Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Bourse de Paris : Sorcières et bruits de bottes au programme

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
3
21/06/2019 | 09:02

La docilité retrouvée de la banque centrale américaine a permis à certains indices boursiers d'atteindre de nouveaux records hier, à l'image du principal référentiel américain, le S&P500, qui a clôturé à 2954 points, record absolu. Mais il ne faudrait pas oublier le marché français, puisque le CAC40 dividendes réinvestis a, lui aussi, terminé sur un pic historique de 14977 points, après avoir brièvement franchi les 15000 points en séance. Aujourd'hui, ambiance épouvante garantie en présence du Grand Satan et des sorcières.

Il paraît que Donald Trump a annulé à la dernière seconde, hier, une série de frappes aériennes sur des installations iraniennes, en réaction à la destruction par l'Iran d'un drone militaire américain dans les eaux internationales (selon Washington) ou dans l'espace aérien iranien (selon Téhéran). Le New York Times a révélé que l'opération avait dans un premier temps été approuvée par la Maison Blanche, qui l'a annulée alors que les premiers jets de combat avaient décollé. La raison du revirement de Donald Trump n'est pas claire. Mais l'existence du projet de frappe (sur des batteries de missiles et des radars) montre le niveau de tension atteint dans le Golfe Persique. Et sans doute aussi l'embarras du Président américain quant à la stratégie à tenir, puisqu'après avoir adopté une rhétorique brutale sur la question du drone, il a estimé que l'incident pourrait avoir été causé par une initiative isolée (il n'a pas brocardé les dirigeants iraniens). Toutefois, le mode "bruits de bottes" a été réactivé dans la zone, ce qui a profité au pétrole et à l'or mais n'a pas empêché plusieurs indices de toucher des records
 
La semaine boursière est pour l'instant particulièrement favorable, mais la séance du jour pourrait être plus agitée. D'abord parce que les événements qui précèdent ont brouillé la donne, ensuite parce que ce vendredi est une séance de compensation mensuelle et trimestrielle, que les financiers ont baptisé "la journée des sorcières". Cette journée particulière et ses conséquences vous sont expliquées par ici.
 
A Londres, Boris Johnson affrontera Jeremy Hunt en finale pour le poste de Premier ministre, avec de bonnes chances de l'emporter. Il se murmure à Westminster que le camp de l'ancien maire de Londres a profité de sa confortable avance pour soutenir Hunt à la place de Gove, perçu comme un adversaire plus dangereux, lors du scrutin final. Pas très fair-play. Ce sont les adhérents du parti qui vont désormais départager les finalistes, avec un résultat prévu dans un mois. Sur le continent, les hauts dirigeants européens continuent à donner une belle image de cohésion de l'UE. Ils ont encore échoué à s'entendre sur les futurs cadres des institutions. Un sommet exceptionnel est prévu le 30 juin avec cette fois, promis, une prise de décision.
 
Attendu plutôt en baisse, le CAC40 a finalement ouvert étale, à 5538 points.
 
Les temps forts économiques du jour
 
Les indices PMI Flash (indices d'activité mesurés par le moral des directeurs d'achats) du mois de juin sont attendus dans les principales économies occidentales, dont la France (9h15), la zone euro (10h00) et les Etats-Unis (15h45). Outre-Atlantique, les chiffres de l'immobilier ancien sont également en vue (16h00).
 
L'euro a repassé le cap de 1,13 USD. L'once d'or explore des territoires qui lui étaient interdits ces dernières années, à 1405 USD (plus haut depuis septembre 2013). Le pétrole redonne quelques cents après avoir explosé en hausse hier, à 57,04 USD le WTI et 64,53 USD le Brent. Le T-Bond US 10 ans voit son rendement descendre à 2%. Quant au Bitcoin, il poursuit son ascension à 9736 USD.
 
Les principaux changements de recommandations
 
  • Bourbon : Société Générale passe de vendre à conserver en relevant de 1,55 à 2,08 EUR son objectif.
  • Elior : Goldman Sachs passe de neutre à achat avec un objectif de cours relevé de 12 à 15 EUR.
  • HSBC : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne avec un objectif de cours réduit de 740 à 690 GBp.
  • Heineken : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 100 à 112 EUR.
  • Infineon : DZ Bank reste à conserver avec un objectif ramené de 16,30 à 15 EUR.
  • Natixis : HSBC passe d'acheter à conserver avec un objectif de cours réduit de 6 à 4 euros.
  • PGS ASA : Société Générale passe d'acheter à conserver avec un objectif de cours abaissé de 30 à 14,90 NOK.
  • Scapa : Jefferies reste acheteur avec un objectif ramené de 450 à 300 GBp.
  • Scor : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 38,50 à 36,50 EUR.
  • Sika : Citi démarre le suivi à l'achat en visant 188 CHF.
  • Weir : Liberum passe d'acheter à conserver avec un objectif de cours réduit de 1800 à 1650 GBp.
 
L’actualité des sociétés
 
Renault et Nissan ont officiellement trouvé un accord sur la représentation du Français dans les comités du conseil d'administration du constructeur japonais. H2O, dont Natixis détient 49,99%, a démenti être confronté à des problèmes de liquidité sur trois de ses fonds après la suspension par Morningstar de sa notation du fonds Allegro. Carrefour, Système U et Veolia s'allient pour réduire les emballages plastiques à usage unique. Korian chute de 4% dans les premiers échanges après l'annonce du placement de 5,7 millions d'actions par le fonds d'investissement PSP Investments. L'afflux de papier pèse logiquement sur les cours. Pernod Ricard boucle l'acquisition du gin italien très haut de gamme Malfy. Peugeot démarre la production à Kenitra, au Maroc. Alstom fournira 8 trains de plus à ODEG en Allemagne. Groupe ADP devrait entrer au capital de Flying Whales. La famille Guillemot compte rester un actionnaire de référence à long terme d'Ubisoft, a-t-elle fait savoir après plusieurs vagues de cessions de titres du holding familial. Marie Brizard a obtenu de ses banques un maintien du sursis à l'exigibilité anticipée du prêt moyen terme jusqu'au 28 février 2020. Onxeo fait entrer OX401 en préclinique. OSE Immunotherapeutics poursuit l'essai clinique de phase III "ATALANTE 1" avec Tedopi dans le cancer du poumon avancé. Valneva et GlaxoSmithKline cessent leur collaboration. Claranova va regrouper ses actions le 1er juillet. SuperSonic Imagine reçoit une offre de rachat à 1,50 EUR l'action. Fountaine Pajot et Groupe LDLC ont publié leurs comptes.
 
Chevron Phillips Chemical (coentreprise Chevron / Phillips 66) aurait proposé de racheter Nova Chemicals pour 15 milliards de dollars, selon Reuters. Wal-Mart Stores va payer 282 millions de dollars d'amende aux autorités américaines pour des faits de corruption de dirigeants locaux hors des Etats-Unis. Telecom Italia a signé un accord avec la CDP et Enel pour entamer des discussions de rapprochement entre son réseau de fibre optique et celui d'Open Fiber. Deutsche Bank pense continuer à faire l'objet de restrictions aux Etats-Unis, même si elle passe avec succès les tests de résistance dont le verdict tombera ce soir. Débuts tonitruants pour Slack à Wall Street, avec un titre qui s'est envolé. Après les distributeurs et les groupes informatiques, de nouvelles entreprises américaines appellent à stopper les barrières douanières, dont Apple ou Dollar Tree. UnitedHealth va dépenser 3,2 milliards de dollars pour racheter Equian. Le patron de Foxconn, Terry Gou, va quitter son poste pour postuler à la présidentielle taîwanaise de 2020.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALSTOM 1.53%39.18 Cours en temps réel.9.36%
APPLE 0.00%210.36 Cours en différé.33.36%
BITCOIN - UNITED STATES DOLLAR -7.56%9949.387 Cours en clôture.181.18%
BOURBON CORPORATION -2.63%3.34 Cours en temps réel.-0.29%
CAC 40 1.72%5436.41 Cours en temps réel.12.05%
CARREFOUR 1.03%15.62 Cours en temps réel.3.69%
CHEVRON CORPORATION -1.01%116.13 Cours en différé.6.75%
DEUTSCHE BANK AG 0.75%6.342 Cours en différé.-9.62%
DOLLAR TREE INC. -2.67%93.63 Cours en différé.3.66%
ELIOR GROUP 0.63%11.23 Cours en temps réel.-14.55%
ENEL SPA -1.93%6.236 Cours en clôture.23.63%
FOUNTAINE PAJOT 3.27%101 Cours en temps réel.2.95%
FOXCONN INDUSTRIAL INTERNET CO LTD 2.57%15.15 Cours en clôture.27.44%
GLAXOSMITHKLINE -0.40%18.256 Cours en différé.10.22%
GROUPE ADP 1.37%155.1 Cours en temps réel.-7.55%
GROUPE LDLC 0.00%7.04 Cours en temps réel.21.80%
HEINEKEN 1.37%95.92 Cours en différé.22.56%
HSBC HOLDINGS PLC 0.89%602.2 Cours en différé.-7.73%
INFINEON TECHNOLOGIES AG 0.92%15.78 Cours en différé.-9.93%
KORIAN 1.72%36.76 Cours en temps réel.16.28%
MARIE BRIZARD WINE & SPIRITS 12.32%2.28 Cours en temps réel.-22.81%
NATIXIS 1.40%3.555 Cours en temps réel.-14.91%
NISSAN MOTOR CO LTD 0.89%669.3 Cours en clôture.-21.82%
OSE IMMUNOTHERAPEUTICS -0.28%3.53 Cours en temps réel.4.12%
PERNOD RICARD 3.85%164.35 Cours en temps réel.10.47%
PEUGEOT 1.34%19.355 Cours en temps réel.2.41%
PGS ASA -1.16%1.275 Cours en différé.-4.85%
PHILLIPS 66 -0.08%98.68 Cours en différé.14.54%
RENAULT 4.80%51.12 Cours en temps réel.-10.63%
SCAPA GROUP PLC -1.10%226 Cours en différé.-25.73%
SCOR SE 0.87%37.09 Cours en temps réel.-6.70%
SIKA AG 1.79%139.45 Cours en différé.9.99%
SUPERSONIC IMAGINE -0.14%1.474 Cours en temps réel.8.53%
TELECOM ITALIA 0.03%0.4482 Cours en différé.-7.93%
UBISOFT ENTERTAINMENT 2.42%73.64 Cours en temps réel.1.96%
VALNEVA SE -0.16%3.06 Cours en temps réel.-3.31%
VEOLIA ENVIRONNEMENT 0.41%21.78 Cours en temps réel.20.80%
WALMART INC. -1.55%112.05 Cours en différé.20.29%
WEIR GROUP 2.86%1330.5 Cours en différé.-0.27%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
3
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader