Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Si t'as de la tech, t'as raté ta vie

09/03/2021 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
3
Recevoir par email

Quand le CAC40 gagne 2% pendant que le Nasdaq perd 3%, c'est qu'il se passe quelque chose d'original sur les marchés. C'est exactement le scénario qui s'est produit la veille, avec une poursuite de la purge dans le secteur technologique, qui catapulte l'indice préféré des investisseurs dans la catégorie des grands perdants du début 2021. Pendant ce temps, le reste de la cote progresse, même si la disgrâce technologique masque un peu le mouvement aux Etats-Unis.

Tout le monde a pris sa petite cartouche hier sur le Nasdaq, où Apple a perdu 4% et Tesla près de 6%. Même le roc Microsoft a fini par abandonner 1,8%. Pour échapper à la purge technologique, il fallait s'appeler ASML (pénurie de semiconducteurs), Cisco (réseaux, mal valorisés) ou être un opérateur télécom. Le marché dézingue tous azimuts ses anciens chouchous, en particulier ceux dont il n'arrive plus à comprendre pourquoi ils étaient si généreusement valorisés.

La chute de près de 3% du Nasdaq 100 contraste avec les gains de 0,97% du vénérable Dow Jones, un peu comme un bras d'honneur du papy au jeune crétin. Le S&P500 a, lui, le derrière entre deux chaises : d'un côté il est lesté par ses plus grosses capitalisations qui sont les mêmes que celles du Nasdaq, donc des technologiques bien connues, et de l'autre, il est soutenu par… tout le reste de la cote. En effet, l'indice large américain a perdu 0,54% hier mais tous les secteurs hormis la technologie ont progressé (bon, en réalité, la santé a un peu baissé aussi, mais ça rendait mon cliché un peu moins choc).

C'est probablement le bon moment pour ressortir les indices équipondérés des cartons poussiéreux où la domination des mégacapitalisations les avaient cantonnés. Vous l'ignorez peut-être, mais il existe une telle déclinaison de la plupart des indices. Pour faire simple en prenant pour exemple le S&P500, chaque valeur de l'indice équipondéré pèse 0,2% quelle que soit sa capitalisation. Et non 6% pour Apple et 0,01% pour Xerox Holdings, actuel petit poucet du S&P500. Hier, le S&P500 Equal Weigthed a gagné 0,66% alors que le S&P500 classique a perdu 0,54%. C'est une autre façon de dire que les très grosses capitalisations technologiques, qui contribuaient largement à la performance dans indices depuis plusieurs mois (plusieurs années même en fait), sont en train de peser sur les parcours boursiers. Depuis le 1er janvier, le S&P500 classique a gagné 1,7% et le S&P 500 équipondéré que je viens de présenter s'adjuge 7,8%.

Pour votre gouverne, il existe aussi une version équipondérée du CAC40, mais les décalages de performance sont moins probants car l'indice parisien contient une poche technologique plus petite. Ceci dit, à une certaine époque, le quatuor LVMH / L'Oréal / Kering / Hermès a joué le rôle des Apple, Microsoft, Alphabet et Amazon.

Ce qu'il faut retenir, c'est que la rotation sectorielle s'est emballée et qu'elle affiche les mêmes excès à la baisse qu'à la hausse. Pour l'instant, les investisseurs sabrent sans discernement tout ce qui est connecté de près ou de loin à un réseau. Mais il y a du bon grain et de l'ivraie dans le compartiment technologique et les dossiers affichant une valorisation correcte n'ont pas vraiment de raison de payer pour les autres. Ils constituent des investissements de long terme solides, ce que le marché reconnaîtra une fois la période de chasse aux sorcières terminée. Quant au reste de la cote, il se porte bien, merci pour lui. Il n'y a qu'à voir la belle santé des indices européens pour s'en persuader. Je n'ai pas l'impression que le marché "vend" le plan de relance américain de Joe Biden, qui devrait être définitivement entériné mercredi ou jeudi. Mais il vend en revanche quelques excès.

En parallèle et pour terminer, les autorités chinoises ont l'air de s'alarmer de la purge en cours sur leurs places boursières domestiques. Pékin a intimé aux fonds d'investissement qu'il contrôle d'acheter des actions d'entreprises chinoises en bourse, ce qui a permis de renverser une situation encore mal embarquée ce matin. Tokyo a gagné 0,99% à la clôture.

Le CAC40 démarre la séance là où on l'avait laissé la veille, autour de 5905 points.

Les temps forts économiques du jour

Le PIB européen du 4e trimestre sera dévoilé à 11h00. Ce matin, le Japon a révisé en légère baisse son rythme de croissance du T4.

La pression reste forte sur l'euro, à 1,1857 USD. L'once d'or plie à 1687 USD. Le pétrole rebondit aujourd'hui, après avoir nettement reculé hier, avec un Brent à 68,80 USD et un WTI à 65,50 USD. La dette américaine affiche un rendement de 1,57 % sur 10 ans. Le Bitcoin accroche les 54 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • AIB Group : AlphaValue passe de vendre à alléger en visant 1,85 EUR.
  • Arkema : Stifel passe de conserver à acheter en visant 116 EUR.
  • Aston Martin : HSBC passe de conserver à acheter en visant 2750 GBp.
  • Bank of Ireland : AlphaValue passe de vendre à achat en visant 4,39 EUR.
  • Computacenter : Morgan Stanley démarre le suivi à pondération en ligne en visant 2300 GBp.
  • Eco Animal Health : Investec démarre le suivi à l'achat en visant 460 GBp.
  • Games Workshop : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 12 400 à 12 450 GBp.
  • Gurit : Baader Helvea passe d'alléger à acheter en visant 2750 CHF.
  • Hennes & Mauritz : UBS passe de neutre à achat.
  • Industria de Diseno Textil (Inditex) : UBS passe d'achat à neutre.
  • InPost : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 21 EUR. J.P. Morgan démarre le suivi à surpondérer en visant 25 EUR.
  • Kuehne + Nagel : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 165 à 195 CHF.
  • La Française des Jeux : AlphaValue passe d'alléger à accumuler en visant 44,40 EUR.
  • Lindt : UBS relève son objectif de cours de 97 000 à 100 000 CHF.
  • Orsted : HSBC passe de conserver à acheter en visant 1140 DKK.
  • Pearson : Société Générale passe d'acheter à conserver en visant 865 GBp.
  • Prudential Plc : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 1450 à 1750 GBp.
  • Reckitt Benckiser : Bernstein reste à performance de marché avec un objectif de cours réduit de 6800 à 6400 GBp.
  • Siemens Energy : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 28 à 37 EUR.
  • Sixt : Baader Helvea passe d'accumuler à alléger en visant 100 EUR.
  • SKF : Jefferies reste à sousperformance avec un objectif de cours relevé de 149 à 182 SEK.
  • Synthomer : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 545 à 565 GBp.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des sociétés

  • Elis : malgré un chiffre d'affaires 2020 en baisse, la rentabilité s'est améliorée. Le management stable sur une croissance du chiffre d'affaires de 3% en organique cette année, pour une marge d'Ebitda en légère progression. La suspension du dividende est maintenue.

Annonces importantes

  • Les actionnaires de Stellantis approuvent la distribution en numéraire et en actions Faurecia.
  • Suez prêt à discuter avec Veolia, mais à ses conditions, notamment un relèvement de l'offre de rachat (18 EUR actuellement).
  • Stéphane Michel nommé directeur général de la branche Gas, Renewables & Power de Total.
  • Un groupe d'investisseurs veut revenir à la charge sur la période Messier chez Vivendi, pour obtenir un dédommagement conséquent.
  • Electricité de France et Ardian finalisent un financement ESG de 300 M€ pour Géosel.
  • Alstom rachète le néerlandais Shunter, spécialiste de la maintenance.
  • Le trafic de Getlink en février reste très affecté par les conséquences de la pandémie et du Brexit.
  • CGG Etend son étude multiclients multiazimut dans la Zone Nord du Viking Graben.
  • Assystem va racheter la société indienne d'ingénierie STUP (20 M€ de revenus annuels).
  • Carmat lève 55,7 M€ grâce à son augmentation de capital.
  • Néovacs communique sur la poursuite de ses développements dans les allergies.
  • Worten sélectionne SES-imagotag pour digitaliser ses magasins.
  • ADLPartner prend une participation dans la start-up Grand-Mercredi.
  • Eurobio Scientific complète sa gamme de test PCR pour permettre l'identification des variants du SARS-CoV-2.
  • SA Metalliance va participer à la rénovation du Train de La Rhune au Pays Basque.
  • Valbiotis va publier des précliniques sur TOTUM-854 lors d'un congrès.
  • Olympique Lyonnais Groupe va rémunérer son personnel et ses joueurs en partie avec des actions de la société.
  • Séché, Erytech, Société Française de Casinos et Immobilière Dassault ont publié leurs résultats et/ou leurs prévisions.

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • Bâloise : le bénéfice net de l'assureur s'est contracté de plus de 37% à 434 MCHF en 2020. Un dividende inchangé de 6,40 CHF sera proposé.
  • Dufry : la perte opérationnelle atteint 1,56 MdCHF, à cause d'un plongeon de 71% des revenus 2020 à 5,56 MdsCHF. Les analystes n'attendaient pas une perte aussi lourde.
  • Galenica : les résultats 2020 sont proches des attentes de la place, tandis qu'un dividende de 1,80 CHF sera proposé.

Annonces importantes

  • Panasonic chute après les rumeurs de rachat de l'américain Blue Yonder pour 700 MdsJPY (environ 5,4 Mds€).
  • ENI veut introduire en bourse une entité composée de ses actifs renouvelables et de distribution, a appris Reuters.
  • L'IPO de Vantage Towers, la filiale antennes-relais de Vodafone, se fera dans la fourchette 22,50 à 29 EUR.
  • Stadler Rail obtient un contrat de 1 Md€ avec la RENFE pour la livraison de 59 rames pour le trafic régional.
  • Le vaccin de Pfizer et BioNTech efficace contre le variant brésilien du coronavirus.
  • Nouvelle flambée pour GameStop et les actions "meme".
  • Le canakinumab de Novartis échoue dans l'une de ses phases III en cours.
  • ION Capital lance une OPA sur Cerved à 9,50 EUR l'action.
  • Frontier Group lance son IPO sur le Nasdaq.
  • Greensill demande la protection de la loi britannique sur la faillite.

Résultats des sociétés. Deutsche Post, Continental, JDE Peet's, Symrise, Curaleaf, Bâloise, Fuchs Petrolub, ITV Plc, Dufry, Leonardo, Siltronic, Elis, Salvatore Ferragamo

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
3
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AB SKF 0.00%227.5 Cours en différé.6.61%
AIB GROUP PLC 1.10%2.492 Cours en temps réel.46.64%
ALPHABET INC. 0.62%2351.93 Cours en différé.33.36%
ALSTOM 1.63%46.66 Cours en temps réel.0.11%
AMAZON.COM, INC. -0.45%3291.61 Cours en différé.1.52%
ARKEMA -0.41%108.2 Cours en temps réel.15.72%
ASML HOLDING N.V. 2.66%543.9 Cours en temps réel.36.81%
ASSYSTEM 0.51%29.35 Cours en temps réel.19.31%
ASTON MARTIN LAGONDA GLOBAL HOLDINGS PLC -1.82%1856.5 Cours en différé.-7.59%
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) -0.08%0.6447 Cours en différé.2.45%
BANK OF IRELAND GROUP PLC 1.91%5.028 Cours en temps réel.49.52%
BITCOIN - EURO 1.25%47901.69 Cours en temps réel.98.79%
BITCOIN - UNITED STATES DOLLAR 1.37%58176.62 Cours en temps réel.96.08%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) 0.00%0.677939 Cours en différé.5.97%
CERVED GROUP S.P.A. 0.10%9.71 Cours en différé.30.20%
COMPUTACENTER PLC 1.37%2662 Cours en différé.8.74%
DEUTSCHE POST AG -0.97%51 Cours en différé.25.93%
DUFRY AG 1.26%59.34 Cours en différé.5.43%
ECO ANIMAL HEALTH GROUP PLC 0.00%362.5 Cours en différé.46.46%
ELIS 3.98%15.94 Cours en temps réel.16.95%
ENI S.P.A. -0.06%10.32 Cours en différé.20.80%
ERYTECH PHARMA -0.68%5.85 Cours en temps réel.-17.72%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.14%0.86943 Cours en différé.-2.81%
EUROBIO SCIENTIFIC 1.54%18.5 Cours en temps réel.9.14%
FAURECIA SE 1.66%44.8 Cours en temps réel.6.90%
FUCHS PETROLUB SE -0.14%43.92 Cours en différé.-5.43%
GALENICA AG 0.64%62.7 Cours en différé.5.59%
GAMES WORKSHOP GROUP PLC 1.40%10910 Cours en différé.-2.95%
GAMESTOP CORP. 0.06%161.11 Cours en différé.755.15%
HSBC HOLDINGS PLC -0.87%451.2 Cours en différé.19.10%
INDUSTRIA DE DISEÑO TEXTIL, S.A. -1.16%30.78 Cours en différé.18.20%
INPOST S.A. 1.32%15.492 Cours en temps réel.0.00%
ITV PLC 0.24%125.8 Cours en différé.17.79%
JDE PEET'S N.V. -0.64%32.5 Cours en temps réel.-12.04%
KUEHNE + NAGEL INTERNATIONAL AG -0.11%278.4 Cours en différé.38.79%
LEONARDO S.P.A. -1.03%6.908 Cours en différé.18.10%
MORGAN STANLEY 1.00%87.7 Cours en différé.26.70%
OLYMPIQUE LYONNAIS GROUPE -0.85%2.33 Cours en temps réel.7.87%
ORSTED A/S 4.28%892.4 Cours en différé.-31.18%
PEARSON PLC 2.40%846.2 Cours en différé.24.37%
PFIZER, INC. 1.00%39.58 Cours en différé.6.47%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX -0.39%355.6724 Cours en différé.35.04%
SIEMENS ENERGY AG 0.00%26.28 Cours en différé.-13.21%
SILTRONIC AG 1.29%145.65 Cours en différé.13.70%
SIXT SE 2.93%119.6 Cours en différé.21.79%
STELLANTIS N.V. 0.17%14.944 Cours en temps réel.0.00%
STELLANTIS N.V. 0.19%14.942 Cours en différé.1.73%
SUEZ 0.00%19.85 Cours en temps réel.22.38%
SYNTHOMER PLC -0.77%515.5 Cours en différé.14.66%
UBS GROUP AG 0.11%14.13 Cours en différé.13.19%
VALBIOTIS 3.91%7.7 Cours en temps réel.27.06%
VODAFONE GROUP PLC -0.14%141.82 Cours en différé.17.26%
WTI -0.07%64.833 Cours en différé.35.13%
Réagir à cet article
--- - Il y a 1 mois arrow option
Celui qui s'inquiète d'une correction sur le Nasdaq ne comprend pas bien le concept de retour à la moyenne. Le Nasdaq doit venir tester sa moyenne à 30 semaines régulièrement pour continuer son trend haussier. c'est parfaitement normal, de même qu' un 10 ans à 1,60% est plus que normal. Il est juste revenu sur ces niveaux d'avant covid. Les inquiets, une fois de plus sont les sous-cultivés en matière de connaissance des marchés ou les sur-léveragés... Dans les deux cas, le marché purge ces gens là comme il le fait depuis toujours.
6
  
VF5eff8d9def2da - Il y a 1 mois arrow option
Vous n'avez pas honte d'être aussi procyclique ?
  
  
hc60268dbaed85e - Il y a 1 mois arrow option
votre titre provocateur ne vous rend pas honneur, quelle vision court termiste dans votre analyse ... que du trend following pour attirer le clic et c'est dommage...
  
  
  • Publier
    loader