Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Résumé des principales informations économiques du mardi 10 mars 2020

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
10/03/2020 | 17:05

Zurich (awp) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats/awp:

POLITIQUE MONÉTAIRE: Une baisse des taux d'intérêt par la Banque nationale suisse (BNS) paraît de plus en plus probable aux yeux de certains analystes, alors que le coronavirus frappe de plein fouet l'économie mondiale et que les banques centrales sont appelées à la rescousse. Après la chute spectaculaire lundi des marchés, entraînés à la baisse par la propagation du Covid-19 et une guerre des prix du pétrole lancée par l'Arabie saoudite, les intervenants sont en alerte. Baromètre de ces tensions, la monnaie suisse est passée la veille sous la barre des 1,06 franc pour un euro, un niveau inédit depuis 2015.

CONSTRUCTION: Christian Buhl, directeur général de Geberit, a été très clair: le coronavirus n'a pas généré de situation de détresse au sein groupe et il reste confiant pour 2020, persuadé que le domaine de la construction affiche une meilleure résistance aux aléas de la conjoncture que les autres secteurs économiques. Même si la production dans les deux usines chinoises a été marquée par une interruption pendant deux semaines, elle devrait retrouver son plein régime à partir de mi-mars. En Suisse, la fabrication de "Mera" (douche/WC) a été temporairement suspendue parce qu'un sous-traitant n'a pas pu livrer en raison de problèmes rencontrés en Chine.

TRANSPORT AÉRIEN: L'aéroport de Zurich fait les frais de l'épidémie de coronavirus qui sévit actuellement et a mis un coup d'arrêt à l'envie de voyager des Suisses. Flughafen Zurich a cependant le dos solide, après une robuste année 2019. Alors que l'épidémie de Covid-19 s'étend en Suisse, où la maladie a fait un troisième mort, l'exploitant du tarmac zurichois a subi début mars une chute de 20% du nombre de passagers, a indiqué le directeur général Stephan Widrig lors d'une conférence de presse.

MÉDIAS: Etoffant ses revenus en dépit de la poursuite du repli des recettes publicitaires, TX Group n'en a pas moins vu sa rentabilité chuter l'an dernier. Le groupe de médias zurichois, qui contrôle notamment l'éditeur Tamedia, a dégagé un bénéfice net de 97,8 millions de francs suisses, soit près d'un quart de moins (-24,5%) qu'un an auparavant. Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) s'est pour sa part contracté encore plus vigoureusement soit de près de moitié (-46,5%) à 70,4 millions de francs suisses, indique le groupe établi à Zurich. La marge correspondante a dégringolé à 6,5%, contre 13% douze mois auparavant.

CORONAVIRUS: Swiss, qui a supprimé des dessertes de plusieurs zones touchées par le coronavirus, gèle désormais les embauches pour les postes administratifs. En janvier, la filiale helvétique de Lufthansa assurait vouloir engager 1000 personnes. "Nous examinons actuellement si cela s'appliquera aussi aux domaines opérationnels", a expliqué un porte-parole de Swiss à AWP, suite à un article paru la veille sur le portail en ligne Travelnews.ch.

PHARMA: L'exploitant de pharmacies et grossiste en produits thérapeutiques Galenica a accusé l'an dernier un tassement de son bénéfice net, largement attribué à des effets non récurrents. Le groupe bernois revendique néanmoins une solide performance opérationnelle et assoit ses ambitions pour 2020 notamment sur une explosion de la demande en produits de protection contre les virus. Le bénéfice net s'est établi à 125,3 millions de francs suisses. Hors effets liés aux provisions pour impôts différés, normes comptables ou à la prévoyance professionnelle, la rentabilité nette aurait progressé de 7,7% à 134,2 millions de francs suisses, assure le groupe bernois dans son compte-rendu.

PROMOTION ÉCONOMIQUE: Protectionnisme, litiges commerciaux ou Brexit, les incertitudes pesant sur la conjoncture mondiale ont représenté en 2019 autant d'obstacles à l'implantation d'entreprises étrangères en Suisse occidentale. La plateforme de promotion économique Greater Geneva Bern area (GGBa), créée il y a dix ans, doit désormais composer avec l'épidémie de coronavirus, une nouvelle menace qu'elle aborde cependant sans trop de craintes. "L'incertitude devient la nouvelle certitude", explique à AWP Thomas Bohn, directeur de la GGBa. L'association a épinglé l'année dernière 79 nouvelles implantations d'entreprises à son tableau de chasse avec la promesse de 620 emplois dans un délai de trois ans, nettement moins qu'en 2018 avec respectivement 92 et 712.

BANQUES: JP Morgan compte transférer au maximum 140 emplois de Suisse vers d'autres sites stratégiques de l'entreprise à l'étranger, a indiqué un porte-parole de l'établissement à AWP, confirmant des rumeurs relayées la veille par le site d'informations financières Finews. "Ce qui est important, c'est que nous ne nous attendons pas à 140 licenciements", a précisé le porte-parole. Les changements concernent uniquement les activités de banque privée de JP Morgan en Suisse.

BANQUES: Un employé de la banque EFG International à Lugano a été testé positif au nouveau coronavirus, a indiqué l'établissement. Le gestionnaire de fortune, dont le siège est basé à Zurich, a immédiatement pris des "mesures de précaution". Les locaux de la banque ont été fermés, nettoyés et désinfectés. Les personnes en contact avec l'employé infecté ont été priées de travailler à domicile, a précisé EFG International dans un communiqué.

CONJONCTURE: L'inflation en Chine a connu en février son plus haut niveau sur un an depuis au moins huit ans, chauffée par la forte envolée des prix alimentaires en pleine épidémie de coronavirus, qui paralyse le pays. Les prix à la consommation ont bondi de 5,2% le mois dernier sur un an, après une progression de 5,4% en janvier, a indiqué le Bureau national des statistiques (BNS).

awp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.43%0.90073 Cours en différé.6.62%
LONDON BRENT OIL -1.15%42.26939 Cours en différé.-34.98%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
13:09Le ministre de la Santé britannique salue le comportement responsable des Anglais
RE
12:22La Grèce n'acceptera pas un plan de relance européen "sous conditions"
RE
11:46ALLEMAGNE : Le ministre de l'économie prévoit la reprise dès octobre
RE
11:44Frappes aériennes en Libye visant une base où la Turquie comptait s'installer
RE
10:45Revue de presse du dimanche 5 juillet 2020
AW
10:21Plus de 680.000 contaminations au coronavirus en Russie
RE
10:12Les ouvrages des militants pro-démocratie retirés des bibliothèques à Hong Kong
RE
09:27Le rappeur Kanye West veut se présenter aux élections présidentielles américaines
RE
08:15La Grèce n'acceptera pas un plan de relance européen "sous conditions"
RE
06:35Le Japon se prépare à de nouvelles pluies dans le sud
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"