Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

TECH IN France : Retour sur la dernière édition de Pouvoirs Numériques avec Henri Verdier

17/05/2016 | 19:24
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Le 11 mai 2016, Henri Verdier était l'invité du cycle Pouvoirs Numériques, organisé conjointement par TECH IN France et le cabinet d'avocats Samman. Henri Verdier est Administrateur général des données depuis septembre 2014 et Directeur de la Direction interministérielle du numérique et des systèmes d'information et de communication de l'Etat (DINSIC) depuis septembre 2015.

Devant un public d'une quarantaine de personnes, le « DSI de l'Etat » a exprimé sa position sur des sujets divers, affirmant sa conviction que le numérique transformait le monde et toutes les industries. Son intervention s'est ainsi articulée autour de trois piliers : l'informatique de l'Etat, l'Etat-plateforme, une meilleure démocratie par le numérique.

Concernant la neutralité de la commande publique, Henri Verdier a précisé qu'il ne souhaitait pas faire du logiciel libre un sujet sectaire indiquant « apprécier » le premier alinéa de la nouvelle version de l'article 9 ter du projet de loi numérique,en ce qu'il clarifie les objectifs recherchés par l'administration lorsqu'elle privilégie un logiciel libre. Egalement, M. Verdier a indiqué ne pas être opposé à l'utilisation du TCO comme critère de sélection, permettant de dépasser le faux critère de la gratuité du logiciel libre. Selon lui, un travail d'éducation doit être mené auprès des acheteurs publics, pour qu'ils apprennent à choisir les logiciels correspondant le mieux à leur besoin (et non en fonction du business model).

Enfin, M. Verdier a précisé que l'Etat avait pour rôle fondamental de garantir la sécurité des données des citoyens. Il estime que l'open data doit être répondre à un double objectif d'intérêt général et de simplification de l'Etat et des administrations.

La Sté TECH IN France a publié ce contenu, le 12 May 2016, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le17 May 2016 17:23:04 UTC.


© Publicnow 2016
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
23:13Le bitcoin chute de 9,2 % à 48 782 $.
ZR
23:05Le bitcoin chute de 8,4 % à 49 228,82 $.
ZR
22:06L'EI revendique une attaque meurtrière au Nigeria
RE
21:27L'ancienne souveraine néerlandaise Beatrix positive au COVID-19
RE
21:05Le bitcoin chute de 9,95 % à 48 397,56 $.
ZR
19:40La france annonce 51.624 nouveaux cas de coronavirus
RE
19:21Nucléaire-L'Iran est revenu sur l'ensemble de ses précédentes concessions-responsables américain
RE
18:32Le pape François en Grèce, où il a visité un camp de migrants à Lesbos
RE
18:25La france annonce que 92.557 personnes sont décédées a l'hopital en raison du coronavirus, un chiffre en hausse de 49
RE
18:23La france annonce que 2.037 patients sont en reanimation en raison du covid-19, en baisse de 21
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"