Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Union européenne : Une nouvelle stratégie en matière de bioéconomie pour une Europe durable

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
11/10/2018 | 14:49

La Commission a présenté aujourd'hui un plan d'action pour développer une bioéconomie durable et circulaire au service de la société, de l'environnement et de l'économie en Europe.

Comme annoncé par le président Juncker et le premier vice-président Timmermans dans leur lettre d'intention accompagnant le discours sur l'état de l'Union en 2018 du président Juncker, la nouvelle stratégie pour la bioéconomie s'inscrit dans le cadre de l'action menée par la Commission pour imprimer un nouvel élan à l'emploi, à la croissance et à l'investissement dans l'UE. Elle vise à améliorer et à développer l'utilisation durable des ressources renouvelables pour relever les défis mondiaux et locaux, tels que le changement climatique et le développement durable.

Dans un monde où les ressources biologiques et les écosystèmes sont limités, des efforts d'innovation sont indispensables pour nourrir les populations et leur fournir de l'eau potable et de l'énergie. La bioéconomie peut produire du combustible à partir d'algues, recycler les plastiques, transformer des déchets en mobilier ou en vêtements neufs ou élaborer des engrais biologiques à partir de sous-produits industriels. Elle est susceptible de créer un million de nouveaux emplois verts d'ici à 2030.

Jyrki Katainen, vice-président pour l'emploi, la croissance, l'investissement et la compétitivité, a présenté en ces termes le plan d'action: «Nos modes de production et de consommation de biens et d'élimination des déchets doivent être revus de fond en comble, c'est évident. En développant notre bioéconomie - le volet renouvelable de l'économie circulaire - nous pouvons trouver de nouvelles façons innovantes de fournir des denrées alimentaires, des produits et de l'énergie sans épuiser les ressources biologiques limitées de notre planète. De plus, repenser notre économie et moderniser nos modèles de production ne bénéficiera pas qu'à notre environnement et au climat: cela pourra aussi déboucher sur la création de nombreux nouveaux emplois verts, notamment dans les zones rurales et côtières.»

Carlos Moedas, commissaire pour la recherche, la science et l'innovation, a ajouté: «L'Union européenne veut montrer la voie à suivre pour transformer les déchets, résidus et autres rebuts en produits, produits chimiques verts, aliments pour animaux ou textiles à haute valeur ajoutée. La recherche et l'innovation ont un rôle clé à jouer dans l'accélération de la transition écologique de l'économie européenne et dans la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies.»

Mettre en place une bioéconomie circulaire et durable exige un effort concerté des pouvoirs publics et des industriels. Pour piloter cet effort collectif, la Commission lancera en 2019 14 mesures concrètes axées sur trois objectifs clés:

1. Développer et renforcer les biosecteurs:

Pour libérer le potentiel de la bioéconomie et moderniser l'économie et l'industrie européennes en vue d'assurer à long terme une prospérité durable, la Commission entend:

  • créer une plateforme d'investissement thématique pour la bioéconomie circulaire, dotée de 100 millions d'euros, afin de rapprocher les bio-innovations du marché et de réduire les risques pour les investissements privés portant sur des solutions durables;

  • faciliter la mise en place de nouvelles bioraffineries dans toute l'Europe.

2. Déployer rapidement la bioéconomie dans toute l'Europe:

Les États membres et les régions, en particulier en Europe centrale et orientale, ont un important potentiel inexploité de biomasse et de déchets. Face à ce constat, la Commission entend:

  • mettre au point un programme stratégique de déploiement portant sur les systèmes alimentaires et agricoles durables, la sylviculture durable et les bioproduits;

  • créer un mécanisme de soutien de l'UE aux politiques de bioéconomie afin d'aider les pays de l'UE, dans le cadre d'Horizon 2020, à se doter de programmes nationaux et régionaux de bioéconomie;

  • lancer des actions pilotes pour le développement de la bioéconomie dans les zones rurales, côtières et urbaines, axées par exemple sur la gestion des déchets ou les pratiques agricoles bas carbone.

3. Protéger l'écosystème et comprendre les limites écologiques de la bioéconomie

Notre écosystème doit faire face à des menaces et des défis graves comme la croissance démographique, le changement climatique et la dégradation des sols. Pour relever ces défis, la Commission entend:

  • mettre en œuvre un système de suivi à l'échelle de l'UE pour suivre les progrès accomplis vers une bioéconomie durable et circulaire;

  • améliorer nos connaissances et notre compréhension de certains domaines spécifiques de la bioéconomie en recueillant des données et en les rendant plus accessibles grâce au Centre de connaissances sur la bioéconomie;

  • fournir des orientations et promouvoir les bonnes pratiques sur la manière d'opérer dans la bioéconomie dans des limites écologiques sûres.

La Commission organise le 22 octobre à Bruxelles une conférence afin de discuter de ce plan d'action avec les parties prenantes, au cours de laquelle seront également présentés des bioproduits.

Historique du dossier

Dans leur lettre d'intention adressée aux présidences du Conseil européen et du Parlement européen, le président Juncker et le premier vice-président Timmermans ont annoncé la présente communication dans le cadre de l'objectif prioritaire de la Commission consistant à stimuler l'emploi, la croissance et l'investissement dans l'UE. Il s'agit d'une mise à jour de la stratégie bioéconomique de 2012.

La bioéconomie englobe tous les secteurs et systèmes reposant sur des ressources biologiques. Elle constitue l'un des secteurs d'activité les plus vastes et les plus importants de l'UE, puisqu'elle comprend l'agriculture, la sylviculture, la pêche, l'alimentation, la bioénergie et les bioproduits, totalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 2 000 milliards d'euros et emploie quelque 18 millions de personnes. C'est aussi un secteur essentiel pour stimuler la croissance dans les zones rurales et côtières.

L'UE finance déjà des activités de recherche, de démonstration et de déploiement de biosolutions durables, inclusives et circulaires, incluant 3,85 milliards d'euros alloués au titre de l'actuel programme de financement de l'UE «Horizon 2020». Pour la période 2021-2027, la Commission a proposé d'allouer 10 milliards d'euros au titre d'Horizon Europe dans le cadre du pôle «alimentation et ressources naturelles», y compris la bioéconomie.

Pour en savoir plus

Les documents suivants sont disponibles ici :

  • Nouvelle stratégie pour la bioéconomie

  • Fiche d'information

  • Brochure

  • Infographie

  • Vidéo

La Sté Union européenne a publié ce contenu, le 11 octobre 2018, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le11 octobre 2018 12:48:02 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
22:51Washington sanctionne trois responsables nord-coréens pour abus des droits de l'homme
RE
21:53Maîtrise des dépenses confirmée, de la marge pour le déficit-Elysée
RE
21:53L'objectif initial de déficit public pour 2019 hors cice est loin de la limite de 3% du pib, ce qui laisse "un peu de marge" pour la construction du budget 2019-élysée
RE
21:51La france ne remet pas en cause son objectif de maîtrise de la dépense publique, précise l'élysée après les annonces de macron
RE
21:48France-L'opposition déplore un cap maintenu malgré les annonces
RE
21:35REACTIONS politiques aux annonces d'Emmanuel Macron
RE
21:32La livre chute après le report d'un vote sur le Brexit
AW
21:30MINISTRY OF FOREIGN AFFAIRS AND INTERNATIONAL DEVE : Union européenne – Participation de Nathalie Loiseau au Conseil des affaires générales (Bruxelles, 11.12.18)
PU
21:16Brexit-May reporte le vote aux Communes faute de majorité
RE
21:12France-Principales déclarations de Macron
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité