Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Patrick
Rejaunier

Analyste marchés

165
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Taux: L’automne risque d’être chaud

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
3
04/10/2018 | 16:59

Suite à des statistiques américaines dynamiques (créations d’emplois à 230 000 et un ISM non manufacturier à 61.6%), Les indices outre-Atlantique ont touché de nouveaux plus hauts historiques, mais en parallèle le comportement obligataire a connu une forte pression, confirmée par une envolée du 10 ans américain à 3.18%, un plus haut de 7 ans.

Cette remontée des rendements a trouvé un appui supplémentaire avec le président de la Fed, Jerome Powell, qui avait salué les bonnes perspectives économiques du pays, combinant un chômage bas et une inflation maîtrisée. Tous ces éléments laissent à penser qu’une quatrième hausse des taux semble se profiler lors de la dernière réunion sur 2018 en décembre, de la banque centrale.


Source : Bloomberg - Cliquez sur le graphique pour l'agrandir

Le graphique ci-dessus montre que le mouvement de reprise du rendement de l'emprunt americain à 10 ans depuis quelques séances, n’est pas anodin car il vient de franchir une oblique descendante de 30 ans.
 
Les spécialistes de taux surveillent également l’évolution du rendement à 2 ans qui s’élève à 2.87%. Ils admettent que lorsque cette référence courte rattrape le taux long, le risque d’un fort ralentissement de la croissance, voire d’une récession, se rapproche d’ici 12 à 24 mois. Suite à la phase 2 du graphique ci-dessous de 2007, il s'en est suivi une récession en 2009 (graphique 3).


Source : Bloomberg - Cliquez sur le graphique pour l'agrandir

 


Depuis une vingtaine d’année, les phases encadrées 1 et 2 montrent clairement que le rapprochement des deux courbes a provoqué par la suite une forte baisse du S&P500.
Il convient, par conséquent, de surveiller l’évolution de ces deux courbes dont le spread se réduit comme une peau de chagrin (A) avec un niveau de valorisation des actions jamais atteint (B).
 


Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DJ INDUSTRIAL -0.36%25706.68 Cours en différé.2.15%
NASDAQ 100 0.03%7278.6311 Cours en différé.11.89%
NASDAQ COMP. -0.04%7642.7028 Cours en différé.8.60%

Patrick Rejaunier
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
3
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader