Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
826
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Stratégie : private equity vs. holdings cotées

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
26/07/2019 | 12:22

Je partage avec vous pour terminer la semaine un coup de griffe d'AlphaValue contre la nouvelle passion des institutionnels pour l'investissement dans les acteurs privés, le fameux "private equity", aux dépens des actifs cotés. Le bureau d'études assume prêcher pour sa paroisse, d'autant plus qu'il a plusieurs arguments chiffrés à faire valoir.

Pour AlphaValue, "la dernière mode pour l'argent des institutionnels, après une course effrénée dans les actifs d'infrastructure, est de se lancer à nouveau dans le capital-investissement", où les promesses de TRI (taux de rentabilité interne) sont élevées et la contrainte de la valorisation annuelle (illusoirement) absente. Cet engouement fait grimper le prix des actifs non cotés à des niveaux "ridicules" représentant jusqu'à 10 fois l'Ebitda généré par la société, ajoute le bureau d'études. A ces niveaux, "la seule façon de sortir de cette frénésie pour les actifs est de les saigner dès le premier jour de l'achat et de les surendetter pour augmenter les rendements". Et malheur à eux si la croissance économique vacille. AlphaValue n'hésite pas à qualifier la situation de "pyramide de Ponzi à l'échelle macro".
 
Pourtant, l'alternative d'un investissement réparti existe : ce sont les holdings cotées. Leur objectif est d'investir dans des actifs cotés bon marché, en limitant l'endettement, en soutenant le management, en adoptant une vision de long terme et en privilégiant un dividende "suffisamment élevé pour les besoins de la holding et assez bas pour ne pas être pénalisant pour l'actif coté".
 
Pour AlphaValue, il existe trois différences entre une société holding cotée investie dans des actifs cotés et un fonds de capital-investissement : l'absence de contrainte temporelle sur l'investissement, la transparence sur le contenu et la liquidité immédiate. Cela devrait suffire à rendre les sociétés de portefeuille cotées attractives. Mais ce n'est pas vraiment le cas puisqu'elles pâtissent en général d'une décote sur leur actif net réévalué. Cela crée selon le bureau d'études, une "occasion phénoménale pour les investisseurs à long terme" d'en profiter. Il propose six de ces sociétés en Europe (Industrivärden aurait pu y figurer aussi mais elle ne figure pas dans l'univers de couverture d'AlphaValue).
 
Les lauréats sont les suédois Investor AB créé par la famille Wallenberg et Kinnevik de la famille Stenbeck. L'italien Exor, le véhicule d'investissement de la famille Agnelli. Le belge Groupe Bruxelles Lambert des familles Frère et Desmarais. Le néerlandais Hal Trust, héritier d'une histoire de 150 ans aux Pays-Bas. Et pour finir, l'espagnol Corporacion Financiera Alba, rattaché à la famille March. Ces six dossiers ont affiché une performance pondérée de 36,5% sur 3 ans, avec un coupon 2019 de 2,78%, contre une performance moyenne de 28,4% sur 3 ans et un rendement du dividende 2019 de 3,62% pour l'univers global de couverture d'AlphaValue. Leur exposition aux actifs cotés va de 72,5% pour Investor AB à 91,4% pour GBL.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
5I5J HOLDING GROUP CO., LTD. 9.28%5.3 Cours en clôture.22.97%
888 HOLDINGS PLC -0.21%191.2 Cours en différé.16.12%
CE HOLDINGS CO., LTD. 1.68%483 Cours en clôture.-1.43%
CORPORACIÓN FINANCIERA ALBA, S.A. 0.99%35.85 Cours en clôture.-26.16%
EXOR N.V. -0.48%50 Cours en différé.-27.27%
GROUPE BRUXELLES LAMBERT -0.47%76.24 Cours en différé.-19.26%
HAL TRUST -0.70%114.2 Cours en différé.-19.14%
INDUSTRIVÄRDEN AB 0.00%225 Cours en différé.-3.02%
INVESTOR AB -0.41%530 Cours en différé.4.11%
KINNEVIK AB 0.19%320.6 Cours en différé.39.74%
NI HOLDINGS, INC. 4.11%16.71 Cours en différé.-6.69%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader