Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Résumé des principales informations économiques du mardi 31 août

31/08/2021 | 17:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Zurich (awp) - Principales informations économiques de la journée:

CONJONCTURE: Les salaires sont attendus en baisse de 0,8% en 2021, selon les estimations de l'Office fédéral de la statistique (OFS) et basées sur les données du premier semestre de l'année en cours. Les données du premier trimestre laissaient encore espérer une hausse de 0,5% des salaires bruts en 2021. L'indice suisse des salaires est un indicateur annuel de l'évolution du salaire brut y compris le treizième mois. L'indicateur annuel définitif pour l'année 2021 sera publié en avril 2022.

IMPLANTATION D'ENTREPRISES: A l'exception du canton de Genève, les régions romandes ne se démarquent pas en termes de compétitivité économique. Zoug et Bâle dominent toujours de la tête et des épaules le classement de la "qualité de la localisation" publié par Credit Suisse. Zoug a consolidé sa première place grâce à la réduction temporaire du taux d'imposition cantonal adoptée dans les urnes en mars dernier, une mesure destinée à limiter l'impact du coronavirus sur la population et les entreprises. La ristourne fiscale concernera les années 2021 à 2023.

BANQUES: Les banques opérant en Suisse ont généré de solides résultats l'année dernière, malgré l'éclatement de la pandémie de Covid-19. Le résultat consolidé des 243 établissements répartis aux quatre coins de la Confédération s'est inscrit à 69,9 milliards de francs suisses, en hausse de 5,8% par rapport à 2019, selon l'Association suisse des banquiers (ASB). Cette progression est à mettre au crédit essentiellement des activités de négoce (+46,7%) portées par la volatilité accrue des marchés, ainsi qu'au regain d'activité qu'elle a entraîné de la part de la clientèle. Les opérations sur intérêts (-0,9%) au contraire ont perdu du terrain, plombées par la persistance du contexte des taux d'intérêts bas.

BANQUES: Le processus de consolidation des banques s'est intensifié avec la crise pandémique et demeurera élevé à l'avenir, alors que l'écart entre les établissements privés de grande taille et les plus petits se creuse encore plus. Les premiers tirent bien leur épingle du jeu, tandis que les seconds continuent de souffrir. Une étude menée conjointement par KPMG et l'Université de Saint-Gall (HSG) montre que le nombre de banques privées en Suisse s'est contracté de 101 à 99 l'année dernière. Lorsque les transactions de fusions et acquisitions déjà annoncées se concrétiseront, leur nombre va encore baisser pour se fixer à 93 instituts.

REMONTÉES MÉCANIQUES: L'exploitant de remontées mécaniques Jungfraubahn a pâti au premier semestre d'une saison de ski encore affectée par les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 mais également des aléas de la météo. Les chiffres intermédiaires restent déficitaires. La société oberlandaise a subi une perte nette semestrielle de 9,8 millions de francs suisses, à comparer au débours de 11,5 millions des six premiers mois de 2020. Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) a grimpé de 77% à 10,5 millions de francs suisses.

MÉDIAS: TX Group, La Mobilière, Ringier et General Atlantic ont créé une coentreprise dans l'immobilier, les véhicules, les services financiers et les places de marché. L'éditeur diversifié zurichois contrôlera 31% du capital-actions, Ringier et la Mobilière 29,5% chacun et General Atlantic 10%. A terme, la nouvelle entité a pour objectif d'entrer en Bourse. Par ailleurs, TX Group a renoué avec la rentabilité au premier semestre grâce à la reprise économique, la croissance des offres numériques et une gestion particulièrement stricte des coûts. La situation sur le marché de la publicité et du placement est en revanche restée tendue, mais ce segment devrait rebondir au deuxième semestre.

ENERGIE: Romande Energie va relever ses tarifs entre 0,9% et 1,2% en 2022 pour les clients ménages et les petites entreprises. Parallèlement, le groupe énergétique morgien va augmenter le prix de reprise pour les installations d'énergies renouvelables. L'année prochaine devrait voir les coûts d'acheminement augmenter, "notamment en raison de l'augmentation des coûts de transport payés à la société nationale Swissgrid, ainsi qu'aux coûts engendrés par les compteurs intelligents déployés dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050".

AÉRONAUTIQUE: Ruag International a renoué avec les chiffres noirs au premier semestre et vu son carnet de commandes gonfler, grâce à ses activités dans les munitions et l'aérospatiale. Les ventes se sont stabilisées à 575 millions de francs suisses sur les six premiers mois de l'année. De nouveaux contrats ont été signés dans la division Space, alors que les munitions de petit calibre d'Ammotec ont bénéficié d'un essor du marché américain de la chasse et du sport. En tout, 84% des ventes ont été réalisées en dehors de la Suisse.

ALIMENTATION: Le groupe Hochdorf, lourdement endetté, a décidé une vaste restructuration. Le fabricant de produit alimentaires va regrouper ses activités de production à Sulgen en Thurgovie, supprimant au passage 120 emplois sur son site historique lucernois de Hochdorf. Le groupe a lancé "une vaste démarche de restructuration après avoir examiné les options de stratégie financière visant à stabiliser le bilan et soutenir le développement durable de l'entreprise".

CONJONCTURE: Le taux d'inflation annuel en zone euro a bondi en août à 3%, au plus haut depuis près de 10 ans. Il a nettement dépassé l'objectif de 2% de la Banque centrale européenne (BCE), alors que la hausse des prix à la consommation inquiète les investisseurs. L'inflation en zone euro avait déjà augmenté en juillet à 2,2%, après 1,9% en juin. Les tensions récentes sur les prix font craindre aux marchés financiers une remontée des taux d'intérêt. Mais la Banque centrale européenne (BCE), tout comme la Fed, son homologue américaine, jugent le phénomène "temporaire".

CONJONCTURE: Le produit intérieur brut (PIB) de la France a augmenté de 1,1% au deuxième trimestre. L'Institut des statistiques a ainsi revu à la hausse son estimation initiale pour le deuxième trimestre, qui était de 0,9%, après un premier trimestre stable. L'acquis de croissance pour l'année 2021, à savoir le niveau qu'elle atteindrait pour l'ensemble de l'année si elle était nulle aux troisième et quatrième trimestres, est de 4,8%, a précisé l'Insee. L'Insee et le gouvernement tablent pour 2021 sur une croissance de 6%. En 2020, le PIB français avait connu un recul historique de 8% à cause de la pandémie.

CONJONCTURE: L'activité manufacturière en Chine est tombée en août à son plus bas niveau depuis le début de la pandémie en raison d'une dégradation des conditions sanitaires et d'intempéries dévastatrices. L'indice des directeurs d'achats (PMI) s'est établi en août à 50,1 points contre 50,4 le mois précédent, a annoncé le Bureau national des statistiques (BNS).

BANQUES: Les grandes banques publiques chinoises ont dégagé des bénéfices en forte hausse au premier semestre. Leurs profits ont été galvanisés par la reprise économique en Chine après une année 2020 noire pour cause de pandémie. L'an dernier à cette période, les principaux établissements bancaires du pays rapportaient les pires performances semestrielles en une décennie, plombés par l'épidémie de Covid-19 qui avait fait gonfler les créances douteuses. En dépit de foyers de contamination sporadiques, la Chine a retrouvé fin 2020 un niveau d'activité prépandémique.

CONJONCTURE: La production industrielle au Japon a rechuté en juillet de 1,5% sur un mois, reflétant l'impact sur le secteur de la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui continue de perturber l'industrie, notamment automobile. Les analystes du consensus Bloomberg s'attendaient à une baisse plus forte (-2,5%), après un rebond de 6,5% en juin qui succédait lui-même à un plongeon de 6,5% en mai, le plus important depuis un an.

ENERGIE: Le géant américain Google va investir un milliard d'euros (un peu plus d'un milliard de francs suisses) "d'ici 2030" en Allemagne dans des infrastructures de cloud et les énergies renouvelables nécessaires à leur fonctionnement.

TRANSPORT: La compagnie irlandaise low-cost Ryanair a renoué avec les bénéfices en juillet et août au plus fort de la saison estivale mais s'attend à "un hiver difficile", a déclaré à l'AFP son patron Michael O'Leary en marge d'une conférence de presse à Londres. "La reprise a été très forte pendant le pic de la saison estivale mais cet hiver sera difficile. Nous essayons de restaurer notre trafic pré-Covid mais cela ne peut être fait qu'à des prix plus faibles (...). Je ne pense pas que nous gagnerons de l'argent cet hiver mais nous n'en perdrons pas beaucoup".

TRANSPORT AÉRIEN: Sortie d'une procédure de sauvegarde en mai, Norwegian Air Shuttle a fait état d'une amélioration de ses résultats semestriels. L'activité de la compagnie à bas coûts redécolle à mesure que la vaccination progresse et que les voyages reprennent. Au premier semestre, Norwegian a dégagé un bénéfice net de 1,6 milliard de couronnes (170 millions de francs suisses), reflet d'un gain financier découlant de sa restructuration, après une perte de 5,4 milliards de couronnes sur les six premiers mois de 2020.

CHIMIE: Le groupe de chimie français Arkema a annoncé le rachat des activités "Adhésifs de performance" du groupe Ashland. La transaction valorise la firme américaine à quelque 1,65 milliard de dollars" (1,49 milliard de francs suisses. Cette opération réalisée par Bostik, filiale d'Arkema, numéro trois mondial des adhésifs industriels, s'inscrit dans une stratégie de recentrage sur les matériaux de spécialités du groupe chimique français. Le rachat devrait être effectif "d'ici quatre à huit mois".

awp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. 0.29%2863.825 Cours en différé.62.93%
ARKEMA -0.09%114.75 Cours en temps réel.22.83%
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) 0.68%0.64261 Cours en différé.1.64%
AUSTRALIAN DOLLAR / SWISS FRANC (AUD/CHF) 0.80%0.69026 Cours en différé.0.71%
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) 0.96%0.74821 Cours en différé.-3.52%
BRITISH POUND / EURO (GBP/EUR) 0.29%1.18611 Cours en différé.6.05%
BRITISH POUND / SWISS FRANC (GBP/CHF) 0.42%1.27378 Cours en différé.5.12%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) 0.53%1.38076 Cours en différé.0.63%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) -0.08%0.695415 Cours en différé.8.27%
CANADIAN DOLLAR / SWISS FRANC (CAD/CHF) 0.05%0.74667 Cours en différé.7.44%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.12%0.80936 Cours en différé.2.87%
CHINESE YUAN RENMINBI / SWISS FRANC (CNY/CHF) 0.61%0.144566 Cours en différé.5.79%
CREDIT SUISSE GROUP AG 1.14%9.786 Cours en différé.-15.12%
DANISH KRONE / SWISS FRANC (DKK/CHF) -0.21%14.384 Cours en différé.-0.56%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.24%1.1641 Cours en différé.-5.06%
HONGKONG-DOLLAR / SWISS FRANC (HKD/CHF) -0.08%11.863 Cours en différé.3.99%
INDIAN RUPEE / EURO (INR/EUR) -0.01%0.011448 Cours en différé.2.54%
INDIAN RUPEE / SWISS FRANC (INR/CHF) 0.02%0.012288 Cours en différé.1.58%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) 0.14%0.013319 Cours en différé.-2.64%
JAPANESE YEN / SWISS FRANC (JPY/CHF) -0.10%0.8062 Cours en différé.-5.89%
JUNGFRAUBAHN HOLDING AG -1.79%142.4 Cours en différé.5.69%
NEW ZEALAND DOLLAR / SWISS FRANC (NZD/CHF) 1.00%0.66126 Cours en différé.2.95%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) 1.14%0.7168 Cours en différé.-1.34%
NORWEGIAN AIR SHUTTLE ASA -0.66%10 Cours en temps réel.-75.21%
ROMANDE ENERGIE HOLDING SA 0.00%1310 Cours en différé.15.93%
RUSSIAN ROUBLE / SWISS FRANC (RUB/CHF) 0.40%0.013025 Cours en différé.8.72%
RYANAIR HOLDINGS PLC -2.25%16.325 Cours en temps réel.2.74%
SINGAPORE-DOLLAR / SWISS FRANC (SGD/CHF) 0.25%0.6862 Cours en différé.2.26%
SWEDISH KRONA / SWISS FRANC (SEK/CHF) 0.42%0.107132 Cours en différé.-0.36%
TX GROUP AG -1.25%158.6 Cours en différé.126.84%
US DOLLAR / EURO (USD/EUR) -0.24%0.859033 Cours en différé.5.34%
US DOLLAR / SWISS FRANC (USD/CHF) -0.11%0.92252 Cours en différé.4.37%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
20:18La société russe Gazprom prévoit des ventes record en 2021 et met en place un fonds de risque.
ZR
20:00La croissance des ventes de Gucci ralentit fortement au troisième trimestre et ne répond pas aux prévisions.
ZR
19:26Quasi doublement des forces polonaises à la frontière biélorusse
RE
19:15Birmanie-Des prisonniers amnistiés de nouveau arrêtés, disent des activistes
RE
19:15DEVISES : le 'Dollar Index' lâche -0,2% à 93,75, E/$ -0,25%
CF
19:14Le bitcoin s'approche de son plus haut niveau avant la cotation de l'ETF.
ZR
19:13La france annonce 5.934 nouveaux cas de coronavirus
RE
19:02Halliburton affiche un bénéfice au troisième trimestre, la hausse des prix du pétrole alimentant la demande de forage
ZR
18:59Les actionnaires de Morrisons soutiennent la reprise de 10 milliards de dollars par CD&R
ZR
18:57L'UE exhorte la Tunisie à rétablir les travaux du Parlement
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"