Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Suède-Kristersson renonce à former un gouvernement de centre-droit

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
14/10/2018 | 12:29

STOCKHOLM, 14 octobre (Reuters) - Le chef de file des Modérés, principale composante de l'Alliance de centre-droit au Parlement suédois, a annoncé dimanche avoir renoncé "pour le moment" à essayer de former un gouvernement.

Ulf Kristersson avait été chargé de former un gouvernement au début du mois après des élections législatives qui ont débouché, le 9 septembre, sur un parlement bloqué, avec 144 sièges sur 349 pour les sociaux-démocrates (centre-gauche), soit un de plus que l'Alliance de centre-droit.

Confronté au refus des autres membres de l'Alliance de transiger avec les Démocrates suédois, un parti d'extrême droite qui a obtenu 62 sièges et se trouve en position d'arbitre, le chef de file des Modérés leur avait proposé vendredi de soutenir un cabinet minoritaire formé par ses soins.

Mais cette proposition a été rejetée samedi par deux des trois autres partis de centre-droit, les Libéraux et le Parti du centre.

Ulf Kristersson a donc préféré jeter l'éponge.

"J'ai fait tout ce que je pouvais, pour le moment", a déclaré le dirigeant des Modérés. "Je suis toujours prêt à être Premier ministre et à diriger un gouvernement de l'Alliance", a-t-il toutefois ajouté.

Le chef de file des Sociaux-Démocrates, Stefan Lofven, devrait se voir confier à son tour la tâche de former un gouvernement. S'il échoue, Ulf Kristersson pourrait avoir une seconde chance avant que ne soit convoquées des élections anticipées.

(Rédaction de Stockholm Tangi Salaün pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
21/02Trump et Erdogan discutent du retrait américain de Syrie
RE
21/02L'appli JOOM cible la France pour défier Amazon en Europe
RE
21/02Les profits des banques US ont totalisé 59,1 milliards de dollars au quatrième trimestre
RE
21/02L'euro se stabilise face au dollar, la livre hésite
AW
21/02La Fed d'Atlanta réduit sa prévision de croissance du T1 à 1,4%
RE
21/02Telecom Italia entend faire croître son bénéfice à partir de 2020
RE
21/02Reprise des discussions sur le commerce entre Chine et USA
RE
21/02TELECOMS-Telecom Italia entend faire croître son bénéfice à partir de 2020
RE
21/02Onze diplomates vénézuéliens ont fait défection aux Etats-Unis
RE
21/02Algérie-Bouteflika en Suisse pour des examens médicaux
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité