Genève (awp) - Le gestionnaire d'actifs américain Vaneck a fait coter, à la Bourse suisse, le premier fonds indiciel (ETF) ayant pour thématique les jeux vidéos et l'e-sport. Cet indice global vise une réplication aussi précise que possible de l'évolution des cours et du rendement d'entreprises réalisant plus de la moitié de leur chiffre d'affaires dans cette branche.

"Ce secteur dispose d'un énorme potentiel d'avenir", selon Martijn Rozemuller, directeur général, responsable Europe chez Vaneck, cité dans un communiqué lundi. Le marché des jeux vidéos et de l'e-sport devrait générer en 2019 un chiffre d'affaires de près de 150 milliards de dollars, en hausse de 10% par rapport à 2018. Plus de 450 millions de personnes à travers le monde devraient suivre cette année les compétitions en direct par le biais de services de diffusion en continu (streaming).

En Suisse, les clubs de football de Bâle, Saint-Gall, Lucerne, Genève, Sion et Lausanne comptent déjà des e-sportifs sous contrat. Ces joueurs professionnels ou semi-professionnels s'affrontent en jouant à différents jeux vidéo retransmis en ligne sur des plateformes de diffusion voire dans des stades.

Le partenariat, l'appartenance à une ligue, le parrainage, les concessions ainsi que d'autres activités de marketing représentent d'énormes capacités de croissance pour les entreprises actives dans le domaine des jeux vidéos et de l'e-sport.

maj/op