Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Un employé de la centrale de Leibstadt (AG) bâclait certains tests

04/12/2021 | 12:18
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Leibstadt AG (awp/ats) - Le Ministère public de la Confédération (MPC) a condamné un ancien employé de la centrale nucléaire de Leibstadt (AG) à 3000 francs suisses d'amende. Il n'avait pas testé trois appareils mesurant la dose neutronique par paresse avant de reporter des fausses mesures.

Selon la directive de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN), l'employé devait tester tous les six mois le bon fonctionnement des appareils. Ces mesures devaient être effectuées sur des conteneurs avant leur évacuation vers le dépôt intermédiaire de Würenlingen (AG).

Les infractions commises par l'employé ont été constatées début 2019 lors d'un contrôle interne. Une enquête approfondie a révélé des indices selon lesquels il n'avait pas non plus testé correctement quelques 350 autres appareils. Des tests ont toutefois montré qu'ils fonctionnaient correctement ou qu'ils étaient trop sensibles.

L'employé a été mis à pied. L'IFSN a déposé une plainte pénale auprès du MPC en raison de l'absence de contrôles. Le MPC a confirmé samedi à l'agence d'information Keystone-ATS être arrivé à la conclusion que l'expert en radioprotection avait bâclé trois contrôles en 2018 et qu'il avait reporté des données fictives.

Pas de danger

Mais le comportement de l'employé n'a eu "aucune influence directe sur la sécurité nucléaire", précise l'ordonnance pénale, dont les titres de CH-Media se sont faits l'écho samedi. Les appareils de mesure concernés sont "robustes" et "fiables". C'est pourquoi le MPC a qualifié les actes du prévenu "d'événement sans importance pour la sécurité". Ils n'ont pas non plus entraîné de "danger significatif" pour l'homme ou l'environnement.

Le MPC a condamné l'employé à une amende de 3000 francs suisses. Il doit en outre supporter les frais de procédure d'un montant de 1000 francs suisses. Le jugement est entré en vigueur.


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
17:07Signes prometteurs en vue d'un accord sur le nucléaire iranien, selon une source à l'Elysée
RE
17:04Le rebond de la demande de carburant permet à Phillips 66 de réaliser un bénéfice supérieur à la moyenne
ZR
17:03Résumé des principales informations économiques du vendredi 28 janvier
AW
17:02Bank of America s'attend à 7 hausses de taux de la Fed en 2022
RE
17:01L'action Apple résiste à la déroute du secteur technologique grâce à de bons résultats et à l'annonce d'un métavers.
ZR
17:01USA : la confiance des consommateurs en janvier au plus bas en plus de 10 ans
AW
16:54Les contrats à terme chutent, les inquiétudes concernant la hausse des taux éclipsant les bons résultats d'Apple.
ZR
16:38La Lituanie et l'Allemagne seraient en pourparlers pour l'envoi de renforts militaires, dit Nauseda
RE
16:34Macron exhorte Poutine au respect de "la souveraineté des Etats"
RE
16:18USA : Baisse des dépenses de consommation des ménages en décembre
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"