Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Taux : tension dans le sillage de prix pétroliers au zénith

15/10/2021 | 19:32
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Les marchés obligataires finissent en ordre dispersé de part et d'autre de l'Atlantique, le rouge dominant partout, et très nettement aux Etats Unis : les très robustes ventes de détail de septembre, le chômage au plus bas depuis mars 2020 provoquent une nette tension des T-Bonds de +5Pts vers 1,5700%.
Le rendement a même progressé jusque vers 1,557% avant la publication de l'indice de confiance du consommateur américain qui recule vers 71,4 (en première estimation), contre 72,8 en septembre, alors que les économistes anticipaient un rebond vers 74.
Outre-Manche, les Gilts font encore pire avec +6,2Pts, vers 1,1050%.

Dans l'Eurozone, les Bunds se tendent de +2,2Pts à -0,162% et les OAT de +3Pts vers 0,172%, même écart pour les BTP italiens à 0,87100%.

Les Bonos espagnols résistent mieux et ne décalent que de +1,5Pt à 0,457%.

Si l'on excepte les statistiques US, il existe un point commun pour justifier cette tension : le baril de 'Brent' qui tutoie les 85$ à Londres (son zénith depuis le 10 octobre 2018), le WTI grimpe vers 82,4$, du jamais vu depuis début octobre 2014.
De quoi alimenter les craintes de poursuite des dérives inflationnistes et changement de ton de la FED.

Pour se rassurer un peu à ce sujet, les prix à l'importation aux US ressortent un peu moins 'chauds' qu'attendu, avec une progression de +0,4% contre un consensus de 0,5%.

Les ventes de détail ont en revanche bondi de +0,7% aux Etats-Unis en septembre selon le Département du Commerce, grâce notamment à la vigueur des ventes de carburant (+1,8%) : ces chiffres déjouent complètement le consensus qui tablait sur un repli de -0,2%.
Hors 'auto', les ventes ont grimpé de +0,8% contre +0,5% attendu.

Et les ventes d'août ont été revues à la hausse: annoncées d'abord annoncées en hausse de 0,7%, elles sont finalement ressorties en progression de 0,9%.

L'autre chiffre qui tempère les craintes de surchauffe, c'est l'indice Empire State du secteur manufacturier dans la région de New York repart nettement à la baisse en octobre, ressortant à 19.8 pour le mois en cours, contre 34.3 en septembre alors que les analystes tablaient au contraire sur un modeste repli vers 26,5.

Un seul chiffre concernait la France et il est assez étonnant: malgré la forte hausse des carburants, l'indice des prix à la consommation (IPC) recule de 0,2 % sur un mois en septembre 2021 selon l'Insee, après +0,6 % en août.
Sur un an, les prix à la consommation augmentent de 2,2 %, après +1,9 % en août selon l'Insee.




Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
06/12TAUX : nette dégradation aux US, stabilité en Europe
CF
06/12Face à la crise Evergrande, Pékin baisse les taux et soutient l'immobilier
AW
06/12CHINE : la banque centrale abaisse le taux de réserve obligatoire des banques
AW
06/12Le rebond économique devrait ralentir à partir de 2022
AW
03/12TAUX : nette détente, vers un bis-repetita du vendredi 26/11?
CF
02/12TAUX : stabilisation des T-Bonds, embellie générale zone Euro
CF
01/12USA : difficultés logistiques et pénurie de main d'oeuvre freinent la croissance
AW
01/12TAUX : tension vite retombée mais les BTP italiens souffrent
CF
01/12La pandémie continue d'alimenter l'inflation, pour le patron de la BoE
AW
30/11L'inflation aux Etats-Unis risque de durer plus que prévu, prévient Powell
AW
Dernières actualités "Taux"