Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Une ville attaquée dans l'ouest du Mali, onze morts

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
27/06/2015 | 18:58

(Bilan actualisé)

BAMAKO, 27 juin (Reuters) - Des combattants islamistes présumés ont attaqué samedi une ville de l'ouest du Mali, à proximité de la frontière mauritanienne. Les affrontements ont fait onze morts, trois soldats et huit assaillants, selon une source médicale militaire.

D'après un officier malien, des renseignements de l'armée et des témoignages laissent penser que les assaillants appartiennent à une faction islamiste et font partie de l'ethnie peule.

"J'ai vu quatre cadavres, ceux de gens qui sont venus attaquer et celui d'un soldat malien devant l'agence de la BDM" (Banque de Développement du Mali), a témoigné Issa Traoré, un habitant de Nara, à une trentaine de kilomètres au sud de la frontière mauritanienne.

"Depuis deux jours des renseignements signalaient la présence des hommes bizarres dans la ville", a dit un officier malien.

"Tôt ce matin vers 05h00, des hommes armés ont attaqué la ville de Nara, il y a eu des échanges de tir avec les Fama (Forces armées maliennes), l'attaque à été repoussée, les Fama patrouillent dans la ville pour les rechercher", a-t-il ajouté.

Selon lui, les assaillants sont des Peuls infiltrés par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Selon un habitant, la fusillade a duré plusieurs heures et de violents échanges de tirs pouvaient encore être entendus à la mi-journée puis se sont calmés en début d'après-midi. "Nous sommes dans les maisons, personne ne sort, toutes les maisons sont fermées, les combats sont en cours", a-t-il dit. (Souleymane Ag Anara et Tiemoko Diallo; Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
21:12France-Principales déclarations de Macron
RE
20:57UE-Tusk exclut toute renégociation de l'accord de Brexit
RE
20:52La CE vigilante face aux mesures annoncées par Macron - Dombrovskis
RE
20:52La commission européenne surveille de près d'éventuelles nouvelles mesures budgétaires en france, attend des précisions - vice-président de la ce dombrovskis
RE
20:44"Gilets jaunes-Liste des mesures annoncées par l'exécutif
RE
20:12France-Macron décrète l'"état d'urgence économique et sociale"
RE
20:12Macron annonce qu'il rencontrera les maires région par région pour batir le socle d'un nouveau contrat pour la nation
RE
20:11Macron-défiscalisation des heures supplémentaires dès janvier, annulation de la hausse de la csg pour les retraités qui percoivent moins de 2.000 euros (et non 1.000) par mois
RE
20:09Macron-il faut une réforme profonde de l'etat, de l'assurance chomage et des retraites
RE
20:08Macron répète qu'il ne réintroduira pas l'isf, "revenir en arrière nous affaiblirait", mais les avantages indus et les évasions fiscales seront combattus
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité