Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Une pointe d'optimisme... sino-américaine

14/04/2022 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

C'est la dernière séance boursière de la semaine pour plusieurs places occidentales, avant la coupure pascale. Une journée qui démarre sous de bons auspices pour les indices, revigorés par une petite inflexion sur les chiffres de l'inflation américaine et par la perspective d'un coup de pouce monétaire de Pékin pour limiter l'impact des reconfinements en cours dans le pays. A la mi-journée, la BCE fera le point sur sa politique monétaire.

La volatilité est descendue d'un cran sur les marchés actions européens cette semaine, comme le montre l'évolution récente de l'EURO STOXX 50, dont les variations n'ont jamais dépassé 0,5% sur les trois dernières séances. Le niveau d'attentisme est remonté en même temps que les interrogations sur les orientations futures des politiques monétaires. Et il en sera question aujourd'hui, de politique monétaire, avec la réunion d'avril de la BCE, qui n'est pas dans une situation très confortable. L'inflation remonte fort sur le vieux continent - comment pourrait-il en être autrement - et les taux sont toujours au plancher. Nous verrons bien en début d'après-midi comment la banque de Francfort compte s'en sortir.

Hier à Wall Street, les valeurs technologiques et la consommation cyclique ont sonné la révolte. Le Nasdaq 100 a pu stopper l'hémorragie de trois séances de forte baisse sur un rebond de 2%. Toutes les grosses capitalisations de l'indice ont repris entre 1 (pour Meta Platforms) et 3,5% (pour Tesla). Seulement 8 baisses sur 100 valeurs. La détente sur les rendements obligataires a bien aidé. La très légère inflexion constatée sur l'inflation hors produits volatils aux Etats-Unis en mars a un peu raboté les anticipations sur le niveau des taux d'intérêts à moyen terme. Le réveil américain a alimenté la poursuite du redressement des actions asiatiques et contribue à une poussée d'optimisme au réveil en Europe.

Pour terminer la semaine (les financiers respectent le weekend de Pâques un peu partout dans le monde), j'aborde la question de l'aversion aux pertes en fonction de l'âge, après avoir lu un article très intéressant. Il est tiré des écrits de l'infatigable Joachim Klement, qui m'agace toujours profondément pour sa capacité à trouver de nouvelles idées originales au quotidien, pendant que je rame en regardant bêtement par la fenêtre pour essayer de trouver un sujet pour vous distraire un peu. Allez, pour me remonter le moral je me dis qu'il a peut-être une armée de petites mains qui l'aident avant le lever du soleil. Alors que moi, je dois attendre 8h00 pour voir débarquer mon premier collègue, le presque toujours ponctuel Eduardo. Et encore, les bons jours.

Mais revenons à la date de péremption de l'investisseur. N'importe quel questionnaire de profilage d'épargnant vous le dira, l'investissement à risque (les actions) est réservé aux jeunes et l'investissement sans gains (les obligations et les fonds en euros) est tout à fait adapté aux vieux. C'est schématique et un chouia provocant, mais c'est un peu ça. En réalité, nous avons tous un appétit pour le risque variable. Et notre résistance face aux pertes fluctue elle aussi. Un individu très prudent qui se met en PLS dès qu'une ligne de son portefeuille vire au rouge n'a pas trop intérêt à acheter des actions GameStop ou du Dogecoin, parce que sa vie va rapidement devenir un enfer. Un bon conseiller saura apprécier cette dimension tout en y ajoutant les variables habituelles : revenus, objectif de l'épargne, besoins personnels, patrimoine, etc.

Mais la question de l'âge n'est pas aussi binaire qu'on le pense généralement, selon une étude présentée par Klement, réalisée auprès de 4000 britanniques par David Blake et son équipe, qui officient à la City University de Londres. On y découvre que l'aversion pour les pertes n'est pas l'apanage des plus anciens. Enfin disons que les plus de 65 ans sont les plus angoissés face aux pertes, mais qu'ils ne sont pas les seuls. C'est aussi le cas des 18-24 ans, dans des proportions assez proches. Si l'on y réfléchit un peu, c'est plutôt logique. A cet âge-là, à moins bien sûr d'être un riche héritier ou d'avoir flairé le bon plan des cryptomonnaies avant les autres, on est sans le sou : on a donc plus peur de perdre le peu qu'on a. Les personnes qui ont le plus de flegme face aux pertes sont les 35/44 ans, suivis des 45/54 ans. Ceux-là ont plus de chances d'être en place financièrement et d'avoir développé une meilleure connaissance des choses de la finance. L'aversion ne remonte dans des proportions importantes qu'à l'approche de la retraite (attention, cet âge est mouvant dans l'entre-deux tours en France). Moralité, les plus jeunes ont souvent de l'appétit pour le risque mais beaucoup moins pour les pertes. Pour comprendre les biais que nous subissons et éviter de tomber dans les pièges classiques, rien de tel qu'une petite session de formation avec les vidéos pédagogiques Zonebourse de Xavier Delmas sur la finance comportementale.

Les jeunes investisseurs ne devraient pas développer trop de stress ce matin, puisque les indicateurs avancés européens se dirigent vers un rebond. En l'absence d'évolutions dans le conflit en Ukraine, même si l'Occident a prévu de continuer à armer Kyiv, l'attention des marchés se focalisera, je l'ai dit plus haut, sur la BCE. Les places financières ont aussi reçu le coup de pouce de la Chine, où les autorités ont lourdement laissé entendre qu'un assouplissement aura lieu sur les taux et le niveau des réserves obligatoires des banques demain vendredi, pour contrer les effets négatifs des mesures de confinement prises un peu partout dans le pays face à une nouvelle vague de coronavirus. Le CAC40 gagnait 0,27% à 6562 points peu après l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

La BCE annoncera sa décision de politique monétaire à 13h45, avant la tenue de la conférence de présentation à 14h30. C'est aussi à cet horaire que paraîtront aux Etats-Unis les inscriptions hebdomadaires au chômage et les ventes de détail, avant à 16h00 l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan et les stocks des entreprises. Tout l'agenda macro ici.

L'euro remonte à 1,0908 USD. L'once d'or reste ferme à 1973 USD. Le pétrole poursuit sa remontée avec un Brent de Mer du Nord à 108,20 USD le baril et un brut léger américain WTI à 103,7 USD. Le rendement de la dette américaine à 10 ans poursuit sa décrue à 2,67%. Le bitcoin se reprend à 41 300 USD pièce.

Les principaux changements de recommandations

  • Adyen : Piper Sandler démarre le suivi à surpondérer en visant 1810 EUR.
  • Amundi : Société Générale reste à l'achat avec un objectif ajusté à 75 EUR.
  • Bunzl : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 2950 GBp.
  • Deutsche Post : JPMorgan reste à surpondérer avec un objectif réduit de 62,40 à 59,80 EUR.
  • Galp Energia : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 15 EUR.
  • Hapag-Lloyd : JPMorgan reste à souspondérer avec un objectif relevé de 165 à 170 EUR.
  • Husqvarna : DNB passe de vendre à conserver en visant 95 SEK.
  • Nexi : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 14,90 à 12,20 EUR.
  • Novo Nordisk : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 585 à 780 DKK.
  • Pearson : Morgan Stanley reprend le suivi à pondération en ligne en visant 750 GBp.
  • Telefonica Deutschland : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 2,32 à 2,53 EUR.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Hermès génère 33% de croissance organique au 1er trimestre et confirme ses objectifs.
  • Stellantis "prend note" du retour du vote consultatif sur le rapport concernant la rémunération de son PDG, défavorable à 52,1%, et "expliquera dans le Rapport sur la rémunération 2022 comment ce vote a été pris en compte".
  • Publicis affiche une forte croissance organique au T1, qui lui permet de viser le haut de sa fourchette d'objectif annuel.
  • TotalEnergies collabore avec ENEOS pour développer la production de carburant aérien durable dans la raffinerie de Negishi
  • Crédit Agricole a dit à Rome ne pas prévoir de prendre le contrôle de Banco BPM, selon Reuters.
  • ArcelorMittal va acquérir 80% d'une usine américaine de Voestalpine, valorisée 1 Md$.
  • Sanofi a obtenu des résultats positifs pour une étude de phase I/II évaluant le rilzabrutinib pour le traitement de la thromobocytopénie immune (TPI) chez des adultes.
  • Vivendi va lancer son OPA sur Lagardère aujourd'hui.
  • Alstom signe un contrat de plus de 200 M€ avec l'aéroport de Dallas-Fort Worth.
  • Vinci et Eiffage lancent leur OPA simplifiée sur la Société Marseillaise du Tunnel Prado-Carénage après le feu vert de l'AMF.
  • Neoen lance un service innovant de batterie virtuelle, et signe un premier contrat de 70 MW avec AGL Energy.
  • OVH relève ses prévisions de revenus annuels après la publication de ses données du 1er semestre fiscal.
  • L'agence britannique du médicament valide le vaccin covid de Valneva.
  • Eurobio Scientific obtient le marquage CE du nouveau test propriétaire pour la détection des variants Omicron BA.x, BA.2 et Delta du SARS-CoV-2.
  • Deezer est proche d'un accord pour fusionner avec le Spac I2PO.
  • BOA Concept boucle un placement privé de 6 M€.
  • Visiomed Group met fin à son contrat de financement en OCABSA.
  • Catana, Keyrus, i2S, Medesis, Hopium, Pharmasimple, OBIZ, Safe, ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • L'offre publique d'achat de Blackstone-Edizione valorise Atlantia à 48 Mds€, soit 23 EUR l'action.
  • Ericsson sous le consensus de résultats au T1.
  • Les bénéfices trimestriels de Taiwan Semiconductor sont plus élevés que prévu.
  • Rostec convoite la participation de Mercedes dans Kamaz. Par ailleurs, le groupe allemand a fait rouler un prototype de voiture électrique pendant 1000 km sans recharge.
  • Meta Platforms va prélever 50% des gains des créateurs sur sa plateforme dans le métavers.
  • Nexo et Mastercard lancent la "première" carte de paiement cryptographique au monde.
  • Petrobras se dote d'un nouveau conseil d'administration, pour désigner son patron.
  • Uniti Group apporte son soutien à l'offre de rachat à 5 AUD par action le visant.
  • Le siège de Nestlé France perquisitionné dans le cadre de l'affaire Buitoni.
  • Swiss Re annonce un taux de solvabilité de 223%.
  • L'investisseur activiste Blackwells critique le nouveau PDG de Peloton après avoir poussé le précédent vers la sortie.
  • Principales publications de résultats : UnitedHealth, Wells Fargo, Morgan Stanley, Hermès, Goldman Sachs, Citigroup, Fast Retailing, Ericsson, VAT Group, OVH, VirbacTout l'agenda ici.

Lectures


© Zonebourse.com 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ADYEN N.V. 8.96%1464.2 Cours en temps réel.-41.86%
ALSTOM 4.80%22.5 Cours en temps réel.-31.23%
AMUNDI 0.90%49.1 Cours en temps réel.-32.93%
ARCELORMITTAL -1.15%20.65 Cours en temps réel.-25.78%
ATLANTIA SPA -0.36%22.24 Cours en différé.27.87%
BANCO BPM S.P.A. -1.77%2.44 Cours en différé.-5.91%
BOA CONCEPT 2.48%33 Cours en temps réel.49.77%
BUNZL PLC 2.11%2810 Cours en différé.-4.61%
CATANA GROUP 1.48%6.19 Cours en temps réel.-7.44%
CITIGROUP INC. -2.14%45.63 Cours en différé.-22.39%
CRÉDIT AGRICOLE S.A. -0.26%8.408 Cours en temps réel.-32.83%
DEEZER -2.50%5.85 Cours en temps réel.0.00%
DEUTSCHE POST AG -0.03%35.335 Cours en différé.-37.49%
EIFFAGE S.A. 1.27%84.84 Cours en temps réel.-7.38%
ERICSSON 1.81%78.16 Cours en différé.-23.07%
EUROBIO SCIENTIFIC 4.24%22.64 Cours en temps réel.-19.32%
FAST RETAILING CO., LTD. -3.14%68080 Cours en différé.7.63%
GALP ENERGIA, SGPS, S.A. -3.34%9.85 Cours en temps réel.19.60%
GAMESTOP CORP. -4.87%114.31 Cours en différé.-16.83%
GOLDMAN SACHS BDC, INC. -2.78%16.45 Cours en différé.-11.64%
HAPAG-LLOYD AG 1.05%251.2 Cours en différé.-10.25%
HERMÈS INTERNATIONAL 5.05%1113.5 Cours en temps réel.-30.99%
HOPIUM 0.61%16.56 Cours en temps réel.-35.95%
HUSQVARNA AB (PUBL) 1.74%77.14 Cours en différé.-47.66%
I2S 5.00%6.3 Cours en temps réel.28.57%
KEYRUS 0.81%3.74 Cours en temps réel.12.08%
LAGARDÈRE S.A. 1.85%17.11 Cours en temps réel.-31.09%
MASTERCARD, INC. -0.68%316.99 Cours en différé.-11.43%
MEDESIS PHARMA S.A. -0.93%3.18 Cours en temps réel.-37.79%
MERCEDES-BENZ GROUP AG -0.80%50.62 Cours en différé.-24.50%
META PLATFORMS, INC. -0.76%167 Cours en différé.-50.00%
MORGAN STANLEY -1.58%74.93 Cours en différé.-21.81%
NEOEN 3.23%38.71 Cours en temps réel.-1.73%
NESTLÉ S.A. 1.88%114.96 Cours en différé.-11.46%
NEXI S.P.A 4.47%8.08 Cours en différé.-44.72%
NOVO NORDISK A/S 1.78%808.3 Cours en différé.8.05%
OBIZ 0.00%6.3 Cours en temps réel.0.80%
OVH GROUPE 2.33%14.74 Cours en temps réel.-43.29%
PEARSON PLC 1.60%749.6 Cours en différé.20.32%
PELOTON INTERACTIVE, INC. -2.98%10.12 Cours en différé.-70.89%
PETROBRAS -2.93%27.22 Cours en différé.-1.48%
PHARMASIMPLE SA -2.30%0.0085 Cours en temps réel.-98.62%
PUBLICIS GROUPE SA 3.32%42.9 Cours en temps réel.-29.86%
SAFESTORE HOLDINGS PLC 2.78%1072 Cours en différé.-25.83%
SANOFI 0.80%97.9 Cours en temps réel.9.64%
SOCIÉTÉ MARSEILLAISE DU TUNNEL PRADO-CARÉNAGE 0.36%28 Cours en temps réel.2.57%
STELLANTIS N.V. -0.32%11.204 Cours en différé.-32.64%
SWISS RE LTD -0.25%71.42 Cours en différé.-20.67%
TAIWAN SEMICONDUCTOR MANUFACTURING COMPANY LIMITED 1.36%446 Cours en clôture.-27.48%
TELEFÓNICA DEUTSCHLAND HOLDING AG -1.01%2.732 Cours en différé.13.07%
TESLA, INC. -2.27%684.03 Cours en différé.-33.84%
TOTALENERGIES SE -2.90%47.64 Cours en temps réel.9.94%
UNITEDHEALTH GROUP 0.97%510.19 Cours en différé.3.04%
UNITI GROUP INC. -1.20%9.445 Cours en différé.-31.76%
VALNEVA SE -6.83%10.36 Cours en temps réel.-54.61%
VAT GROUP AG 3.48%220 Cours en différé.-53.21%
VINCI 2.12%84.66 Cours en temps réel.-10.77%
VIRBAC 0.41%369.5 Cours en temps réel.-13.31%
VISIOMED GROUP SA 0.42%0.19 Cours en temps réel.100.85%
VIVENDI SE 0.45%9.306 Cours en temps réel.-22.09%
VOESTALPINE AG -1.10%19.78 Cours en différé.-37.50%
WELLS FARGO & COMPANY -2.71%39.035 Cours en différé.-16.80%
Plus d'actualités
L'équation se complique à nouveau
L'équation se complique à nouveau
Le retour du duty free ?
Le retour du duty free ?
Un peu de répit
Un peu de répit