Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Trois actions approuvées par nos amies les bêtes

24/08/2020 | 13:44
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

En bourse, toutous, chatons, poissons rouge, perruches, hamsters ont fait recette durant le confinement. Enfin plutôt leurs fournisseurs en ligne. Perçu – sans doute à raison – comme un secteur extrêmement défensif, le business des animaux de compagnie est un marché assez ronronnant, dont les taux de croissance sont modestes mais continus.

Dans l'Union européenne, 85 millions de ménages possèdent au moins un animal domestique. Ce chiffre a tendance à stagner, mais pas le chiffre d'affaires du secteur, qui profite de la hausse des dépenses par compagnon, et d'un accroissement de la détention de chiens et de chats, qui représentent le haut du panier en matière de dépenses et de profondeur de catalogue de nourriture, accessoires et services. Selon les chiffres 2019 de la FEDIAF (l'organisation qui fédère les industriels de la nourriture animale en Europe), un ménage européen sur quatre possède soit un chien, soit un chat.

Dans un tel contexte, s'exposer à la thématique a du sens, d'autant que les filières se structurent et que des leaders émergent. Voici trois dossiers intéressants et plutôt originaux piochés en Europe, suivis de quelques autres noms qui cadrent avec le monde animalier domestique.

Zooplus est un peu l’Amazon des animaux de compagnies. Nourriture, friandises, jouets, cages, etc. vous pouvez y trouver de quoi lui offrir des cadeaux de Noël ou plus simplement de quoi répondre à ses besoins alimentaires. L’entreprise propose une livraison express vers la majorité des pays européens. Son statut 100% en ligne lui a permis de profiter de la fermeture de ses concurrents “Brick-and-Mortar” (les magasins physiques) durant la période de confinement. Cette situation a permis à l’entreprise de conserver un rythme de croissance à deux chiffres au second trimestre (+16,3%). C’est néanmoins la croissance des bénéfices qui s’est révélée la plus impressionnante. Grâce à une diminution des dépenses et une augmentation des marges, la société a vu son EBITDA quasiment décupler par rapport à l’année précédente. Zooplus devrait être un gagnant structurel du contexte actuel, mais cette excellence a un prix : la valorisation des résultats est extrêmement généreuse. Toutefois, elle descend rapidement avec l'expansion des revenus, dont la trajectoire de distingue dans les Screeners Zonebourse, de même que les révisions positives de prévisions à court et moyen terme. Il s'agit donc d'une option, un peu chère, sur un futur aristocrate sectoriel.  

Carte d'identité Zonebourse de Zooplus


Musti Group est un distributeur finlandais multicanal de produits pour animaux domestiques, qui affiche une part de marché comprise entre 20 et 25% en Scandinavie, avec de très fortes positions en Finlande et en Suède et une pénétration plus faible en Norvège. La société dispose à la fois d'un réseau physique et de marques en ligne, et décline en partie de son catalogue en propriétaires ou exclusifs. La société a été structurée par le fonds EQT, qui en a pris le contrôle en 2014 avant d'orchestrer son introduction en bourse en février dernier. Ses vertus défensives n'ont échappé à personne : l'action est arrivée sur le marché à 8,75 EUR. Elle en vaut le double actuellement. Autant dire que le train est déjà passé. Mais la trajectoire de croissance reste intéressante, avec un chiffre d'affaires qui devrait poursuivre son ascension, et des marges appelées à se renforcer. Le passage dans le portefeuille EQT devrait limiter les risques inhérents à la croissance des sociétés de cette taille. Dans l'outil de sélection de Zonebourse, Musti séduit par sa trajectoire de croissance et les révisions haussières récentes des projections des analystes (qui sont toutefois peu nombreux à suivre le dossier).

Carte d'identité Zonebourse de Musti


Pets at Home a deux casquettes. L'une de distributeur en animalerie et l'autre de services vétérinaires, dans une proportion de trois-quarts / un-quart environ. Le Britannique, presque trentenaire, a été repris en main par une équipe de direction qui a entrepris de moderniser le fonctionnement interne, avec des résultats déjà visibles. Les efforts ont été réalisés avant l'irruption de la Covid-19, ce qui a permis de mieux encaisser le choc. Et les promesses de synergies commerciales entre les métiers sont intactes. "L'impressionnante stratégie de redressement de Pets a permis une très forte dynamique avant la Covid-19, et elle semble être en mesure de soutenir une reprise rapide après le confinement", souligne dans une étude toute fraîche Adam Tomlinson, qui suit le dossier chez Liberum. Pets at Home n'est pas vraiment une licorne galopante, mais ses leviers sont nombreux. Contrairement aux deux dossiers précités, ses ratios (PER, EV/Ebitda) sont assez raisonnables, ce qui peut rassurer les investisseurs sensibles au mal des montagnes. Dans les Screeners Zonebourse, Pets at Home affiche un profil équilibré qui crée un cocktail de fondamentaux robustes.

Carte d'identité Zonebourse de Pets at Home


D'autres dossiers en lien avec les animaux sont cotés en bourse en Europe. Les laboratoires Virbac, Vétoquinol, Dechra et ECO Animal Health par exemple. Le réseau de vétérinaires CVS Group ou le distributeur de produits de santé animale Swedencare. Et d'autres entreprises plus petites comme Animalcare ou ECO Animal Health. Il existe aussi des laboratoires qui opèrent dans les domaines de la sélection et de la génétique, comme les britanniques Genus Plc et Benchmark Holdings.

Le monde animal fait généralement mieux que le STOXX Europe 600
Le monde animal fait généralement mieux que le STOXX Europe 600 cette année

© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ANIMALCARE GROUP PLC -0.87%342 Cours en différé.71.00%
BENCHMARK HOLDINGS PLC 0.00%62.5 Cours en différé.-1.57%
CVS GROUP PLC -0.45%2220 Cours en différé.47.80%
DECHRA PHARMACEUTICALS PLC -0.39%5060 Cours en différé.46.67%
ECO ANIMAL HEALTH GROUP PLC -5.00%152 Cours en différé.-38.59%
GENUS PLC -0.88%4930 Cours en différé.17.49%
MUSTI GROUP OYJ -5.41%29 Cours en différé.18.17%
PETS AT HOME GROUP PLC 2.21%480.4 Cours en différé.14.90%
SWEDENCARE AB (PUBL) -1.09%136.5 Cours en différé.110.00%
VIRBAC -0.73%406.5 Cours en temps réel.70.80%
VÉTOQUINOL SA -1.16%136 Cours en temps réel.62.68%
ZOOPLUS AG -0.21%479 Cours en différé.182.10%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
21:28PUCES : le "Chips Act" européen présenté début 2022, avec un mécanisme de
AW
21:26Six soldats soudanais tués dans une attaque éthiopienne - sources militaires soudanaises
RE
21:08INCIDENT NUCLÉAIRE À L'EPR DE TAISHAN (CHINE) : la cause identifiée, selon la
AW
21:03ANTILLES : nouvelles violences, le gouvernement met l'autonomie de la Guadeloupe
AW
20:17Coronavirus-Des cas probables de nouveau variant chez 61 passagers à Amsterdam
RE
20:04BOURSE DE LONDRES : Le variant Omicron détecté en Grande-Bretagne, en Allemagne et en Italie
RE
16:57Des salariés de diverses entreprises manifestent à Paris contre les
AW
13:43VIOLENCES AUX ANTILLES : le gouvernement lance le débat sur plus d'autonomie en
AW
13:17GAZODUCS ITALIE-ALGÉRIE : Eni cède une partie de ses participations
AW
12:52Eni cède à Snam une part des gazoducs algériens pour 385 millions d'euros
RE
Dernières actualités "Sociétés"