Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
300
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Bourse de Paris : Trump fait passer le goût du risque aux investisseurs

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
27/06/2018 | 06:55

Le thème des tensions commerciales entre Etats continue à dominer sur les marchés, qui peinent à retrouver le chemin de la hausse. A Paris, le CAC40 a stagné hier, toujours sous les 5 300 points.

Un résumé des principales informations économiques générales parues depuis hier soir suffit à démontrer que l'escalade se poursuit dans la guerre mondiale des importations et des exportations. "Les USA vont se défendre contre les taxes européennes", a clamé le délégué américain au Commerce Robert Lighthizer. "La Chine doit se défendre dans la guerre commerciale", titre une dépêche Reuters, diffusée peu après 4h00 ce matin, après un tour d'horizon de la presse chinoise. Chez Bloomberg, figurait en soirée en bonne place l'article titré "Le Canada serait en train de préparer des quotas d'acier et des surtaxes sur les importations". Après la première salve de mesures protectionnistes, la nouvelle escalade est surtout verbale, mais elle illustre bien le climat explosif actuel. 

En bourse hier, Paris a échoué à quelques points de l'équilibre, au contraire de Londres et de Zurich, tandis que Francfort perdait un peu plus de terrain. Aux Etats-Unis, les trois indices ont clôturé dans le vert, portés notamment pour ce qui concerne le Dow Jones et le S&P500 par un General Electric de gala après l'annonce de son recentrage. Sur le Nasdaq 100, Netflix, Tesla et consorts ont plus que compensé certaines baisses marquées comme celle d'Intel.

Il faudra surveiller le Royaume-Uni, à l'heure où le Brexit revient sur le devant de la scène par le biais des grandes entreprises européennes. Airbus ou BMW ont alerté ces derniers jours sur les conséquences industrielles de la décision, qui complique considérablement leurs processus logistiques et qui entraînera inévitablement des surcoûts parfois conséquents.

Les temps forts économiques du jour

La matinée sera trustée par le rapport de la Banque d'Angleterre sur la stabilité financière, qui donnera l'occasion d'écouter son gouverneur Mark Carney lors d'une allocution (à partir de 10h30). Auparavant, la BCE aura publié la masse monétaire M3 du mois écoulé (10h00, consensus +3,8%). Aux Etats-Unis, ça se bouscule au portillon avec dès 14h30 les commandes de biens durables (consensus core +0,5%), la balance commerciale (consensus -68,9 milliards de dollars) et les ventes des grossistes (consensus +0,2%). A 16h00, place aux reventes de logements (consensus +0,4%), puis à 16h30 aux stocks pétroliers hebdomadaires (consensus -2,4 millions).

L'euro se négocie 1,16579 USD, en légère hausse ce matin, après son reflux de la veille. L'once d'or poursuit sa correction à 1 255 USD. Le baril de WTI s'est renforcé à 70,80 USD et celui de Brent à 76,547 USD.

Les principaux changements de recommandations

• Jefferies abaisse d'acheter à conserver sa recommandation sur Altamir.
• JP Morgan réduit de 16 à 14 EUR son objectif sur Elior, en restant neutre.
• Jefferies rehausse de 500 à 525 EUR son objectif sur Eurofins, et passe de conserver à acheter.
• Goldman Sachs reprend le suivi d'Eutelsat à neutre en visant 20,50 EUR.
• Liberum démarre le suivi de First Derivatives à l'achat en visant 530 GBp.
• Jefferies abaisse de 670 à 640 GBp son objectif sur Petrofac, en restant acheteur.
• Wedbush démarre le suivi de Puma à neutre en visant 465 EUR.

L’actualité des sociétés

Le gouvernement a résilié le contrat signé avec Vinci sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Accor chercherait des appuis pour racheter les parts de l'Etat dans Air France KLM. Le boycott de Danone au Maroc a coûté au groupe la moitié de ses parts de marché locales. Plastic Omnium va finaliser la prise de contrôle de HBPO. Le chinois Three Gorges sonderait les utilités européennes pour appuyer son projet de rachat d'EDP, notamment en ce qui concerne la division énergies renouvelables, EDP Renovaveis. Une menace de grève longue chez Total Gabon. BPCE va absorber le Crédit Foncier. Frey a levé 202 millions d'euros. Xilam obtient 16 millions d'euros lors d'un placement privé. GEA, Lacroix et Delfingen ont publié leurs comptes.

Uber obtient une nouvelle licence conditionnelle à Londres. Bruxelles ouvre une enquête approfondie sur le rachat des nylons de Solvay par BASF. Givaudan reçoit l'aval de l'AMF pour lancer son offre sur Naturex. General Electric se recentre en scindant Baker Hughes et sa santé. Richard Li envisage d'introduire sa division assurances FWD en bourse. L'Arabie Saoudite pomperait un record de brut en juillet. Washington presse ses alliés de cesser d'importer du pétrole iranien à partir du 4 novembre. Une étude norvégienne tend à démontrer que Google et Facebook ont profité du RGPD pour obtenir davantage d'informations sur leurs utilisateurs.
 
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BAYERISCHE MOTOREN WERKE AKTIENGESELLSCHAFT -0.56%53.7 Cours en différé.-13.53%
CAC 40 -0.65%5636.25 Cours en temps réel.19.92%
CAC 40 INDEX FUTURE (FCE) - LIF/C1 -0.64%5636.5 Cours en différé.19.97%
DJ INDUSTRIAL -0.95%26770.2 Cours en différé.14.76%
GOLDMAN SACHS GROUP INC. 0.03%206.52 Cours en différé.23.59%
NASDAQ 100 -0.93%7868.490778 Cours en différé.25.47%
NASDAQ COMP. -0.83%8089.54332 Cours en différé.22.93%
S&P 500 -0.39%2986.2 Cours en différé.19.12%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader