Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
734
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Stratégie : 16 actions décotées (pour faire un pied de nez au marché)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
05/03/2020 | 15:14

Le marché pense que l'investissement dans les sociétés décotées (dit de type "value") est fichu, haché menu et enterré. Le raisonnement se tient : plus on se rapproche de la fin du cycle économique, moins les dossiers "value" ont de potentiel, c'est mécanique. Le "supercycle" en cours a déjà duré 12 ans, ce qui est très long. Sans compter qu'il donne quelques signes de corona-faiblesse ces derniers temps. Vous en connaissez beaucoup, vous, des cobayes qui achètent du Renault en ce moment ? Sans manquer de respect aux aventuriers de la cote et aux virtuoses du rattrapage de couteau qui tombe, on peut légitimement se poser la question de savoir si la value est définitivement hors-jeu.

Faut-il attendre une bonne grosse récession pour reconsidérer les valeurs décotées ? Non, répond UBS. Alors évidemment, l'équipe de stratégie de la banque aux trois clefs voit mal la "value" revenir en grâce et afficher un parcours boursier stratosphérique à même de ridiculiser les GAFA. Mais "cela ne veut pas dire qu'il n'existe pas des opportunités, ni que les écarts actuels constituent la nouvelle norme", prévient le stratège Joao Toniato. Mais plutôt que de traquer tous les dossiers "value", le spécialiste préfère creuser les distorsions de valorisation au sein d'une même famille : par exemple, un sous-secteur particulièrement mal loti au sein d'un secteur déjà pas bien avantagé. Voire même du vrai stock picking au sein d'un même compartiment, pour tirer parti de décalages sans précédent au milieu des décalages sans précédent. Vous suivez ? Jetons un coup d'oeil au graphique qui suit pour mieux comprendre la situation :

La disgrâce de la "value" face à la "growth"

Lecture : Le "mégacycle valeurs décotées" européen s'est terminé en 2007, remplacé par un "mégacycle valeurs de croissance". Les cercles rouges marquent les tentatives de sursaut des valeurs décotées pendant le cycle favorable aux valeurs de croissance (lequel correspond au cycle économique démarré après la crise des subprimes). La pente prise par la courbe depuis 2007 montre que la stratégie croissance a largement surperformé la stratégie décote.

Dans la liste des décotes intrasectorielles excessives, UBS avait déjà il y a quelques semaines mis en avant la situation des semiconducteurs vis-à-vis des logiciels (difficile de qualifier les "semis" de secteur "value", mais en l'occurrence ils ont endossé ce rôle par rapport à la moyenne). La banque parle aussi de la décote de 37% des matériaux de construction dans le segment Chimie, ou du PER de l'automobile, deux fois moindre que celui des biens d'équipement. "Malgré des défis vraiment difficiles à relever pour le secteur automobile, les niveaux de valorisation sont très intéressants", explique d'ailleurs UBS (pour rassurer les aficionados de Renault ?).

Terminons par du concret. Joao Toniato a listé 16 valeurs suivies à l'achat par ses équipes, qui présentent un profil décoté intéressant tout en ayant des perspectives de progression des résultats (autant que faire se peut lesdites progressions doivent être supérieures à la moyenne du secteur). Dans cette liste, figurent cinq Françaises (Sanofi, Atos, BNP Paribas, Valeo, Engie), deux Allemandes (HeidelbergCement, Deutsche Post), Trois Britanniques (WPP, Centrica, British American Tobacco), deux Espagnoles (ACS, Repsol), deux Néerlandaises (ING Groep, Philips), une Finlandaise (Nokia) et une Suédoise (Boliden). Désolé, pas de Renault à ce stade, mais les amateurs de frisson automobile peuvent toujours se consoler avec Valeo. 

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ACS, ACTIVIDADES DE CONSTRUCCION Y SERVICIOS, S.A. 6.61%21.95 Cours en clôture.-38.43%
ATOS SE 0.71%67.82 Cours en temps réel.-9.34%
BNP PARIBAS 6.92%30.89 Cours en temps réel.-45.29%
BOLIDEN 1.16%208.6 Cours en différé.-17.06%
BRITISH AMERICAN TOBACCO PLC 0.10%3152 Cours en différé.-2.75%
CENTRICA PLC 9.21%38.207 Cours en différé.-60.48%
DEUTSCHE POST AG -0.60%28.37 Cours en différé.-16.26%
ENGIE 2.82%10.255 Cours en temps réel.-30.81%
HEIDELBERGCEMENT AG 2.66%43.86 Cours en différé.-34.50%
ING GROEP N.V. 4.88%5.633 Cours en différé.-50.17%
KONINKLIJKE PHILIPS N.V. -1.82%41.205 Cours en différé.-3.40%
NOKIA OYJ -0.17%3.544 Cours en différé.7.75%
RENAULT 6.62%19.078 Cours en temps réel.-57.41%
REPSOL 1.28%8.398 Cours en clôture.-39.71%
SANOFI -0.64%87.01 Cours en temps réel.-2.18%
VALEO 8.72%21.34 Cours en temps réel.-37.54%
WPP GROUP 4.57%619.549 Cours en différé.-44.12%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
ozissy - Il y a 2 mois arrow option
"Vous en connaissez beaucoup, vous, des cobayes qui achètent du Renault en ce moment ?"
Au vu des volumes échangés, il y a beaucoup de vendeurs et donc d'acheteurs actuellement... :-)
2
  
Valebourse - Il y a 2 mois arrow option
je pense que les actions Renault sont historiquement bas. Cependant on a pu remarquer quelques faiblesses avant même l'arrivé de l'épidémie à cause des dissensions internes. En d'autres termes, pour Renault, un bonne nouvelle pourrais propulser le titre à la hausse. reste maintenant à vérifier si cette bonne nouvelle viendra du secteur publique (par une intervention de l'état par exemple) ou du secteur privé.
  
  
ALPEPITO - Il y a 2 mois arrow option
Il ne faut pas contrarier le marché -30% sur engie en 5 jours
  
  
  • Publier
    loader