Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Tunisie-Une centaine de membres du parti Ennahda démissionnent

25/09/2021 | 16:51
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

par Tarek Amara

TUNIS, 25 septembre (Reuters) - Plus d'une centaine de cadres du parti islamiste tunisien Ennahda, dont des députés et d'anciens ministres, ont démissionné samedi pour protester contre la direction de leur formation traversée par des divisions.

Ennahda, premier parti au parlement, est plongé dans la crise en raison de sa réaction à la décision du président tunisien Kais Saied de limoger le gouvernement et de suspendre le parlement le 25 juillet, ce que l'opposition a qualifié de coup d'Etat.

Dans un communiqué, 113 membres du parti ont annoncé leur démission en raison, ont-ils dit, des mauvais choix d'Ennahda qui ont conduit à son isolement et à l'échec de la constitution d'un front uni pour contester les décisions de Kais Saied.

Parmi les démissionnaires, figurent huit députés et plusieurs anciens ministres dont l'ancien ministre de la Santé Abdellatif Mekki.

"Je suis profondément triste (...) mais je n'ai pas le choix après avoir essayé pendant longtemps, particulièrement ces derniers mois. J'assume la responsabilité de cette décision que j'ai prise pour mon pays", a expliqué Abdellatif Mekki sur Facebook.

Depuis la crise politique ouverte par les décisions de Kais Saied il y a deux mois, des cadres d'Ennahda ont demandé que leur dirigeant Rached Ghannouchi, par ailleurs président du parlement, démissionne.

Le responsable politique a limogé le comité exécutif du parti le mois dernier pour tenter d'apaiser les critiques à son encontre.

Ennahda est la formation politique la plus puissante en Tunisie depuis la révolution de 2011 qui a conduit au départ de son président de longue date, jouant un rôle clef en apportant son soutien aux coalitions gouvernementales successives.

Mais la formation a perdu de sa popularité face à la stagnation de l'économie et l'érosion des services publics. (Version française Gwénaëlle Barzic)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
17:32Turquie-Erdogan déclare 10 ambassadeurs "personae non grata"
RE
17:09Exclusif - L'Italie et UniCredit sont sur le point d'annuler les négociations sur Monte dei Paschi - sources
ZR
16:01Turquie-Erdogan déclare 10 ambassadeurs "personae non grata"
RE
15:39Hongrie-Rassemblements pour et contre Orban à Budapest
RE
14:56Italie-Salvini jugé à Palerme pour avoir bloqué un bateau de migrants
RE
14:40La société espagnole sabadell déclare que son conseil d'administration a dit à la banque coopérative que "ce n'est pas une transaction que nous souhaitons explorer pour le moment".
ZR
14:40l'entreprise espagnole sabadell dit avoir reçu une offre de la co-operative bank pour son unité britannique tsb
ZR
14:16Géorgie-Transfusion sanguine pour l'ex-président Saakachvili en grève de la faim
RE
12:28Coronavirus-Le taux d'incidence en Allemagne au plus haut depuis la mi-mai
RE
11:33La Roumanie prend des mesures de confinement face au Covid
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"