Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Wall Street en ordre dispersé après des mesures de Trump à l'encontre de la

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
29/05/2020 | 22:45

Chine

New York (awp/afp) - Wall Street a terminé en ordre dispersé vendredi à l'issue d'une séance en dents de scie, restant prudente alors que le président américain a annoncé plusieurs mesures à l'encontre de la Chine sans toutefois relancer une vaste guerre commerciale.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a reculé de 0,07% à 25.383,11 points tandis que le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 1,29% à 9.489,87 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, s'est apprécié de 0,48% à 3.044,31 points.

Donald Trump ayant promis jeudi de s'exprimer sur la Chine vendredi, sans donner plus de détails, les investisseurs étaient dans l'attente des éventuelles sanctions que le président américain pourrait imposer.

S'exprimant finalement en fin de séance, le locataire de la Maison Blanche a estimé que le comportement de la Chine vis-à-vis de Hong Kong était "une tragédie" pour le monde et annoncé des restrictions d'entrée sur le territoire américain pour les étudiants chinois. Il a par ailleurs annoncé qu'il lançait le processus d'élimination des exemptions accordées à Hong Kong dans le cadre de la révocation de son statut spécial.

"Mais on craignait qu'il ne relance une escalade de mesures commerciales de représailles entre les deux pays", souligne Shawn Cruz, de TD.

M. Trump n'a pas évoqué d'éventuelles taxes douanières et "pour l'instant, cela ne devrait pas nous ramener comme en 2018 et 2019, quand le marché était guidé par les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis", ajoute-t-il. "Ce qui importe aux investisseurs reste la réouverture de l'économie".

Cette perspective a porté les indices tout au long du mois de mai: le Dow Jones a enregistré une hausse mensuelle de 4,3%, le Nasdaq de 6,8% et le S&P 500 de 4,5%.

Les indicateurs du jour ont continué pour leur part à montrer les effets des restrictions imposées pour enrayer la propagation de la maladie Covid-19 sur l'économie, avec notamment une chute des dépenses des ménages de 13,6% en avril, mais ont aussi apporté des signes encourageants.

Si les salaires ont reculé, les revenus des ménages ont dans le même temps augmenté de 10,5% grâce aux diverses aides apportées par les autorités.

Résultat: les économies des Américains sont à un plus haut historique, avec un taux d'épargne des ménages à 33%. Cela pourrait favoriser une reprise de la consommation une fois que l'économie sera rouverte.

Trump-Twitter

Autre élément positif, la confiance des consommateurs évaluée par l'Université du Michigan repart en légère hausse en mai.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, évoluant vers 20H20 GMT à 0,6493% contre 0,6900% jeudi soir.

Parmi les valeurs du jour, Twitter a perdu 1,99% alors que les tensions avec Donald Trump, qui a frappé un grand coup jeudi en signant un décret visant à limiter la protection judiciaire des réseaux sociaux, se poursuivent.

Le réseau social est de nouveau intervenu directement sur un tweet du président américain vendredi, signalant comme une "apologie de la violence" un message sur les affrontements de Minneapolis.

Le compte officiel de la Maison Blanche a dans la foulée tweeté ce même message.

Le constructeur automobile General Motors a reculé de 3%. Il a indiqué jeudi soir que la reprise progressive de la production dans ses usines se déroulait bien et qu'il prévoyait d'accélérer à partir de lundi l'activité, notamment sur trois sites produisant des SUV et sur trois sites produisant des pick-up.

La chaîne de magasins en gros Costo a lâché 0,35% après avoir pourtant fait part d'une hausse de ses ventes de 9,6% sur les trois mois se terminant au 5 avril.

Le groupe, qui a profité au début de la mise en oeuvre des mesures de confinement de la ruée des Américains vers l'achat massif de papier toilette, de bouteilles d'eau ou de produits d'épicerie, a aussi souligné que ses ventes avaient reculé au mois d'avril.

jum/

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DJ INDUSTRIAL 1.44%26075.3 Cours en différé.-9.92%
GENERAL MOTORS COMPANY 4.14%24.39 Cours en différé.-33.36%
NASDAQ 100 0.76%10836.333146 Cours en différé.24.08%
NASDAQ COMP. 0.66%10617.443394 Cours en différé.18.33%
S&P 500 1.05%3185.04 Cours en différé.-1.42%
TWITTER -0.90%35.4 Cours en différé.10.45%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
11/07Credit Suisse règle son différend avec des actionnaires américains
AW
10/07Wall Street finit la semaine en hausse, les annonces de Gilead rassurent
RE
10/07Wall Street finit en hausse, plus optimiste sur le front sanitaire
AW
10/07EUROPE : Les Bourses européennes rebondissent après une semaine difficile
AW
10/07BOURSE DE LONDRES : Londres termine la semaine dans le vert
AW
10/07Les valeurs à suivre lundi 13 juillet 2020 à la Bourse de Paris
AO
10/07BOURSE DE PARIS : Paris conclut sur un rebond une semaine fade
AW
10/07Bourse Zurich: nettement dans le vert pour la dernière séance de la semaine
AW
10/07BOURSE DE FRANCFORT : La Bourse de Francfort finit la semaine en hausse (+1,15%)
AW
10/07Point marchés-L'Europe termine en hausse malgré les craintes sanitaires
RE
Dernières actualités "Marchés"