Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Raiffeisen fait amende honorable suite aux conclusions de la Finma

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
14/06/2018 | 08:10

Zurich (awp) - Raiffeisen reconnaît les manquements soulevés par l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) dans l'affaire Pierin Vincenz, l'ancien directeur général du groupe bancaire saint-gallois. L'établissement souligne avoir déjà ordonné une série de mesures qui vont dans le sens de celles demandées par la Finma, dont le renouvellement du conseil d'administration.

Le gendarme financier a publié jeudi les conclusions de la procédure d'examen approfondi ("enforcement") lancée en octobre 2017. Dans un communiqué distinct, la banque dit adhérer aux conclusions de l'autorité de surveillance.

Raiffeisen a ainsi "gravement violé l'obligation de supervision" et s'est "insuffisamment penchée sur les lacunes graves dans la gouvernance d'entreprise". "Nous allons veiller à ce que de tels manquements ne se reproduisent pas", affirme le vice-président Pascal Gantenbein, cité dans le communiqué.

Les mesures que la Finma appelle de ses voeux ont déjà été initiées il y a deux ans, assure la coopérative saint-galloise. Elles ont permis une réduction substantielle des conflits d'intérêt. La transformation de Raiffeisen en société anonyme est à l'étude.

Les cinq démissions annoncées ou effectives au conseil d'administration dans le sillage de l'affaire Vincenz constituent la preuve du renouvellement en cours au sein de cette instance. Deux nouveaux administrateurs seront proposés à l'élection lors de l'assemblée générale de samedi.

Ancien directeur de Raiffeisen entre 1999 et 2016, Pierin Vincenz est soupçonné de gestion déloyale et fait l'objet d'une procédure pénale. Il détenait plusieurs mandats auprès de conseils d'administration, notamment en tant que président (1999 à 2017) d'Aduno, détenu à plus de 25% par Raiffeisen.

fr/lk

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
14:37BANCO SANTANDER : La valeur du jour en Europe - BANCO SANTANDER recrute son directeur général, Andrea Orcel, chez UBS
AO
14:34MEDIA MARKT : formation et services pour contrer la concurrence
AW
14:33RYANAIR : lance une ligne entre Nantes et Naples
CF
14:32KB HOME : bat le consensus
AO
14:19INFOCLIP : Microsoft injecte des fonctionnalités IA à Dynamics 365
PU
14:19BNP PARIBAS :  Paribas et Cashforce concluent un partenariat pour proposer aux Trésoriers d'entreprise une solution de gestion de fonds de roulement et de prévision des flux de trésorerie
PU
14:09AIRBUS : l'A330-900 reçoit la certification EASA
CF
13:54INFOCLIP : SAP HANA facilite concrètement la transformation digitale
PU
13:45Des banques comme UBS et Credit Suisse face recul des bénéfices
AW
13:44PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE : pour rassurer vos salariés, communiquez !
PU
Dernières actualités "Sociétés"
Publicité