.

Ancien directeur de Raiffeisen entre 1999 et 2016, Pierin Vincenz est soupçonné de gestion déloyale et fait l'objet d'une procédure pénale. Il détenait plusieurs mandats auprès de conseils d'administration, notamment en tant que président (1999 à 2017) d'Aduno, détenu à plus de 25% par Raiffeisen.

fr/lk

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
07:49ERYTECH PHARMA : Machine arrière dans la leucémie aiguë lymphoblastique !
07:48ASIT BIOTECH : nouveau produit candidat identifié
CF
07:40GENKYOTEX : étend un accord de licence sur Vaxiclase
CF
07:35Roche bobois lance son introduction en bourse sur euronext paris
AN
07:35KALRAY : KALRAY DÉVOILE, AVEC LE LEADER DU STOCKAGE ET DES SERVEURS AIC, SES SOLUTIONS INTELLIGENTES NVME-oF À L’ISC 2018
AN
07:31BIOCORP : annonce le succès de son augmentation de capital d’un montant de 5 millions d’euros
BU
07:29ERYTECH : recentrage sur eryaspase dans les tumeurs solides
CF
07:25AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : LVMH, Trigano, Accor, Bayer, Rexel...
07:24ROCHE : résultats positifs avec Tecentriq contre une forme de cancer du poumon
AW
07:23Swiss Life s'empare de l'allemand Beos
AW
Dernières actualités "Sociétés"
Publicité