Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

TAP Portugal reste dans le rouge en 2019, perte de 105,6 millions d'euros

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
20/02/2020 | 11:10

Lisbonne (awp/afp) - Le groupe TAP, maison-mère de la compagnie aérienne portugaise du même nom, reste dans le rouge. Elle a annoncé jeudi une perte nette de 105,6 millions d'euros en 2019, contre 118 millions d'euros l'année précédente.

La seule compagnie aérienne TAP Air Portugal a elle creusé ses pertes, à hauteur de 95,6 millions d'euros (100,49 millions de francs suisses), contre 58,1 millions d'euros en 2018.

Ce résultat s'explique notamment par les "investissements réalisés dans le renouvellement de la flotte" estimés "à près de 55 millions d'euros" en 2019, explique dans un communiqué le groupe TAP qui comprend également la société d'assistance au sol Groundforce et ses activités d'entretien des avions au Brésil (Tap-Manutençao).

Dans le cadre de son plan de modernisation, la compagnie aérienne a reçu l'année dernière "30 avions Airbus de dernière génération de la famille Neo", ce qui lui a permis de desservir "11 nouveaux marchés", notamment au Moyen-Orient, aux Etats-Unis et en Afrique, souligne le groupe.

Outre le coût des nouveaux avions, la "baisse des recettes au premier semestre sur les vols vers le Brésil" a également eu un "impact négatif sur le résultat annuel".

Le chiffre d'affaires a augmenté de 3,8% l'année dernière pour s'établir à 3,29 milliards d'euros. En 2019, la compagnie a transporté le nombre record de plus de 17 millions de passagers, soit une hausse de 8,2% par rapport à 2018.

TAP est détenue à 50% par l'Etat portugais, à 5% par les salariés et à 45% par le consortium Atlantic Gateway emmené par l'homme d'affaires américain David Neeleman, qui avait démenti fin novembre des rumeurs selon lesquelles il souhaitait se désengager en raison de divergences avec l'actionnaire public.

afp/vj

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIRBUS SE -5.70%68.17 Cours en temps réel.-47.75%
AZUL S.A. -4.97%19.5 Cours en clôture.-64.79%
DOW JONES AFRICA TITANS 50 INDEX -2.41%356.59 Cours en différé.-33.53%
S&P AFRICA 40 INDEX -5.34%104.6 Cours en différé.-36.04%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
16:56CORONAVIRUS : Le distributeur allemand Ceconomy sollicite une aide publique de 2 milliards d'euros, rapporte Bloomberg
RE
14:28MOLSON COORS BEVERAGE :  Coors Beverage Company annonce de nouvelles informations en lien avec le COVID-19
BU
11:14Au Nigeria, difficile d'arrêter de travailler et de se confiner
AW
10:14Le Covid-19 appelle à réfléchir aux priorités de demain, plaide le patron de
AW
10:11Moody's dégrade la note financière de l'Afrique du Sud
AW
09:46CORONAVIRUS : une crise charnière pour les médias dans le monde
AW
08:01CORONAVIRUS : la production d'électricité s'organise pour tenir le coup
AW
04:07FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES : Coronavirus-Plus de 100.000 cas aux USA, GM va fabriquer des respirateurs
RE
01:41APPLE : Des fournisseurs d'Apple s'inquiètent d'un déclin de la demande d'iPhone
RE
00:44FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES : Coronavirus/USA-Trump contraint GM à fabriquer des respirateurs
RE
Dernières actualités "Sociétés"