Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Wall Street : insensible, ou presque, aux nouvelles de Chine

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
14/02/2020 | 15:14
La Bourse de New York devrait une nouvelle fois rester insensible aux mauvaises nouvelles en provenance de Chine ce vendredi, malgré un bilan de l'épidémie de coronavirus qui ne cesse de s'alourdir.

Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats futurs sur les grands indices américains avancent en moyenne de 0,1%, annonçant un début de séance en très légère hausse.

Pékin a pourtant déclaré vendredi avoir recensé 5090 cas supplémentaires de Covid-19 et fait état de 121 nouveaux décès sur la seule journée de jeudi, des statistiques qui n'ont a priori rien de rassurant.

Les actions américaines ont cependant tendance à surperformer le reste des places mondiales depuis le début de la flambée épidémique, une situation qui ne devait pas se démentir aujourd'hui.

'Le contraste entre la force du momentum positif sur les grands indices actions et le flux de nouvelles anxiogènes qui nous est livré chaque jour a rarement été aussi important', s'étonne Nadège Dufossé, responsable de l'allocation d'actifs chez Candriam.

'Les investisseurs en actions semblent avoir résolument choisi un camp plutôt optimiste', poursuit-elle.

'En simplifiant, on peut dire que les marchés actions prennent en compte l'idée que cet impact négatif, même fort, n'est que temporaire et sera largement rattrapé sur la seconde partie de l'année', résume la gérante.

Rappelant néanmoins que la frontière entre 'optimisme' et 'complaisance' est souvent tenue, Candriam dit avoir fait le choix - depuis la fin janvier - de se montrer 'un peu plus prudent', en attendant de disposer d'une meilleure visibilité sur l'évolution et l'impact de l'épidémie.

La pandémie ne semble en tout cas avoir aucun effet sur les indicateurs économiques américains, tout au moins pour le moment.

Après une hausse de 0,2% en décembre, les ventes de détail aux Etats-Unis ont ainsi augmenté de 0,3% en janvier, une évolution conforme ce que les économistes attendaient.

Les prix à l'importation sont, eux, restés stables en janvier, et ce alors que les analystes anticipaient une baisse de 0,2%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
16:42Coronavirus-Le bilan approche les 5.000 morts au Royaume-Uni
RE
04/04Coronavirus-Le nombre de décès augmente de 20% au Royaume-Uni
RE
04/04Coronavirus-La Grande-Bretagne probablement confinée jusqu'à fin mai-expert
RE
03/04Wall Street : l'envol du WTI ne suffit pas, chute small caps
CF
03/04Wall Street recule face à la montée brutale du chômage
RE
03/04Wall Street rattrapée par la remontée brutale du chômage aux Etats-Unis
AW
03/04CAC40 : triste fin de semaine, la hausse du pétrole sans effet
CF
03/04BOURSE DE PARIS : Paris déprimée par l'emploi américain
AW
03/04Point marchés-L'Europe ploie sous le coup du coronavirus malgré la hausse du pétrole
RE
03/04Les valeurs à suivre lundi 6 avril à la Bourse de Paris
AO
Dernières actualités "Marchés"