Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Rogers dit que le bureau antitrust du Canada doit accélérer l'audience sur les fusions et acquisitions de Shaw

04/08/2022 | 19:47
FILE PHOTO: The headquarters of Rogers Communications Inc. is seen in Toronto

Rogers Communications a déclaré jeudi que le commissaire à la concurrence du Canada a une "obligation légale" d'accélérer l'audience sur l'acquisition proposée de Shaw Communications Inc. par la société.

Il n'y a aucune raison impérieuse de changer les dates qui ont été convenues par les parties, a déclaré Rogers.

Rogers a fait ces commentaires dans le cadre d'une objection formelle déposée auprès du tribunal de la concurrence, qui a rejeté la demande du commissaire à la concurrence de disposer d'un délai supplémentaire pour enquêter sur la vente de Freedom Mobile à Quebecor Inc.

L'agence antitrust a bloqué l'acquisition de Shaw par Rogers pour 20 milliards de dollars canadiens (15,5 milliards de dollars), affirmant qu'elle réduirait la concurrence sur le marché concentré des télécommunications au Canada, où les clients paient des factures parmi les plus élevées.

Rogers a proposé la vente de Freedom Mobile comme moyen d'apaiser les préoccupations en matière de concurrence.

L'autorité antitrust a demandé une prolongation d'au moins six semaines de la procédure de fusion pour examiner si la vente de Freedom Mobile maintiendra la concurrence sur le marché canadien des télécommunications. Le tribunal entendra cette semaine les arguments de toutes les parties concernées sur la prolongation du calendrier des audiences.

Pour un article sur les prochaines étapes de l'audience Rogers-Shaw.

Les avocats de Rogers avaient envoyé une lettre au tribunal en juillet pour s'opposer à la demande de prolongation, mais le dépôt de jeudi développe leurs arguments.

Les actions de Shaw Communications se négociaient en hausse de 0,6 % à 34,93 $CAN, soit un escompte de 13,8 % par rapport au prix proposé par Rogers. Rogers se négociait en hausse de 0,1 % à 57,30, tandis que l'indice de référence des actions canadiennes était stable.

(1 $ = 1,2868 dollar canadien)


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
QUEBECOR INC. 0.31%25.49 Cours en différé.-12.20%
ROGERS COMMUNICATIONS INC. 0.23%53.21 Cours en différé.-10.38%
SHAW COMMUNICATIONS INC. -0.03%33.72 Cours en différé.-12.19%
Dernières actualités "Economie & Forex"
19:04Ukraine: La France condamne les annexions russes, "se tient aux côtés" de Kyiv
RE
19:02Marchés: rebond en Europe, Wall Street contrariée par l'inflation
AW
18:49Brésil: nouveau recul du chômage à la veille de la présidentielle
AW
18:47Le Nasdaq stimulé par Tesla, mais les inquiétudes concernant la hausse des taux persistent.
ZR
18:46La récolte de blé américaine est inférieure aux prévisions ; les prix remontent
ZR
18:40La demande américaine de pétrole brut et de produits pétroliers a diminué en juillet - EIA
ZR
18:25Les États-Unis prolongent l'allègement de la dette du Pakistan après les inondations
ZR
18:22La france se tient aux côtés de l’ukraine pour faire face à l’ag…
RE
18:21Emmanuel macron condamne fermement l’annexion illégale par la ru…
RE
18:19La société brésilienne Boa Vista attend la baisse des prix pour réaliser davantage d'opérations de fusion et d'acquisition, déclare son PDG.
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"