Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Résumé des principales informations économiques du jeudi 6 mai 2021

06/05/2021 | 17:20
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Zurich (awp) - Principales informations économiques de la journée:

IMMOBILIER: Le risque de bulle immobilière est resté au premier trimestre à des niveaux élevés, inférieurs toutefois au pic atteint l'été dernier. L'augmentation des prix de biens résidentiels a encore perturbé un marché passablement sous pression, selon les observations réalisées par les économistes d'UBS. L'indice de bulle immobilière calculé par le numéro un bancaire helvétique s'est fixé à 1,80 point, en légère augmentation par rapport au dernier partiel 2020 (1,73 point). La grande banque avait constaté une véritable envolée au troisième trimestre, à 2,01 points, un sommet jamais atteint depuis plus de cinq ans.

CONSOMMATION: Les consommateurs suisses effectuent de plus en plus leurs paiements par carte de crédit en raison de la pandémie. Par ailleurs, les transactions sans contact sont en passe de devenir la nouvelle norme, selon le Swiss Payment Monitor de la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) et l'Université de St-Gall. La carte de crédit représente aujourd'hui le moyen de paiement générant les plus importants volumes en Suisse. C'est par ce biais que les consommateurs règlent 24% de leurs dépenses, révèle l'étude menée fin 2020 auprès d'un échantillon représentatif de 1400 personnes, selon ses auteurs. Viennent ensuite la facture (22%), la carte de débit (21%) et l'argent liquide (13%).

BANQUES: Credit Suisse confirme sa volonté de réduire son exposition au risque après l'affaire Archegos, qui devrait lui coûter en tout et pour tout plus de 5 milliards de dollars. Des nouveaux frais liés ne sont pas exclus, a rappelé le numéro deux bancaire helvétique dans son rapport trimestriel. Le niveau des actifs pondérés au risque ainsi que le ratio d'endettement seront limités pour la banque d'affaires et à l'échelle du groupe, précise la banque aux deux voiles. Les seuils seront fixés par le conseil d'administration, qui collabore en la matière avec l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma).

BIOCHIMIE: Le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique Lonza va investir 850 millions de francs suisses dans la construction de deux nouvelles lignes de production cellulaire à Viège et à Portsmouth, aux Etats-Unis. Trois cents nouveaux emplois seront créés dans le Haut-Valais. Le groupe rhénan va créer des lignes de production cellulaire "à grande échelle" à Viège, où six bioréacteurs d'une capacité de 20'000 litres chacun seront placés dans une installation élargie de 27'500 m2.

BANQUES: Valiant a enregistré au 1er trimestre une bonne croissance des recettes dans son coeur de métier, les crédits, portés notamment par une hausse du volume d'affaires. Malgré une augmentation sensible des charges liée aux ouvertures de succursales, le groupe bancaire bernois a amélioré sa performance opérationnelle. Principale source des revenus, les opérations d'intérêt ont dégagé un résultat net de 79,8 millions de francs suisses, en hausse de 5,9% sur un an. Les nouvelles provisions pour défaillance de crédit ont atteint 3,6 millions de francs suisses, moins importantes que les quelque 4,9 millions du premier partiel 2020.

TÉLÉCOMS: Sunrise UPC enregistre un recul de 7,3% de son bénéfice opérationnel (Ebitda) ajusté à 281,6 millions de dollars (257,3 millions de francs suisses) au premier partiel de 2021. L'opérateur de télécommunications né du rachat de Sunrise par Liberty Global via sa filiale UPC estime que ces résultats sont conformes à ses attentes. Ce recul s'explique par un effet net de 11,1 millions de dollars (10,1 millions de francs suisses) sur les coûts, la perte de revenus liée à la fusion, la baisse des frais de programmation et d'interconnexion ainsi que la hausse des dépenses opérationnelles liées à la croissance, essentiellement dues à une augmentation des dépenses en marketing et des investissements dans le B2B.

TRANSPORT AÉRIEN: Confronté à un affaissement désormais considéré comme "structurel" de la demande pour le transport aérien, Swiss International Air Lines annonce un vaste plan de redimensionnement de sa flotte comme de ses effectifs. Jusqu'à 780 collaborateurs, occupant 650 équivalents plein temps, pourraient se voir signifier un licenciement, dont environ 400 parmi le personnel de cabine, 200 au sol, 120 pilotes et 60 techniciens. La restructuration doit déboucher sur la suppression de 1700 équivalents plein temps par rapport à 2019, correspondant à 20% des effectifs totaux.

ASSURANCES: L'assureur santé et accidents lucernois Concordia accuse un recul de 32,2% de son bénéfice net à 41,97 millions de francs suisses au terme de l'exercice 2020. Le volume de primes encaissées a grappillé 1,1% à 2,9 milliards de francs suisses, tandis que celui des prestations est resté pratiquement stable à 2,6 milliards (+0,1%).

SERVICES FINANCIERS: Valuu étend sa présence en Suisse romande. A cet effet, la filiale de Postfinance spécialisée dans le financement hypothécaire a entamé au début de l'année un partenariat avec le portail immobilier.ch, sur lequel elle publie désormais ses offres. Les visiteurs du site immobilier.ch verront apparaître les coûts mensuels estimés d'une hypothèque de Valuu pour tous les biens à vendre, a indiqué le bras financier de la Poste dans un communiqué. Les internautes intéressés pourront solliciter via la plateforme une offre contraignante pour le financement de la propriété désirée.

MARCHÉ DU TRAVAIL: Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont tombées sous la barre des 500'000 fin avril aux Etats-Unis, pour la première fois depuis la mise à l'arrêt brutale de l'économie américaine en mars 2020, a annoncé le département du Travail. Entre le 25 avril et le 1er mai, 498'000 Américains se sont inscrits pour recevoir une allocation chômage. Cela représente 92'000 personnes de moins que la semaine précédente, qui a finalement enregistré une hausse des demandes après révision des données (590'000 inscriptions au lieu des 553'000 initialement annoncées).

POLITIQUE MONÉTAIRE: La Banque d'Angleterre (BoE) a maintenu inchangé son taux directeur à 0,1%, un plancher historique. La banque centrale britannique a dopé sa prévision de croissance pour cette année à 7,25%, à la faveur d'une "activité plus forte qu'attendue". Elle a également maintenu son programme de rachat d'actifs à 895 milliards de livres. Lors de sa réunion de mercredi, le comité de politique monétaire "a jugé que la position actuelle sur la politique monétaire restait appropriée", a commenté la BoE, ajoutant que le comité avait voté "à l'unanimité pour maintenir le taux" à 0,1%.

CONJONCTURE: La croissance des commandes passées à l'industrie allemande s'est poursuivie en mars, avec une solide hausse de 3%, portée par la demande intérieure au moment où se rapproche l'horizon d'une sortie de crise. L'indicateur est en hausse pour le troisième mois consécutif, après une augmentation révisée à la hausse pour le mois de février, à 1,4% contre 1,2% annoncé précédemment, indique l'institut de statistique Destatis.

BANQUES: La banque néerlandaise ING a publié un bénéfice net pour le premier trimestre en hausse de 50% sur un an, à plus d'un milliard d'euros, dopé par la reprise économique. Porté par une augmentation des frais et une baisse des coûts du risque, le groupe bancaire, dont le siège est à Amsterdam, a affiché un résultat net de 1,005 milliard d'euros (1,1 milliard de francs suisses) sur les trois premiers mois de l'année, en hausse de 50% par rapport à la même période de 2020.

INDUSTRIE MINIÈRE: Le numéro un mondial de l'acier ArcelorMittal a réalisé son "meilleur trimestre de la décennie", de janvier à mars, bénéficiant de la reprise de l'activité industrielle après la crise sanitaire mondiale et des prix record de l'acier sur les marchés mondiaux. Illustration de la reprise, le groupe a aussi affiché une plus grande confiance sur la hausse de la consommation d'acier dans le monde cette année: elle devrait s'élever entre 4,5 et 5,5%, ou au-dessus, a indiqué le groupe dans un communiqué. En 2020, année de pandémie et d'arrêt de certains hauts fourneaux, la consommation d'acier mondiale avait reculé de 1%.

ALIMENTATION: Le numéro un mondial de la bière AB Inbev a annoncé la nomination d'un nouveau patron lors de ses résultats du premier trimestre, qui l'ont vu renouer avec un bénéfice net après la perte enregistrée l'an passé à la même époque. Le directeur général (CEO) du groupe belgo-brésilien, Carlos Brito, quittera ses fonctions le 1er juillet après quinze années à sa tête, pour être remplacé par Michel Doukeris, actuel président de la zone Amérique du nord.

AUTOMOBILES: Le groupe automobile Volkswagen a renoué au premier trimestre 2021 avec son rythme de croissance d'avant la pandémie, malgré la persistance de la crise sanitaire et "les effets légers" de la pénurie de puces électroniques, qui devraient être "plus significatifs" au deuxième trimestre. Le constructeur allemand fait état d'un bénéfice net de 3,4 milliards d'euros (3,7 milliards de francs suisses), et d'un résultat opérationnel de 4,8 milliards.

SERVICES FINANCIERS: Le groupe bancaire Société Générale a annoncé avoir dégagé un bénéfice net de 814 millions d'euros (893,1 millions de francs suisses) sur les trois premiers mois de l'année, après un premier trimestre 2020 dans le rouge, grâce à un dynamisme dans tous les métiers. Le produit net bancaire, lui, a progressé de 20,8% sur un an, à 6,25 milliards (+25,2% à périmètre et taux de change constant).

CHIMIE: Le groupe de chimie de spécialités Arkema, qui a enregistré une hausse de 59% de son bénéfice net au premier trimestre 2021 à 124 millions d'euros (136 millions de francs suisses), a relevé "sensiblement" ses objectifs pour l'année. Porté par un marché "en nette amélioration", dans la continuation de la reprise constatée en fin d'année dernière, le groupe se dit "confiant dans sa dynamique de développement", selon un communiqué.

BANQUES: La deuxième banque italienne UniCredit est revenue dans le vert au premier trimestre, avec un bénéfice net de 887 millions d'euros (973,1 millions de francs suisses), malgré un contexte économique toujours perturbé par la pandémie de coronavirus. Ce résultat est largement supérieur au consensus des analystes fourni par la banque, qui tablait sur un bénéfice de 396 millions d'euros. Au premier trimestre 2020, la banque avait subi une perte nette abyssale de 2,7 milliards d'euros.

TRANSPORT AÉRIEN: Air France-KLM a subi une nouvelle lourde perte de 1,5 milliard d'euros (1,6 milliard de francs suisses) au premier trimestre, dans un "environnement toujours difficile" pour le secteur aérien accablé par la crise sanitaire, a annoncé jeudi le groupe franco-néerlandais. Les restrictions persistantes aux déplacements ont eu pour conséquence une chute de 73,4% du nombre de passagers et de 57% du chiffre d'affaires par rapport au premier trimestre 2020, et le début du second trimestre "ne montre pas d'amélioration notable" de l'activité, a indiqué le directeur financier, Frédéric Gagey lors d'une conférence de presse téléphonique. Il a espéré un "redémarrage" au cours de l'été.

awp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIR FRANCE-KLM 1.06%4.654 Cours en temps réel.-9.10%
ARCELORMITTAL 2.23%27.3 Cours en temps réel.44.60%
ARKEMA 0.51%108.15 Cours en temps réel.15.67%
AUSTRALIAN DOLLAR / BRITISH POUND (AUD/GBP) -0.16%0.5457 Cours en différé.-2.78%
CANADIAN DOLLAR / BRITISH POUND (CAD/GBP) 0.00%0.583124 Cours en différé.1.41%
CREDIT SUISSE GROUP AG 0.08%9.602 Cours en différé.-15.77%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) -0.10%0.85812 Cours en différé.-3.84%
GOLD 0.00%1876.6 Cours en différé.0.02%
INDIAN RUPEE / BRITISH POUND (INR/GBP) 0.00%0.009678 Cours en différé.-3.66%
LIBERTY GLOBAL PLC -0.75%27.83 Cours en différé.14.91%
SILVER -0.03%27.88 Cours en différé.6.14%
US DOLLAR / BRITISH POUND (USD/GBP) 0.00%0.708938 Cours en différé.-3.49%
VALIANT HOLDING AG 2.07%93.6 Cours en différé.8.21%
VOLKSWAGEN AG 1.41%233.3 Cours en différé.53.06%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
19:33La france annonce 3.972 nouveaux cas de coronavirus
RE
19:15France-30 millions de personnes ont reçu une première injection de vaccin
RE
18:59La france annonce que 2.110 patients sont en reanimation en raison du covid-19, en baisse de 53
RE
18:58L'UE souhaite exporter 700 millions de doses de vaccins d'ici fin 2021
RE
18:58La france annonce que 83.944 personnes sont décédées a l'hopital en raison du coronavirus, un chiffre en hausse de 34
RE
18:57La france annonce que 30,14 millions de personnes ont recu une première dose de vaccin contre le covid-19
RE
18:37Une semaine d'arrêt de travail décrétée à Moscou pour contrer l'épidémie
RE
17:44France-30 millions de personnes ont reçu une première injection de vaccin
RE
17:44La cible des 30 millions de personnes ayant reçu une première injection a été atteinte, annonce jean castex
RE
17:39Coronavirus/GB-Johnson dit sa "grave inquiétude" face au variant Delta
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"