Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Union européenne : L'OMC rejette la grande majorité des allégations des États-Unis dans le différend concernant Airbus

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
15/05/2018 | 19:10

L'UE salue le rapport de l'organe d'appel dans le différend soumis par les États-Unis en ce qui concerne l'aide apportée à Airbus. Le rapport rejette la grande majorité des allégations formulées par les États-Unis, selon lesquels l'UE n'aurait pas satisfait aux conclusions de l'OMC.

L'organe d'appel a rejeté définitivement l'ensemble des allégations des États-Unis faisant valoir que les aides de l'UE étaient tout bonnement «interdites» au regard des règles de l'OMC.

La commissaire Malmström s'est exprimée en ces termes: «Aujourd'hui, l'organe d'appel de l'OMC, c'est-à-dire la plus haute juridiction de l'OMC, a définitivement rejeté la plainte américaine portant sur l'essentiel du soutien de l'UE à Airbus et est convenu que l'UE avait largement respecté ses conclusions initiales. Il convient de noter que l'organe d'appel a rejeté la grande majorité des allégations des États-Unis, selon lesquels cette aide aurait porté atteinte au ventes d'aéronefs produits par Boeing. L'UE va maintenant s'efforcer de prendre rapidement des mesures afin de s'assurer qu'elle respecte pleinement la décision finale de l'OMC dans la présente affaire. Nous attendons désormais la décision à venir de l'organe d'appel concernant la mise en conformité des États-Unis avec les conclusions de l'OMC relatives aux aides d'État massives et persistantes octroyées à Boeing.»

L'organe d'appel a constaté que la plus grande part de l'aide que l'Union européenne apportait à Airbus, et qui est contestée par les États-Unis, avait expiré en 2011. Il a jugé qu'en vertu des règles de l'OMC, l'UE n'est pas tenue de prendre des mesures supplémentaires en ce qui concerne des aides d'État qui n'existent plus, comme le soutien allégué aux aéronefs de type A300, A310, A320 et A330/A340.

Par suite de cette décision, il ne reste plus à l'UE qu'à faire appliquer quelques obligations de mise en conformité pour respecter pleinement les règles de l'OMC. Ces obligations sont liées à des prêts remboursables prévus pour les nouveaux modèles A380 et A350 XWB. Il ne reste aucune obligation à remplir en ce qui concerne les avions à couloir unique.

L'organe d'appel a également revu sensiblement à la baisse l'évaluation du préjudice économique que l'aide subsistante de l'UE aurait fait subir aux ventes d'avions par Boeing. Les États-Unis ont soumis 218 allégations d'effets «néfastes», tels que la perte de ventes, dont Boeing aurait souffert en raison du soutien prétendu à Airbus. L'organe d'appel a rejeté 94 % des allégations des États-Unis et n'a retenu que 14 cas dans lesquels l'aide apportée à Airbus avait eu des effets néfastes sur Boeing, en liaison uniquement avec le soutien à l'A350 XWB et l'A380.

L'UE s'efforcera maintenant de prendre rapidement des mesures afin de se mettre en conformité avec les règles de l'OMC en ce qui concerne ses autres obligations.

Contexte

L'affaire avait été initialement soumise à l'OMC en 2004, lorsque les États-Unis ont déposé une plainte devant l'OMC contre le soutien fourni par la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni à Airbus en vue du développement et de la production de ses séries de grands programmes aéronautiques civils.

L'OMC a statué sur l'affaire en 2011, mais les États-Unis ont jugé que l'UE, la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni avaient omis de prendre suffisamment de mesures pour retirer les subventions accordées à Airbus ou pour lisser l'impact économique de ces subventions sur Boeing. Contestant les efforts européens, les États-Unis ont donc lancé une procédure de mise en conformité à l'encontre de l'UE L'étape présente marque la fin de cette procédure de mise en conformité, puisque l'organe d'appel est la plus haute juridiction de l'OMC.

En 2005, l'UE a lancé une procédure parallèle contre l'aide fournie par le gouvernement des États-Unis à la société Boeing. Dans cette affaire, nous en sommes également au stade de la procédure de mise en conformité, après que l'UE a soutenu devant l'OMC que les États-Unis n'avaient déployé aucun effort pour supprimer les subventions en question.

La Sté Union européenne a publié ce contenu, le 15 mai 2018, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le15 mai 2018 17:09:03 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
23:29L'Iran va dévoiler un nouvel avion de chasse
RE
22:53Attentat de Westminster-Le suspect inculpé de tentatives de meurtre
RE
22:11L'Iran va dévoiler un nouvel avion de chasse
RE
22:02Des Vénézuéliens chassés d'une localité brésilienne
RE
21:48France-EELV va lancer une action en justice contre le glyphosate
RE
19:43La Syrie et l'Ukraine au menu des discussions entre Merkel et Poutine
RE
19:21Un policier blessé lors d'un défilé néonazi à Berlin
RE
18:12Rohani devant les députés iraniens pour s'expliquer le 28 août
RE
18:00Resume de l'actualite a 16H00 GMT (18/08)
RE
17:21Rohani devant les députés iraniens pour s'expliquer le 28 août
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité