Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Suède-Kristersson renonce à former un gouvernement de centre-droit

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
14/10/2018 | 12:29

STOCKHOLM, 14 octobre (Reuters) - Le chef de file des Modérés, principale composante de l'Alliance de centre-droit au Parlement suédois, a annoncé dimanche avoir renoncé "pour le moment" à essayer de former un gouvernement.

Ulf Kristersson avait été chargé de former un gouvernement au début du mois après des élections législatives qui ont débouché, le 9 septembre, sur un parlement bloqué, avec 144 sièges sur 349 pour les sociaux-démocrates (centre-gauche), soit un de plus que l'Alliance de centre-droit.

Confronté au refus des autres membres de l'Alliance de transiger avec les Démocrates suédois, un parti d'extrême droite qui a obtenu 62 sièges et se trouve en position d'arbitre, le chef de file des Modérés leur avait proposé vendredi de soutenir un cabinet minoritaire formé par ses soins.

Mais cette proposition a été rejetée samedi par deux des trois autres partis de centre-droit, les Libéraux et le Parti du centre.

Ulf Kristersson a donc préféré jeter l'éponge.

"J'ai fait tout ce que je pouvais, pour le moment", a déclaré le dirigeant des Modérés. "Je suis toujours prêt à être Premier ministre et à diriger un gouvernement de l'Alliance", a-t-il toutefois ajouté.

Le chef de file des Sociaux-Démocrates, Stefan Lofven, devrait se voir confier à son tour la tâche de former un gouvernement. S'il échoue, Ulf Kristersson pourrait avoir une seconde chance avant que ne soit convoquées des élections anticipées.

(Rédaction de Stockholm Tangi Salaün pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
13:55La Suisse a exporté davantage de matériel de guerre au 1er semestre
AW
13:51La livre britannique au plus bas depuis plus de deux ans face au dollar
AW
13:3713 magasins Tati vont fermer, seul celui de Barbès conservera le nom
RE
13:31JPMorgan Chase profite d'un effet fiscal au deuxième trimestre
RE
13:31Le bénéfice de Johnson & Johnson bondit de 41,8% au deuxième trimestre
RE
13:18GB : le chômage reste à 3,8% à fin mai, les salaires grimpent
AW
12:55BURBERRY : Le succès des collections de Tisci dope les ventes
RE
12:45DEVISES : un indicateur allemand pénalise l'euro
CF
12:13ALLEMAGNE : Les tensions extérieures plombent le moral des investisseurs
RE
11:42ALLEMAGNE : le moral des investisseurs s'enfonce en juillet (ZEW)
AW
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité