Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Trop de statistiques avant la dinde ?

23/11/2022 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

En cette veille de Thanksgiving, les investisseurs vont avoir droit à une grosse série de statistiques en hors d'œuvre, histoire de disposer de nouvelles fraîches pour tenter de déterminer de quoi sera fait l'avenir économique. Après la clôture européenne, la publication des minutes de la dernière réunion de la Fed sera l'occasion de peaufiner les scénarios. L'ambiance au réveil a l'air plutôt détendue sur les marchés européens.

Les marchés actions ont choisi hier d'annuler leur baisse de lundi, aidées par le rebond des valeurs technologiques et pétrolières. En gros, j'ai inversé la phrase que j'avais écrite la veille, puisque les indices avaient flanché à cause des deux mêmes secteurs. Laurent, le spécialiste des options qui travaille caché derrière ses écrans en face de moi, a l'air de s'ennuyer ferme. Cette semaine du mois de novembre est traditionnellement un peu bizarre sur les marchés, parce qu'elle est coupée par Thanksgiving aux Etats-Unis. Sans aucun doute la fête américaine la plus typique, qui a lieu le jeudi et qui est par conséquent synonyme de gros weekend aux Etats-Unis, même si Wall Street ouvre pour une moitié de séance le vendredi après avoir fait relâche le jeudi.

Hier donc, les indices européens ont progressé à proportion de leur contingent de valeurs pétrolières et minières. Pas beaucoup en France (+0,2%) et en Allemagne (+0,3%), un peu plus à Londres et à Milan (+1% environ) et encore plus à Madrid (+1,7%), où les valeurs bancaires ont aussi participé à la fête. Zurich a joué le rôle de vilain petit canard en perdant 0,1% à la fin de la journée : en Suisse, on a la santé, mais on n'a pas de pétrole. A Wall Street, les trois principaux indices ont repris plus de 1%. Les investisseurs ont suivi le mouvement du pétrole sur les valeurs liées à l'énergie, comme en Europe, mais la hausse a été renforcée par le bon comportement des valeurs technologiques de qualité, c’est-à-dire essentiellement les valeurs sûres du compartiment. La prudence règne toujours sur les anciennes starlettes de la cote biberonnées à l'argent facile mais qui n'ont pas de perspective de rentabilité à un horizon raisonnable. Je me dois aussi de signaler les flambées des grands anciens Best Buy et Abercrombie & Fitch, après des performances financières inattendues qui montrent que la consommation a encore de beaux jours devant elle aux Etats-Unis.  

Mais comme il ne se passe pas grand-chose de concret dans les compartiments réputés sérieux de la finance, ce qui est probablement illustré par le maintien récent des rendements obligataires dans un canal étroit, ça gazouille sur Twitter, ça déblatère sur FTX, ça cancane sur ces fonds ESG déclassés par les grands gestionnaires d'actifs.

Il y a quand même quelques échéances importantes à venir aujourd'hui dans la sphère macroéconomique. A commencer par les indicateurs PMI, "la statistique la plus suivie du monde", selon son promoteur, Standards & Poor's (qui a racheté IHS Markit, le fournisseur initial). Il est vrai que ces indicateurs sont très efficaces pour mesurer la dynamique économique en temps réel des grandes économies. Ils sont publiés tout au long de la journée, de 9h15 pour la France à 15h45 pour les Etats-Unis. Du côté de l'énergie, l'Europe a fixé un prix plafond pour le gaz en 2023, tandis que les Occidentaux pourraient annoncer un plafonnement du prix du pétrole russe dès aujourd'hui. Enfin, une batterie de statistiques américaines est prévue cet après-midi, à savoir les dernières tendances hebdomadaires sur l'emploi et les commandes de biens durables d'octobre à 14h30, puis à 16h00 les chiffres de l'immobilier neuf et l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan.

Icing on the cake, la Fed publiera à 20h00 le compte rendu de sa dernière réunion de politique monétaire. J'ignore si le marché y trouvera de la matière pour alimenter son scénario de trajectoire des taux directeurs. Disons que ces derniers jours, les membres de la banque centrale américaine se sont employés à calmer les ardeurs des investisseurs qui pensaient que l'austérité monétaire allait bientôt prendre fin. La Fed est ainsi parfaitement dans son rôle de modération, ce qui ne signifie pas nécessairement qu'elle sait elle-même où elle va, ni à quel rythme.

Je cède la parole à l'expérimenté patron de la macro d'ISI Evercore, Krishna Guha, qui a eu une excellente formule hier dans une note à ses clients pour résumer cela. Guha pense que la direction de la Fed veut sortir de ce qu'il appelle "la roue de hamster des hausses de 75 points de base" par réunion, même si elle a du mal à le faire tout en maintenant le contrôle des conditions financières. Il ajoute que la Fed va probablement tenter un "ralentissement hawkish" et que pour les investisseurs, c'est surtout la partie ralentissement qui importe. En d'autres termes, Jerome Powell va continuer à faire les gros yeux mais en relâchant le cou de la dinde pour lui permettre de respirer un peu, pour utiliser une métaphore de saison. Après la publication des "minutes", il restera deux heures au marché, avant la clôture, pour se faire une opinion plus précise avant d'aller peaufiner les décorations et les agapes de Thanksgiving. Le tout à deux jours du 14e anniversaire du lancement du fameux programme d'assouplissement quantitatif de la Fed en 2008, qui allait contribuer à sortir la finance mondiale de l'ornière et qui allait façonner la décennie suivante en inondant les marchés d'argent gratuit. Vous vous en fichez probablement mais c'est aussi le jour de l'anniversaire de ma plus petite sœur, que je mentionne ici pour vérifier qu'elle est une lectrice aussi assidue qu'elle le dit.

Plus sérieusement, le marché japonais est fermé aujourd'hui pour la fête du travail. Les autres places d'Asie Pacifique sont en hausse. L'Australie gagne 0,7%, bien aidée par son gros contingent d'entreprises du secteur de l'énergie et des matières premières. En Corée, ce sont les technologiques qui permettent au Kospi de reprendre 0,5%. Les marchés indien et chinois sont eux aussi bien orientés en fin de parcours. Les indicateurs avancés européens sont haussiers. Le CAC40 gagnait 0,1% à 6665 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Les indices PMI manufacturiers sont donc au programme aujourd'hui pour les principales économies. Ils seront complétés aux Etats-Unis par les inscriptions hebdomadaires au chômage et les commandes de biens durables (14h30), puis les chiffres de l'immobilier neuf et l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan (16h00), avant à 20h00 la publication des minutes de la dernière réunion de la Fed. Tout l'agenda macro ici.

L'euro remonte à 1,0315 USD. L'once d'or cède en revanche du terrain à 1734 USD. Le pétrole est stable, avec un Brent de Mer du Nord à 88,12 USD le baril et un brut léger américain WTI à 80,80 USD. Le rendement de la dette américaine sur 10 ans rebaisse à 3,76%. Le bitcoin évolue non loin de 16 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aedifica : HSBC démarre le suivi à l'achat en visant 106 EUR.
  • Cofinimmo : HSBC reprend le suivi à conserver en visant 98 EUR.
  • CTS Eventim : Baader Helvea passe d'alléger à accumuler en visant 60 EUR.
  • Enel : Citigroup passe de neutre à vendre en visant 4,50 EUR.
  • Eni : Barclays reprend le suivi à surpondérer en visant 17,50 EUR.
  • Enskilda : AlphaValue passe d'alléger à accumuler en visant 151 SEK.
  • EQT : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 296 SEK.
  • Esker : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 200 à 180 EUR.
  • Glencore : Bernstein passe de performance de marché à surperformance en visant 770 GBp.
  • Interparfums : Kepler Cheuvreux reste à l'achat avec un objectif relevé de 59 à 60 EUR.
  • Kardex : Research Partners reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 200 à 180 CHF.
  • Kerry : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 128 à 123 EUR.
  • Sage : Deutsche Bank passe de vendre à conserver en visant 800 GBp.
  • Siemens Healthineers : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 50 EUR.
  • Vallourec : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 14,20 à 13,20 EUR.
  • Vidrala : Oddo BHF passe de surperformance à neutre en visant 82 EUR.
  • Voestalpine : Deutsche Bank passe de conserver à acheter en visant 31 EUR.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Le directeur de la création de Gucci (Kering), Alessandro Michele, quitte la marque, selon WWD.
  • Nestlé Waters utilisera un train de fret à hydrogène Alstom.
  • Les syndicats de Worldline confirment l'appel à la grève pour le Black Friday.
  • L'AMF donne son feu vert à l'offre d'achat de l'Etat sur les minoritaires d'Electricité de France.
  • Amundi déclasse des dizaines de fonds ESG dans la catégorie inférieure, pour anticiper le règlement SFDR.
  • Elior confirme ses ambitions financières 2024 en marge de ses derniers résultats.
  • Voltalia signe un accord de partenariat innovant de co-développement avec l'Ouzbékistan.
  • Abeo et la FIBA prolongent leur partenariat fructueux pour le Basket-Ball 3x3.
  • Pharnext regroupe 5000 actions en 1.
  • Median Technologies fera trois présentations lors de la conférence annuelle du RSNA.
  • Eurobio et Acobiom signent un accord pour la distribution exclusive d'un test diagnostique prédictif de réponse à un traitement du cancer du pancréas.
  • Autres publications : Entech…

Dans le monde

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Equinor estime que le plafonnement des prix du gaz proposé par la Commission européenne n'aurait pas d'impact substantiel sur ses exportations vers l'Europe.
  • Teva et AbbVie concluent des accords judiciaires représentant 6,6 Mds$ dans le cadre de la crise des opioïdes aux États-Unis.
  • Dechra Pharmaceuticals et Harbour Energy devraient quitter l'indice FTSE 100, selon les changements indicatifs de FTSE Russell, remplacés par Abrdn et The Weir Group.
  • Drax se défend d'être le deuxième plus grand émetteur de carbone au Royaume-Uni.
  • Le bénéfice de Johnson Matthey chute en raison des pressions sur la chaîne d'approvisionnement.
  • HP Inc va supprimer jusqu'à 6 000 employés pour réduire les coûts.
  • Manchester United "explore ses options" et pourrait être vendu.
  • Le bénéfice semestriel de Pets At Home baisse en raison de la hausse des coûts de transport et d'énergie.
  • Credit Suisse va supprimer des postes de banque d'investissement et de recherche en Chine. La banque anticipe une perte de 1,5 MdCHF au 4e trimestre.
  • UBS Group va intégrer ses activités françaises à UBS Europe.
  • Implenia signe avec Deutsche Asset One et Union Investment pour développer des projets sur le marché allemand de l'habitat.
  • Ems-Chemie abaisse ses prévisions pour l'exercice en cours.
  • Le vaccin contre la variole du singe de Bavarian Nordic montre une efficacité de 78% dans une nouvelle analyse britannique.
  • Principales publications du jour : Deere, Prosus, Xiaomi, Naspers, Hal Trust, United Utilities, Soitec, Ackermans, Rockwool, Rotork, BritvicTout l'agenda ici.

Lectures


© Zonebourse.com 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABBVIE INC. 0.11%163.81 Cours en différé.20.87%
ABEO SA 0.00%19.45 Cours en temps réel.10.51%
ABERCROMBIE & FITCH CO. -4.32%23.28 Cours en différé.-30.20%
ABRDN PLC -1.34%199 Cours en différé.-16.27%
ACKERMANS & VAN HAAREN NV 0.26%153.5 Cours en temps réel.-9.25%
AEDIFICA SA 2.22%78.15 Cours en temps réel.-33.46%
ALSTOM 0.81%24.92 Cours en temps réel.-20.82%
AMUNDI -0.46%54.3 Cours en temps réel.-24.81%
BAVARIAN NORDIC A/S -2.40%235.6 Cours en différé.-10.19%
BEST BUY CO., INC. -2.86%84.09 Cours en différé.-14.76%
COFINIMMO 0.89%84.8 Cours en temps réel.-40.18%
CTS EVENTIM AG & CO. KGAA 0.24%61.65 Cours en différé.-4.44%
DECHRA PHARMACEUTICALS PLC -1.00%2762 Cours en différé.-47.61%
DEERE & COMPANY -2.17%435.925 Cours en différé.29.96%
DRAX GROUP PLC 0.49%619.5 Cours en différé.1.90%
ELECTRICITÉ DE FRANCE 0.00%12 Cours en temps réel.21.50%
ELIOR GROUP 1.26%2.888 Cours en temps réel.-55.19%
EMS-CHEMIE HOLDING AG -0.97%665.5 Cours en différé.-34.18%
ENI SPA -0.42%13.834 Cours en différé.13.68%
EQUINOR ASA 0.53%368.25 Cours en temps réel.55.28%
ESKER -1.67%153 Cours en temps réel.-56.96%
EUROBIO SCIENTIFIC 0.41%19.8 Cours en temps réel.-26.75%
HARBOUR ENERGY PLC -1.02%309.4 Cours en différé.-11.69%
HP INC. -1.47%29.21 Cours en différé.-21.32%
IMPLENIA AG -3.66%39.5 Cours en différé.97.50%
INTERPARFUMS -0.37%54 Cours en temps réel.-18.88%
JOHNSON MATTHEY PLC 0.05%2119 Cours en différé.3.52%
KARDEX HOLDING AG -1.88%157 Cours en différé.-46.67%
KERING -2.41%546.2 Cours en temps réel.-20.82%
KERRY GROUP PLC -0.31%89.1 Cours en temps réel.-21.08%
MANCHESTER UNITED PLC -2.33%22.22 Cours en différé.59.62%
NASPERS LIMITED -0.54%2656.79 Cours en clôture.7.48%
PETS AT HOME GROUP PLC 2.14%277.4 Cours en différé.-41.59%
PHARNEXT SA -0.94%0.105 Cours en clôture.-99.99%
ROCKWOOL A/S -0.86%1609.5 Cours en différé.-43.23%
ROTORK PLC -0.26%310 Cours en différé.-12.99%
SAGE GROUP PLC -1.50%789.8 Cours en différé.-5.96%
SIEMENS HEALTHINEERS AG -1.32%50.9 Cours en différé.-21.63%
SOITEC 1.16%161.2 Cours en temps réel.-25.95%
TEVA PHARMACEUTICAL INDUSTRIES LIMITED -0.87%8.585 Cours en différé.8.11%
UBS GROUP AG 1.68%17.59 Cours en différé.5.36%
VALLOUREC -0.67%11.17 Cours en temps réel.27.78%
VOLTALIA SA 2.79%18.42 Cours en temps réel.-2.72%
WORLDLINE -2.02%43.57 Cours en temps réel.-9.26%
XIAOMI CORPORATION 13.64%11.5 Cours en différé.-46.46%
Plus d'actualités
Un optimisme (prudent) nourri à la Fed et à la Chine
Un optimisme (prudent) nourri à la Fed et à la Chine
Un atterrissage en douceur sans accroc ?
Un atterrissage en douceur sans accroc ?
Habemus Pivotam ?
Habemus Pivotam ?