Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

USA: les prix calent en juin, les dépenses des ménages grimpent

30/07/2021 | 19:00
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Washington (awp/afp) - L'inflation aux Etats-Unis est restée stable en juin par rapport à mai, pour la première fois depuis des mois, tandis que les dépenses des ménages sont reparties à la hausse notamment grâce à la réouverture des restaurants et hôtels.

En juin, les prix ont, comme le mois précédent, augmenté de 4% sur un an et de 0,5% sur un mois, selon les données publiées vendredi par le département du Commerce.

Les prix à la consommation flambent depuis plusieurs mois, portés par la forte demande liée à la réouverture de l'économie et aux difficultés mondiales d'approvisionnement.

La hausse de juin est néanmoins moins forte que prévu, puisque les analystes attendaient +0,7% sur un mois.

Ce ralentissement pourrait être vu comme rassurant, alors que le président de la Banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, mais aussi le FMI, qui assurent depuis des mois que cette inflation ne devrait être que temporaire, ont reconnu cette semaine qu'elle pourrait être plus forte et durable que prévu.

En excluant les prix volatils de l'alimentation et de l'énergie, l'inflation dite sous-jacente s'établit à +0,4% sur un mois, un peu ralentie par rapport aux 0,5% de mai. En revanche, sur un an, elle est au plus haut depuis décembre 1991, à +3,5%.

Cette hausse des prix a par ailleurs conduit à une dégradation de la confiance des consommateurs en juillet, selon l'estimation finale de l'enquête de l'Université du Michigan également publiée vendredi.

L'indice est tombé à 81,2 points (-4,3 points), en raison largement des "prix élevés des maisons, voitures, et biens durables", souligne dans le communiqué Richard Curtin, chef économiste, chargé de l'enquête. Il souligne néanmoins que "l'amélioration des finances des consommateurs" leur a permis de faire face à ce phénomène.

Variant Delta

Par ailleurs, la réouverture des services grâce à la vaccination a fait grimper de 1% les dépenses des ménages, après avoir reculé de 0,1% en mai, selon des données révisées en légère baisse publiées par le département du Commerce.

Les Américains sont notamment allés manger au restaurant, ou sont partis en vacances et ont dormi à l'hôtel. Les dépenses en produits pharmaceutiques et essence ont également grimpé.

Leurs revenus en revanche sont quasi-stables par rapport à mai (+0,1%).

"Le taux d'épargne a diminué beaucoup plus rapidement que prévu et pourrait constituer un vent contraire avec la propagation du variant Delta cet été", avertit Diane Swonk, économiste pour Grant Thornton.

Elle note cependant que "les consommateurs apprennent à vivre avec le virus et continuent à dépenser même en cas d'épidémie".

L'économie américaine a retrouvé au deuxième trimestre son niveau d'avant-crise, malgré une croissance décevante du PIB, +6,5% en rythme annualisé, qui compare au trimestre précédent puis projette l'évolution sur l'année entière à ce rythme, selon la première estimation du département du Commerce publiée jeudi.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
22:30Le bénéfice trimestriel de FedEx chute en raison des coûts de main-d'?uvre
ZR
21:36Turquie-L'accord de Paris sur le climat présenté au Parlement en octobre
RE
21:22L'euro stable face au dollar pendant la réunion de la Fed
AW
21:16Icade santé-la fixation du prix de l'offre est prévue le 30 septembre et le début des négociations des actions, le 5 octobre
RE
21:16Icade santé-la valeur de marché incluant le produit total de l'ipo est comprise entre 5,6 milliards et 6,4 milliards d'euros
RE
21:16Icade santé-le prix de l'ipo fixé entre 115 euros et 135 euros l'action - communiqué
RE
21:16Icade santé-l'ipo inclut une augmentation de capital d'environ 800 millions d'euros
RE
20:23Raïssi veut que les discussions sur le nucléaire mènent à la levée des sanctions US
RE
19:30La Fed entame sa réunion, orientée sur la réduction de son soutien à l'économie
AW
19:28Les tensions transatlantiques "plus vastes" que la question des sous-marins - Breton
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"